• Pray for Bruxelles

    Bonjour les fennecs

    Ne vous attendez pas à un gros article détailler pour dénoncer le terrorisme ou quoi que ce soit d'autre, car forcément je n'ai pas le coeur à ça. J'ai appris pour les événements alors que j'avais décidé de faire ma petite pause Twitter du matin pendant mon cours, et je dois avouer que ce que j'ai découvert m'a profondément choquée.
    Je suis restée con, tout simplement. La nouvelle m'a profondément bouleversée et rendue triste. Trop de violence encore, à croire que ça ne s'arrêtera jamais.

    Du coup, juste un petit mot de soutien pour mes visiteurs de Belgique (si jamais il y en a) ou qui ont de la famille là-bas. Personnellement j'y étais il y a a peine un an de cela et ça me fait bizarre de réaliser que de telles scènes d'horreurs ont lieu dans des endroits dans lesquels on a passer des moments si calmes.

    En ce temps de crise où tout et n'importe quoi circulent sur les réseaux sociaux, je vous inviterai juste avant de retourner à vos activités habituelles à faire attention en ne relayant que des informations de sources fiable, et à ne pas forcément rt les photos des disparus (cf les attentats de Paris). 
    Faites aussi attention à la récup politique, qui bat toujours son plein après ce genre de drame. Même si elle provient de partis politiques auxquels vous adhérez habituellement (quel qu'il soit), essayez d'attendre un peu et de repenser les arguments la tête à froid. Nos réactions des premiers instants après un événement ne sont pas forcément les meilleures.

    On se retrouve demain pour Eklabugs,
    Mrs Swadloon.

    _____________________
    PS : afin de ne pas profiter des attentats pour me faire de la pub comme certaines blogueuses peu scrupuleuses on pu le faire, je ne partagerai cet article ni sur Facebook ni sur Twitter.
    Vous vous souvenez de quand tout le monde postait des chats sur Twitter pendant les interventions de Police en Belgique ? Ça fait bizarre...

    Pray for Bruxelles

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires
  • Du changement sur Eklablog

    Passer l'intro ?

    Dehors, nuit noire. Aussi noire que la crasse puante de cette putain de ville. Noire, comme le pistolet que cet homme au cœur plus sombre encore va utiliser pour prendre les vies de innocents. 
    Accoudée à ma fenêtre, une cigarette à la main, j’observe la misère humaine en action. Ce que je vois : une foule de lumières jaunâtres, en apparence tranquille. Il n’en est rien. Tout ça n’est qu'illusion. Je n’imagine que trop bien les horreurs qui se déroulent en ce moment-même dans cette vue qui s’offre à moi, comme ces foutues prostituées qui font le trottoir. 
    De temps en temps, une sirène retentit au loin. Mais ce n’est pas pour autant que la justice veille. Tant qu’il y aura des hommes, il y aura du crime.
    À l’intérieur de la pièce dans laquelle je me trouve, aucune lumière si ce n’est celle du dehors.

    Toc toc toc

    On toque à la porte. Je reconnais cette façon de cogner contre la porte. Même cela est plus timide qu’à l’époque, je reconnaîtrais cette façon de faire entre milles.
    Mouf mouf, mon ancien acolyte.

    « Entrez »

    La boule de poils toute ronde, avec des oreilles de chats et de grands yeux dignes d’une créature inventée par un Japonais ayant lu trop de shojo mangas s’avança dans la pièce. Malgré les ténèbres qui nous enveloppaient, je pouvais voir que les années l’avaient sacrément changé ; la cruauté de ce monde aussi, sans doute.
    Pas un regard, pas une parole de plus ne furent échangés. J’écrasai furieusement ma cigarette avant de saisir une enveloppe se trouvant sur le bureau devant moi, et de la lui jeter.
    L’animal s’en saisi, l’ouvrit et en tira un épais dossier intitulé ‘Eklablog’, ce qui eut pour effet de libérer une grande quantité de paillettes qui virent se coller sur ses poils. Il n’ajouta pas de commentaires et commença à feuilleter le dossier.
    « Tu as beaucoup changé, lui fis-je remarquer. Il y a quelques temps déjà, tu m’aurais mis la tête dans un sanibroyeur pour moins que ça !
    - Le gens changent, tu sais. Toi par contre, tu n’as pas changé d’un poil. Ce qui est relativement dommage, tu sais… Il existe des méthodes nettement moins onéreuses que l’esthéticienne pour régler ces problèmes-là. D’ailleurs, en parlant de changement, où est passée cette satanée phrase d’introduction ?
    - On n’a pas le temps pour ça aujourd’hui, rétorquais-je, désireuse d’occulter le fait que j’avais troqué la petite phrase simple habituelle contre une introduction qui faisait jusqu’ici 423 mots. On a de plus gros chats à fouetter, et pas des moindres.
    - Quand tu dis « on » tu parles bien de toi et de tes multiples personnalités ? Tu sais très bien que ça fait longtemps que je ne suis plus dans le business. Depuis la fin d’Overblog à peu près, il me semble.
    - Les règles du jeu ont changé, Mouf Mouf. À partir d’aujourd’hui, Eklablog ne sera plus jamais comme avant. Regarde bien le dossier... » Bien que cela soit théoriquement impossible étant donné qu’il est intégralement recouvert de poils, je pu voir le visage de Mouf Mouf devenir livide en quelques secondes. De grosses goûtes de sueur commençaient à perler sur son front.
    « Non… Ce n’est pas… Je refuse d’y croire. Pas ça. Pas maintenant. S’il te plaît… Dis-moi que… »
    Il croisa mon regard, en quête d’un peu de compassion. Mais il ne put se heurter qu’à un air glacial, encore plus dur et sans chaleur qu’un cadavre ayant passé plusieurs mois dans un frigo de la morgue. 

    *

    Du changement sur Eklablog 
    Même Hitler est déçu. C'est dire !

    Bonjour les fennecs des neiges ! 

    Désolé pour la longue et inutile introduction, mais j'en avais vraiment besoin afin de ne pas écrire un truc trop à chaud afin que ça ne soit pas trop un copié collé des messages de rage que l'on peut trouver un peu partout sur le forum d'Eklablog. Si vous êtes un adepte de la plateforme, vous savez sûrement que depuis sa création, Eklablog se revendique comme étant une plateforme française et sans publicité du tout. Quand il y a peu de temps, le partenariat publicitaire à été installé (c'est à dire : que l'on pouvait choisir d'afficher ou non de la publicité sur son blog en échange d'une rémunération), le staff avait été clair : la publicité sur Eklablog resterait facultative.
    Du moins, c'était le cas. Jusqu'à aujourd'hui. Je tenais donc à avertir mes visiteurs : oui, bientôt mon blog sera envahi de pubs (en attendant que l'on puisse régler leur disposition). Non, ce n'est pas un choix de ma part. Oui, ça m'a été imposé. Et j'en suis désolée. 

    Je sais très bien que tout le monde s'en est déjà plaint : mais après tout, je suis une utilisatrice, et c'est mon rôle de ne jamais être contente. Ce n'est pas tant la pub en elle-même qui me dérange, mais la façon dont l'annonce à été faite et des options qu'Ekablog nous offre à cet égard. Peut-être que pour le moment le net à du mal à se passer de publicité (mais vu le nombre d'utilisateurs utilisant des bloqueurs de pub, on peut se demander s'il ne faudra pas un jour passer à autre chose. Bref, ici n'est pas le problème), mais y'a un moment, faut faire les choses comme il faut

    1. D'après ce que j'ai pu lire, on ne nous laisse presque pas de préavis, puisque la publicité sera mise en place avant la fin du mois, ou dans le meilleur des cas courant avril (le tout sans date précise). Franchement, je sais que nous laisser un délais plus grand pour nos faire à l'idée ne servirait pas à grand chose, mais bon, je trouve pas ça super poli quoi. C'est dommage, surtout qu'on a rarement eu des choses à reprocher au staff d'Eklablog, et là on nous balance ça, comme ça, via un post facebook redirigeant vers la cafet du forum en plus. Lol.
    2. L'absence d'alternatives : On ne nous laisse pas de choix intéressant pour contrer cette mesure. Tu veux choisir où t'affiches ta pub ? Too bad, cette fonction ne sera disponible qu'après la mise en place des publicités, c'est à dire... On sait pas trop quand, en fait. Dans 2 mois ? Dans 6 mois ? Les modérateurs eux-mêmes ne semblent pas le savoir.
      Ah si ! Eklablog nous laisse aimablement le choix : on peut éviter cela en souscrivant à la seule offre premium disponible, qui coûte 9€/mois. Et en plus, elle ne rapporte presque pas d'avantages... Autant retirer tous les sous qui se trouvent sur mon compte courant et les brûler pour me chauffer avec façon Grande Dépression, ce sera plus rentable. Vous savez qu'héberger un site wordpress.org (pas .com, .org, c'est important !) coûte moins cher à l'année et offre plus de possibilités ? Certes, c'est plus compliqué, mais franchement, si on continue de se faire retirer des possibilités (comme c'était le cas quand le premium est arrivé) et que la publicité commence à tout envahir il y a de quoi se poser des questions. A non c'est vrai... Eklablog est sectaire et permet d'importer des blogs de nombreuses plateformes tout en offrant aucune possibilité d'export. Bon bha j'ai plus qu'à faire du porte à porte pour aller prêcher la bonne parole, je suppose ? 
      Et l'offre proposée pour retirer la publicité ? 4€50 par mois ! :)

    Bref, je sais très bien qu'il faut bien gagner sa vie, que rien n'est gratuit (malheureusement), mais là quand même... Le seul point qui pourrait être positif dans l'histoire, c'est que la publicité nous rapportera quand même quelque-chose. Mais bon, quand on sait combien de visites il faut faire pour gagner de l'argent, si c'est pour avoir un virement de 5€ tous les 36 du mois, je suis bien avantagée moi... Et pas mal de blogueurs aussi, d'ailleurs. Parce que bon, on a pas tous la motivation ni les capacités pour taper du 300 visites tous les jours, quoi. Surtout quand on nous avait rabâché qu'il n'y aurait pas de pub. 

    Désolé du long rage post les amis, amour.

    Akari  

    *

    Du changement sur Eklablog 
    "Souscris fils de pâtes !"

    Quelque part dans la nuit, une sirène retentit. Au fond de la pièce Mouf mouf restait muet, immobile comme une statue. Ce changement serait-il le point de départ d'une série de mesures qui désavantageraient encore l'utilisateur lamba et pauvre ? En viendront nous à considérer les gérants de la plateforme comme les bandits d'un Gotham virtuel ? Cela, personne ne pouvait le savoir. 
    "Akari... Débuta Mouf-Mouf, après un long silence. N'as-tu pas l'impression d'en faire des tonnes ? 

    - Moi ? Jamais. Je dois faire entendre mon opinion coûte que coûte, même si pour cela je dois redire des choses qui ont été redites mille fois, même si je dois déblatérer des propos qui n'ont ni source ni tête, même si je dois hanter à jamais les sections commentaires de Youtube et des sites d'actualité, qui sont le refuge de tous les rebuts d'internet... Tu m'entends ? J'ai le pouce rouge facile et un avis sur tout. Ce n'est pas toi qui va m'apprendre comment faire mon boulot d'internaute, quand même !"
    - Mais...
    - Si je devais combattre des armées entières, des monstres et traverser la moitié du continent juste pour mettre mon opinion au fond d'un gros volcan géant, j'le ferai et tu ne pourra... 
    - Ouais Ouais, c'est le Seigneur des Anneaux ça, plagieuse.
    Il alluma la lumière.
    - En attendant, tu vas ranger ta chambre, arrêter de faire semblant de fumer ces cigarettes en chocolat et bosser avant de remettre en cause l'avenir de ton blog façon film noir, tu veux bien ? Laisse tes visiteurs tranquille, merci. 

    Que faire devant tant d'ignorance ? Il ne me restait plus qu'à capituler pour cette fois. Mais mon heure n'était pas encore venue...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    61 commentaires
  • J'ai testé pour vous - être chiante

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd'hui, comme c'est très original et que ça ne se fait absolument pas chez toutes les bloggeuses, j'ai décidé de vous proposer un petit test ! Mais comme je n'ai pas de budget et que les parodies de blogs féminins/podcasts c'est trop mainstream depuis que Natoo existe, je vais vous proposer quelque-chose que je test sans le savoir depuis quelques mois. Non mais sérieux. Vous l'aurez peut-être remarqué avant moi. 

    Quand est-ce que je suis devenue aussi chiante ?

    Nan mais c'est vrai, l'autre soir j'avais du mal à dormir, et de fil en aiguille, grâce à mon smartphone, compagnon parfait pour transformer vos nuits d'insomnies en soirées à regarder des chats se casser la gueule sur Vine, je me suis retrouvée sur mon blog. En découvrant que l'habillage classique de mon blog me permettait de naviguer sur celui-ci sans peine depuis mon mobile, je me suis dit "pourquoi pas regarder ce que tu faisais avant ?". Ainsi, je me suis donc retrouvée, à deux heures du matin passées, à procrastiner ma phase de veille sur mon propre blog. D'accord : ce n'est pas très reluisant. Mais cela m'a permis de vois ce que je faisais avant, et de comparer au nombres de retours que j'avais. Et là, ce fût une claque. 

    J'ai fait quelques articles qu'aujourd'hui encore, je trouve plutôt bien. Je n'ai pas honte de le dire : il y'a des articles dont je suis fière, et que pour rien au monde je ne supprimerai de ce blog. Mais quand je regarde à côté, y'en a plein des hyper classiques qui puent le déjà vu. Avant, il y avait beaucoup d'articles où je ne me prenais pas au sérieux : maintenant, beaucoup moi. Dans son habillage rose bonbon, on blog est devenu semblable à celui de beaucoup de bloggueuses ennuyeuses qui peuplent de plus en plus toutes les plateformes. Vous en connaissez peut-être, ou alors en êtes vous une, de ces filles au blogs tous semblables qui te publient leurs "astuces du siècle" et qui finissent finalement par être tellement nombreuses et peu originales qu'on fini à avoir du mal à les distinguer entre-elles. Si vous voulez tenir un blog comme ça et que vous trouvez votre public, loin de moi l'idée d'aller vous emmerder, bien au contraire. Mais bordel, moi, c'est pas ce que je veux faire. J'ai tellement regardé ces blogs de loin en me disant que cela ne m'intéressait pas plus que ça, que finalement mon blog commence à y ressembler. 
    Je ne dis pas qu'il ne faut pas que j'écrive jamais un article sérieux, ou que je ne partage pas avec vous mes découvertes. Mais je constate que depuis plusieurs mois déjà, j'hésite à partager quelque chose que je ne trouve pas assez abouti. Et ce n'était pas comme ça avant, où je me prenais moins au "sérieux" et était finalement plus contente de ce que je publiais. 

    Bref, c'est tout pour moi aujourd'hui. À bientôt pour un prochain article ! 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Bye 2015 !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Une fois n'est pas coutume, j'ai décidé de conclure cette année par un petit article sur ce blog. Je sais que je n'ai rien fait pour Noël, ou même Eklabugs, mais bon. Il faut vraiment que je reprenne l'habitude de venir écrire par ici, car sinon les articles sur ce blogs deviendront plus rare qu'un épisode de what th... qu'un pingouin au milieu du désert. 

    Mais que raconter ? On ne peut pas dire que l'année 2015 a été particulièrement riche en nouveautés sur ce blog. Disons qu'il y'a eu quelques idées, mais que ce soit au niveau des articles ou des nouvelles rubriques rien n'a vraiment été mis en place. Peut-être que l'année 2016 sera plus féconde ? Sait-on jamais. 

    En tous cas je vous souhaite à tous un très bon réveillon, que vous deviez vous coltiner une fois de plus tonton raciste, que vous ayiez une super soirée de prévue ou qu'au contraire, vous le fassiez avec votre solitude et votre PC. En cette soirée de fête, prenez soin de vous s'il vous plait ! ♥ Je vous souhaite plein de bonnes choses pour l'année à venir

    Et sur ce.... À l'année prochaine ?

    *se barre vite avant de se faire frapper par une cohorte d'internautes énervés*

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  •  

    HELLO LES FENNECS !

    Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais pendant un moment j'ai plus donné de nouvelles, et là, je réapparais ! DINGUE non ? Mais juré, j'ai de bonnes excuses. 

    Tout d'abord, comme mentionné dans mon dernier article, je suis il y'a un peu plus d'un mois de cela entré à la fac, ce qui inclut un gros changement de rythme. Car à la fac, ils ont trouvé ça marrant de nous coller un emploi du temps qui nous décale par rapport au rythme de vie de tous les autres mortels, genre commencer à 12h et finir à 19h30 (voire plus tard). Avec une heure de battement pour aller en cours le matin et le soir, évidemment. Un fois qu'on s'est résigné à commencer les deux premiers jours de la semaine sans aucun repas réellement consistant le midi (car 12-19h c'est sans pause sinon c'est pas drôle), le petit jeu consiste donc à calculer ses horaires de lever afin de pouvoir tout faire le matin, car évidemment le temps de partir de la fac, TOUT est fermé quand je sors ou alors du temps que je m'y rende. Mdr. Haha. Les petits plaisantins. Bref.
    Le truc qui me prend aussi énormément de temps, c'est bien évidemment, les devoirs. La licence est absolument géniale, bien qu'en dessin nous ayons une psychopathe bien décidée à nous faire verser sang et eau dans notre apprentissage du dessin. Vous voyez "I'll make a man out of you" dans Mulan ? Bha là, c'est pareil. Je m'en plains pas; j'ai réalisé des choses que je ne me serai jamais cru capable de faire (même si j'aurai pas une bonne note, car personne n'a de bonne note), mais disons que passer plus de 10 heures sur un dessin bha ça laisse pas beaucoup le temps pour des loisirs, surtout quand on a un semblant de vie sociale.  

     II'L MAKE ARTISTS OUT OF YOUUUUUUU 

    Ça, c'est pour les "vraies" excuses. Maintenant je peux aussi remarquer qu'il s'est produit un phénomène très étrange depuis que j'ai aménagé : je passe NETTEMENT moins de temps devant l'ordinateur. Quand je n'ai pas de devoirs, je ne pense même pas à aller me faire un épisode de série ou à aller passer mon après midi sur Twitter, puisque je me suis remis à la lecture, et en très grande quantité (plus de 100 pages par jour, voire plus). Il faut dire que là dessus le tramway aide pas mal, puisque je lis dedans lorsque ce dernier n'est pas trop plein et qu'évidemment  je ne peux pas m'empêcher de finir mon chapitre quand je suis chez moi. Mais je lis aussi en faisant plein d'autres trucs, ce qui m'a valu beaucoup d'accidents (surtout en déjeunant) et autres. Résultat, toute ma vie virtuelle est passée complètement à la trappe, et une amie qui a aménagé à Montpellier en même temps que moi avait remarqué le même phénomène... Chelou. Ça doit être le changement d'environnement sans doute. 

    Du coup pendant que j'étais pas là, j'ai eu le temps de faire deux conventions : la première (qui était minuscule), c'était la Manga Week J-One, dont je retiendrai de très bon souvenirs et des nouilles gratos (que je mange tout en écrivant cet article), mais pas grand chose à raconter de par son nombre très réduit de stands (2 maximum). Il y avait beaucoup de cosplayeurs très sympa, tellement sympa même que j'étais occupée à courir partout plutôt qu'à prendre des photos (c'est triste). Plus récemment, j'ai pu aller aux Japanonymes qui se déroulent, comme leur nom l'indique, à Nimes. J'y étais les deux jours, le premier avec un look pas trop mal, le truc c'est que la journée s'est passée bien mais sans plus ce qui est décevant de la part d'une convention... C'est sûrement parce que j'étais fatiguée car ayant cours le samedi matin, j'étais levée depuis 5h30 du mat. Le deuxième jour était totalement imprévu, donc je n'avais pas de vêtements et j'ai du y aller avec des vêtements empruntés à une amie, ce qui a donné le mélange très hétéroclite cape-combishort (mdr). Évidemment, c'est ce jour là que j'ai choisi pour monter m'afficher sur scène (toute une semaine de mal aux jambes après avoir dansé le medley des internets sur scène) et évidemment, c'est aujourd'hui qu'il y avait tous les photographes, sinon c'est pas drôle... Je vous raconte ça vite fait là car je suis as sûre que ça vaille le coup de faire un article exprès pou vous le raconter, surtout que j'ai encore oublié de prendre des photos o/

    WELCOME BACK MYSELF( #PetitePhotoDeFinDeJournéeSurLaquelleOnVoitClairementQueMoiEtMaFatigueOnVaVolerVotreÂme #JeSuisToutÀDroite #ALaGareJuréMaTêteRendaitMieux)

    Voilà, maintenant que la partie racontage de vie est finie, je peux passer vite fait au reste. Pour ce qui est de prochains articles concrètement je sais pas trop à quelle fréquence ça va se faire, entre deux dessins je vais essayer de trouver des idées ces vacances. Sinon ce qui est sûr, c'est que je participe à la prochaine session d'Eklabugs, sur le thème d'Halloween vs Noël ! Vous pouvez vous inscrire ou retrouver les informations sur le blog d'eklabugs. Si vous ne connaissez pas, il s'agit d'un projet entre eklablogueurs : on s'inscrit, et à la date et heure donnée, on publie un article sur le thème de la session. C'est pas très bien expliqué ici mais y'a tout en très beau sur le blog alors passez voir :D

    Bon voilà, c'était tout pour ce racontage de vie massif, et encore, vous avez pas les détails de mes galères diverses et variées ! Cet article était un peu brouillon et pas super intéressant, du coup j'espère vous retrouver prochainement pour quelque chose d'un peu mieux et de plus poussé. Sur ce, ja nee !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique