•  

    Bonjour à tous ! 

    Aujourd'hui, on se retrouve pour un nouvel article pour le projet Eklabugs ! C'est dingue comme il n'y a quasiment plus que ça sur mon blog. Bref, pour ceux qui découvriraient juste le projet, il s'agit de publier chaque mois, simultanément, un article sur un thème défini par le vote. D'autres blogueurs participent bien sûr au projet, et vous pourrez découvrir leurs création à la fin de cet article. Ce mois-ci, le thème était : le blogging. Enjoy ! 

    Vous vous souvenez de l'époque où je faisais encore de vrais articles, autrement que dans le cadre d'Eklabugs et illustrés autrement que par des memes ? Ouais, moi non plus en fait, ça remonte à tellement longtemps. Et cela fait aussi longtemps que je blogue... Et il faut dire que pendant toutes ces années, le paysage du blogging à franchement changé ! Entre temps, en plus de devenir un passe-temps ludique, il est aussi devenu pour certains un moyen de se faire de l'argent. Le phénomène n'est pas trop présent sur Eklablog (notamment car cette plateforme ne fait pas aussi pro que certaines et ne permet plus la monétisation), mais n'est plus à présenter sur des plateformes telles que blogger, wordpress, ou autrefois overblog (à jamais dans nos coeurs). 

    En gros ? Oubliez les blogs fourre-tout, les billets d'humeurs, les contenus variés et les habillages incertains : le blogueur devient un professionnel, dont le but est de générer du contenu. Programmer ses articles 2 semaines à l'avance, en avoir au moins trois par semaines, habillage épuré, ligne éditoriale clairement définie, référencement on point et sujet correspondant à une "niche" (sujet assez populaire, susceptible de générer des recherches et donc de faire connaitre votre blog)... Tout doit être calculé afin que votre blog soit générateur de succès et donc de revenu. Caricatural, ce résumé ? Sans doute, mais à voir de nombreux blogs, on se demanderai presque. Quand on y réfléchit, le mien ne fait pas vraiment exception à la règle : fond clair, couleurs rosées......... Si je soignais un peu plus mon contenu, on pourrait presque se croire sur le blog d'une bloggeuse mode. 

    Moi ? Je préfère les petits blogs, ceux que personne à part un petit cercles d'habitués ne connait. Ceux avec des habillages parfois douteux et parfois des fautes d'orthographe, ceux dont les sujets n'intéressent (apparemment) peu de monde ou ceux d'auteurs désœuvrés. Je sais que je me moque parfois des mauvaises fictions, des habillages illisibles... Mais il ne s'agit pas de quelque chose de condescendant ou de malveillant. C'est aussi sur les petits blogs (dont certains ont, d'ailleurs, de très beaux habillages et une orthographe tout à fait correcte) que l'on trouve les choses les plus divertissantes, qui nous changent des grands sites et des grandes plateformes de partage que sont Twitter ou Facebook. C'est aussi chez ceux qui bloguent de façon désintéressée que l'on trouve ceux qui pensent à contre-courant (cc la pensine d'Eyael) : que l'on soit d'accord ou pas, cette impression de "décalage" avec ce qui est communément admis apporte un peu d'air frais. C'était aussi ça que j'aimais avec des blogs comme celui de Shu' ou autres. 

    Mais je vous vois venir avec vos grands sabots : oh, une frustrée qui est contre la monétisation des blogs, on te voit, sale pauvresse sans inspiration ni envie de te donner du mal ! C'est peut-être l'image que je donne dans ce billet qui est loin d'être original (tout comme ceux que l'on trouve sur mon blog, d'ailleurs). J'aime tous les blogs : ceux qui publient tous les jours comme ceux qui publient tous les ans, ceux qui génèrent 5 visiteurs/jours comme ceux qui en génèrent 5000. Je dis juste qu'à force de tous vouloir se caser dans des les mêmes niches, on va sans doute se retrouver en une espèce d'agglomérat informe. Et tant pis si je dois renoncer à jamais à me faire un quelconque revenu sur internet à cause de cela : je suis déjà un produit pour suffisamment de multinationales comme ça, je n'ai pas besoin de me vendre en plus. En plus, au vu du nombre de blogs tutoriels, il y a suffisamment de personnes désireuses de le faire à ma place pour que je n'aie pas à effectuer ce sacrifice. 

    A Cats Life
    Eklabugs : Le blogging

      ∞ Lila  ∞
    Eklabugs : le blogging, mon expérience

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Élucubrations d'une blogueuse en série

     Mrs Swadloon
    Blogueur à tout prix

    Tyfenn
    #Eklabugs :Il y a fort fort longtemps...

    #Yuki
    Eklabugs - Janvier 2017 | Merci le blogging

    -Zutto-
    [Eklabugs] Blablablog

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • J'ai envie de tout supprimer

    Bonne année les fennecs ! 

    "J'ai envie de tout supprimer". Titre violent, j'en conviens. Soyez rassurés : je ne le ferais pas. Mais cela fait beaucoup de mois que l'idée me trotte dans la tête, à chaque fois que je viens ici. J'ouvre la page de mon blog, j'observe le tout, je me demande ce que je pourrais y faire. Et à chaque fois, une seule idée me revient : 
    "J'ai envie de tout supprimer". 

    Alors, pourquoi en parler ici, alors que j'avais déjà parlé d'un ralentissement il y a quelques mois ? Très bonne question, je ne le sais pas moi-même. Je ne dirais pas que je ne cherche pas à attirer l'attention, car quelqu'un qui dit ça dans un billet qu'il a concocté spécialement dans le but que quelqu'un le lise un jour (autrement, il ne l'aurait pas publié) est un menteur. 

    Cela me fait de la peine, car je tiens ce blog depuis très longtemps. Il me suit depuis le collège : il a vu mes années idiotes et kikou-jap (pas autant que skyblog, fort heureusement), mes années moins kikou et mes seuls billets (à part quelques tweets idiots) qui aient marché sur le net. Ce qui était assez satisfaisant à l'époque, étant donné que personne ne sembl(ait) me remarquer irl. Mais depuis l'année dernière déjà, je prends moins de plaisir à y raconter des choses. Il ne s'est jamais passé autant de trucs dans ma vie (même de trucs nuls), mais je n'ai jamais aussi peu eu l'envie de les raconter ici. J'ai été en convention comme jamais. J'ai rencontré des cosplayeurs. J'ai rencontré Antoine Daniel. J'ai été au Japon (putain !!). C'était comme si une césure grave était arrivée, que rien ne serait plus jamais comme avant, rendant l'expression sur ce blog impossible. Pourtant, j'ai fait quelques bons billets cette année. Mais ce n'était pas pareil qu'avant. L'enthousiasme manquait. Je pourrais continuer, je n'en ai pas envie. J'ai l'impression que cela n'aurait strictement aucun sens.

    J'aimerais bien pouvoir publier à nouveau, quelque part. Mais où ? Mais quoi ? Je ne sais pas. J'avais plein de choses à dire avant : sur les cosplays, sur le thé, sur le comic sans ms, sur les (ekla)blog. Mais tout cela semble avoir perdu son éclat. Je n'ai plus envie de vous partager mes derniers thés japonais, mes derniers mangas, mes dernières lectures (que vous trouveriez ennuyeuses de toute façon), mes derniers films. Je ne sais pas quoi raconter ici, et je ne sais pas quoi raconter ailleurs, car ce blog reste ancré en moi. Je tiens ce blog depuis presque 7 ans (j'en ai 19 : cela fait quand même une longue partie de ma vie), et aujourd'hui, je ne sais pas quoi en faire. Sept ans de ma vie qui me reste sur les bras, et que je vais parfois voir d'un oeil craintif, sans pour autant régler le problème. 

    Du coup bha... Je ne sais pas quoi faire. Je n'ai rien à vous dire là-dessus. Non pas que cela ne vous regarde pas, mais je n'ai vraiment rien d'autre à exprimer. Pas de solution miracle, pas de pirouette finale : bonne année et bonne san-thé. 

    Akari

     

    (Edit : je n'étais pas venue là du tout pour faire un article à la base, mais bon, tant pis)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires