• Eklabugs -

    Bref ! 

    Je sais que je brille tellement par mes absences que je vais bientôt aveugler l'ensemble de la communauté d'Eklablog *insérez ici une blague sur Antoine Daniel*, mais quand même, il m'a semblé  que ce mois-ci Eklabugs avait besoin de moi. Alors je mets la main à la pâte hein. Mais oui, Eklabugs ! C'est un projet avec lequel on vous a tellement spammé qu'on ne ne présente plus, et qu'on aura bientôt plus besoin de présenté, faute de participants. Peut-être est-ce en partie de notre faute (il faut dire que le management de communauté et moi ça fait deux, voire trois : j'ai déjà suffisamment de mal à me manager toute seule), nous ne ne saurons peut-être jamais. Je digresse. Graisse. 

    Ce mois-ci, le thème qui a remporté les élections et : la culture ! Bimbadaboum, ça fait très lourd tout ça. Trop austère comme thème, pour attirer des participations ? Trop fermé ? Pourtant la culture, ce n'est pas un si gros morceau. 

    C'est vrai quoi, quand on parle de "Culture" on pense de suite aux gros pavés de 1500 pages écrit en taille 8 (alors qui si tu fais ça dans un devoir, tu peux être sur que ta note les atteindra pas, les 8); aux Panofsky et autres auteurs aux noms tellement obscurs qu'ils sont inconnus des correcteurs automatiques... Sans parler des musées et bibliothèques, lieux sombres et mystérieux dans lesquels s'amassent la poussière, les bobos et autres gens un peu chelous.  Ce genre de trucs très réjouissants quoi. Outre le fait que tout ça peut parfois être rendu plus fun et qu'un nombre incalculable d'oeuvres parlent de fesses (si tu aimes bien les classiques, vas jeter un oeil aux Boloss des belles lettres, tu ne seras pas déçu), on oublie que la culture, c'est beaucoup plus que ça ! 

    Eklabugs -  
    ET LA LÉGENDE RACONTE QUE L'ÉCUME DES VAGUES ICI REPRÉSENTE LE SPERME - PUTAIN, QUI C'EST QUI ÉCRITS LES HISTOIRES DE L'ART LÀ ?!

    C'est vrai quoi, il y a la pop culture, la culture geek, la culture web... La culture d'un pays aussi. Après tout, il ne s'agit que de choses qu'on acquiert avec l'âge (et l'éducation en fonction), et qui est commun à un groupe de personnes. C'est un peu fourre-tout en somme. Et il y'a tellement à dire sur le sujet. Peut-être que quand tu l'as étudié en classe, le titre de l'assommoir l'assommoir t'a semblé bien décrire ce que tu ressentais en le lisant, je ne sais pas. Mais peut-être que tu es calé(e) quand il s'agit de Doctor Who, le seigneur des anneaux, que sais-je ? Eh bien, c'est un pan de notre culture. Pas celle qu'on apprends en cours, mais quand même. 

    En ce moment, c'est la mode de parler d'identité culturelle, de façon détournée ou pas. Bon, j'ai pas d'exemple un peu insolite en France (sans doute parce que j'y habite), mais parlons du Japon. Ils ont plein d'aspects culturels un peu chiants comme nous - et à côté de ça, y'a les mascottes. Non ! Ne souriez pas ! Enfin si, mais je vous assure que c'est un vrai phénomène. Les Japonais aiment beaucoup les mascottes : les régions en ont, certaines villes, le Tokyo Sky Tree... On peut penser Pikachu comme la mascotte de Nintendo. Et Hello Kitty, vous pensez que ça vient d'où, hein ? Bha voilà. Pour conclure on peut donc dire que les mascottes japonaises coincées dans des portes, c'est culturel. Et bim ! 

    Bref, cet article n'est pas du tout allé dans la direction que j'escomptais, mais bon, tant pis, il a le mérite d'exister. Sur je, je ne sais pas quand je vais revenir étant donné que je n'ai pas eu le courage de finir les deux articles que j'avais entamé... Du coup à bientôt j'espère, et en attendant je vous laisse sur ces images de mascottes japonaises coincées dans des portes.  

    Eklabugs -  Eklabugs -  

    Eklabugs -

     

    Featuring : les pauvres personnes dont le nom va se retrouver associé à cet article
    (j'me demande pourquoi personne participe, après)

    Eyael_
    Projet Eklabugs: La culture de l'impersonnalité

    #Yuki 
    Eklabugs - Septembre 2016 | Culture

    Sname
    [Eklabugs] La musique, ma culture

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • De retour !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Aujourd'hui, j'ai le plaisir (ou pas) de vous annoncer que je suis rentrée du Japon. Comme promis, je vous raconterai tout :) Pour ce faire, j'ai prévu une série d'articles. Je ne sais pas encore quand je sortirai tout ça, je peux juste vous dire que ce sera bientôt et comment ça va se faire. 
    En gros, je compte publier un article par quartier visité pour vous le faire découvrir ! J'ai bien peur que beaucoup de quartiers passent à la trappe car je n'ai malheureusement pas pu tout faire mais j'espère que cela suffira. Bien sur, vous aurez droit à la version longue avec photos, anecdotes et fautes d'orthographe. 
    Si cela vous intéresse (n'hésitez pas à le faire savoir) je pourrais aussi vous faire un petit article pour vous raconter les choses qui diffèrent de chez nous et d'autres trucs un peu en vrac, bref, tout ce qui ne rentrait pas dans les autres articles.

    Je vous informe que comme la période où j'ai été absente de mon blog a aussi été riche en nouveautés diverses et variées sur le net et que j'ai eu le temps de regarder de nouvelles choses, je pourrai aussi vous en parler. Faut dire qu'un mois (voire plus) sans rien publier c'est un peu long, alors j'espère que vous ne m'aurez pas oublié ♥ 

    N'hésitez pas à me donner vos avis en commentaire histoire que je fasse au mieux ! En attendant je vous laisse, à bientôt ♥

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Comme vous le savez peut-être, cela fait quelques années que j'arpente la blogo/twittosphère régulièrement. Cela m'a permis d'observer, tapie dans mon coin, les différents types de gens qui y reviennent souvent. Mais comme je suis très généreuse, j'ai décidé de vous offrir un petit aperçu du contenu de mon Pokédex... À prendre avec un bon thé et un peu de second degré, bien sûr. Je m'excuse pour l'apparence qui fait un peu "liste pute à clique" (que je hais), mais je n'ai pas trouvé de meilleure présentation et j'avais envie de faire cet article... Dans tous les cas, bonne lecture. Si des blogs vous viennent en tête à la lecture de cet article, n'hésitez pas à compter le nombre de "points bonus" qu'ils obtiennent !

    #1 - La blogueuse 

    Les dix types de blogueurs récurrents

    Qu'elle soit blogueuse mode, maman, testeuse ou juste "bloggeuse", ses photos obtiennent des dizaines de "fav" sur son Twitter, son Instagram est aussi rempli que sa garde robe ou ses placards... Mais où trouve-t-elle l'argent pour acheter tout ça, et la patience pour tout tester afin de nous offrir un compte rendu minutieux sur son blog ? Derrière son blog Wordpress aux couleurs pastels (généralement rose), elle vous livrera de nombreux conseils pour élever vos gosses, votre poisson rouge, devenir riche grâce à la publicité et aux partenariats divers, le tout en ayant une manucure parfaite qui résisterait même à une apocalypse zombie, puisqu'après tout ses partenaires ne sont que des marques de qualité.
    Points bonus : son blog comprend au moins une rubrique "Livestyle" et n'utilise que des polices mignonnes et arrondies pour les titres en tous genres.

     

    #2 - L'engagé

    Les dix types de blogueurs récurrents 
    (source)

    Végan, facho, gaucho, voire les trois à la fois, il hurle très fort ses convictions sur toute la toile. Si vous ne les partagez pas, c'est à cause des gens comme vous que le monde (pas le journal)/la France/InsérezUneZoneGéographieIci se porte mal. Il a une opinion bien tranché sur tous les sujets et des solutions miracles à tous les problèmes. Ah, si tout le monde pensait comme lui, c'est l'Humanité toute entière qui s'en porterait mieux ! Il est d'ailleurs un internaute engagé qui change le monde sans bouger de son canapé, arpentant les sections commentaires, les hashtag Twitter pour répandre sa bonne parole. Son blog représente son outil clé, à partir duquel il n'hésite pas à critiquer le monde entier. 
    Points bonus : il n'est pas raciste, mais.... (si), appelle Jeanne au secours, considère les mangeurs de viande comme des meurtriers sans cœur et sans cervelle, il est  abonné à la newsletter d'Avaaz et Change.org

    #3 - Le blogueur Hi-Tech 

    Vous n'avez jamais vu son véritable visage et la moitié des gens qui le suit l'imagine sûrement comme un geek lunetteux n'ayant rien d'autre à faire de ses journées. Ses articles sont bien documentés et il a sans doute testé plus d'appareils que vous n'en manipulerez jamais dans toute votre vie. Un peu snob, il répond rarement aux commentaires. (il faut dire que la moitié consistent à demander de l'aide pour corriger un problème quelconque). 
    Points bonus : le design de son site utilise du noir ou des couleurs bleutées, il sait coder. 

    #4 - Le lourdingue 

    Malheur ! Depuis que vous avez porté un peu d'intérêt à son blog, le voilà qui vous harcèle par tous les moyens à sa disposition pour que vous partagiez/likiez/commentiez ses articles, sans bien sûr prendre la peine de vous retourner l'ascenseur... Convaincu de son talent inné pour le blogging, il ne semble pas comprendre pourquoi personne ne s'intéresse à lui. Dommage... 
    Points bonus : il s'inspire ostensiblement d'autres blogueurs, s'énerve quand on ne lui réponds pas. 

    #5 - L'otak'

    Les dix types de blogueurs récurrents

    Les animes, c'est toute sa vie ! De toute façon, vous l'aviez déjà bien compris : pseudo japonisant, adresse dans une langue qui vous semble incompréhensible, avatar et habillage manga... Il rêve de partir au Japon et maudit la Providence de ne pas l'avoir fait naître au pays du soleil levant. Il ne connaît du folklore nippon que la version anime des Yokai, qu'il semble parfois confondre avec les Pokémons. Il a renoncé à son apprentissage du Japonais au bout de trois kanjis, mais il sait quand même dire "kokoro" "kawaii" et "otaku" donc ça passe crème. 
    Points bonus : +1 points par kanji trouvé "juste pour faire genre" sur son blog, par résumé d'anime copié-collé et à chaque occurrence du mot "baka". +2 s'il dessine

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    61 commentaires
  • MA ROUTINE SPÉCIALE MAUVAISE HYGIÈNE DE VIE 

    BONJOUR MES PETITS FENNECS NOCTURNES !

    AUJOURD'HUI C'EST TROIS HEURES DU MATIN, JE SUIS PARFAITEMENT SOBRE MAIS J'AI DU MAL A DISTINGUER LA VIRGULE DE L'APOSTROPHE SUR MON CLAVIER, DU COUP JE ME SUIS DIT QUE C'ÉTAIT LE MOMENT IDÉAL POUR ÉCRIRE UN ARTICLE 

    Mais avant tout, laissez moi vous raconter comment j'en suis arrivé là.

    Spoiler alert : cet article contiendra beaucoup de vidéos parce que concrètement c'est trois heures du mat donc j'ai que ça à foutre en fait.

     Pour cela, vous aurez besoin de 
    - Café
    - Thé noir
    - Jus d'Orange
    - Tout ce que vous trouverez qui contient quelque chose pour rester éveillé
    - Un putain d'appareil connecté à internet

    Mais avant la minute racontaaage de vie ! 

    15h02. REGARDE COMME IL FAIT BEAU DEHORS ! (il fait nuit conasse) 
    En fait ce soir je devais me coucher tôt pour prendre le train à 8h. Jusque là, rien qui casse trois pattes à un canard. Le truc c'est que le stress du départ, et une raison mystérieuse (si je la trouve je lui casse la gueule) m'ont empêché de trouver le sommeil. Du coup j'me suis dit : 
    ________________"Oh, mais au lieu de gratter seulement quatre heures de sommeil, j'vais faire nuit blanche et prendre le tram de 5h30 pour arriver tôt  la gare et prendre le premier train" ! 
    Remarquez comment j'ai tendance à prendre des décisions brillantes, l'heure influençant grandement sur la chose (sûrement). Mais au moins grâce à mon air fatigué et mes trois balises (une à roulettes, deux sous les yeux), j'ferais fuir tous les gens qui veulent se mettent à côté de moi ! En plus j'ai deux trains et un bus à prendre donc je sais pas pourquoi j'ai fait ça 

     Ce qui est bien passé une certaine heure c'est qu'absolument tout devient rigolo ! Et ce qui est encore mieux, c'est que Youtube et Vine regorgent de vidéos merdiques qui vous donneront pas du tout l'impression d'avoir perdu votre temps et vous enrichiront intellectuellement, comme ce panda qui éternue ou ces pauvres gens qui essaient de promener leurs chats...

     N'oublie pas de te connecter en parallèle sur des réseaux comme Twitter ou Facebook qui afin de trouver des gens avec qui parler, ou qui au pire te permettront d'offrir régulièrement du nouveau contenu à scroll. Si t'as la flemme aussi 9gag ou z0r.de c'est pas mal !

     Use et abuse de boissons caféinées pour te garder réveillé jusqu'au lendemain si tu es une petite bite comme moi, mais si t'es putain de métal une série et de la motivation peuvent suffire. Passé une certaine heure, tu seras dans la dimension du late night internet. C'est normal. Tu n'as plus qu'à profiter. 
    Le lendemain → déteste toi ♥ 

    Bref. Joyeux Noël ♥ 

    Akari-chan qui vous kiffe

     

    Du temps à perdre ?  
    Combien il faut de a pour ne plus rien trouver sur Google

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    20 commentaires
  • Eklabugs, gueule de bois 

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Aujourd'hui, en ce lendemain d'Eklabugs, je vous propose un petit débrief. Pour ceux qui auraient raté un épisode, ça se passe par ici

    Alors cette session, ça a donné quoi ? D'abord, elle fut marquée par une baisse drastique des participations. Je ne sais pas précisément à quoi cela est du, mais je suppose que cela vient de plusieurs facteurs : 

    1. La lassitude des gens face au projet (après un an, il fallait bien que le nombre des participations diminue un jour, malgré notre propagande qui doit aussi commencer à agacer)
    2. La période de l'année (retour des beaux jours et exams en tous genres) 
    3. La nouvelle formule (+ d'infos)

    Car oui, ce mois d'Avril était aussi un crash test de notre nouvelle formule : on arrête définitivement la newsletter par mp (c'est fatiguant car les gens ne jouaient pas le jeu), mais pour le moment nous n'avons qu'une newsletter par mail et je comprends très bien que ce format ne soit pas très attractif, vu qu'aucune de mes connaissances, moi compris, ne regarde régulièrement ses mails. De plus, nous avons décidé d'arrêter de courir après les gens pour les articles... L'inscription à la session se fait donc lors du rendu de l'article, et je me demande si ce "manque d'obligation" n'en a pas dissuadé certains... Mais je ne le saurai sans doute jamais. Pourtant, les résultats du sondage sondage sont unanimes : la nouvelle formule est meilleure. En tant qu'admin, je la trouve, moi aussi, plus gérable. 

    Mais finalement, est-ce que cette baisse de participations est réellement importante ? Au départ, nous ne voulions que 7/8 personnes, et nous sommes désormais 6. Mais six personnes motivées, qui publient des articles de manière très régulière si ce n'est pas systématique, ou qui suivent le projet de loin depuis un moment déjà (cf Ryuu-chan, qui est ma soeur et qui connaît donc très bien le projet). C'est vrai qu'il est regrettable de ne pas avoir plus de nouvelles tête, mais j'ai trouvé que bosser avec des participants motivés, qui forment un noyau assez solide, était très agréable et motivant. 

    J'aurais sans doute plus de choses à ajouter, mais je ne vais pas vous retenir plus longtemps... Et vous, cette session d'Eklabugs, vous en avez pensé quoi ?

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique