• Le thé au Japon

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Suite aux résultats du sondage, voici le deuxième article du jour ! En fait j’avoue que j’ai un peu profité de la formulation de la dernière question et de l’article précédent, comme ça on reste dans la continuité des choses, même si c'est légèrement bizarre. Bref, aujourd’hui, nous allons donc parler du thé au japon !

    Quand on parle de thé, la première vision que beaucoup d’entre nous, moi compris, avons, c’est un anglais chic buvant son petit Afternoon Tea, avec son petit chapeau bien chic, sa photo de la reine Victoria sur la cheminée et une pluie battante au dehors. Mais ce qu’on oublie dans tout ça, c’est que le thé provient d’Asie ! En effet, l’amour de l’humanité pour le thé (il est quand même la deuxième boisson la plus consommée dans le monde, juste après l’eau) prend ses sources en Chine, où il est découvert dès l’humanité ! Quand on voit combien la Chine est proche de l’archipel et l’influence qu’elle a eu sur culturellement sur celui-ci, il n’est pas étonnant de savoir que le thé est une boisson très largement appréciée là-bas.

    Contrairement aux occidentaux, les Japonais ne consomment que du thé vert : rappelons au passage que le thé noir ne provient pas d’une plante différente que ce dernier, il est juste le résultat du séchage ou d’une fermentation de ses feuilles.

    Si les Chinois sont les plus raffinés en matière de thé (certains des thés les plus rares et les plus fins proviennent de chez eux), les Japonais ne sont pas en reste et ont aussi leurs propres thés traditionnels.

    On y retrouve par exemple le Gyokourou, réputé pour être le meilleur des thés verts japonais. Traduit littéralement, son nom signifie ‘’buée aux perles’’. Moins fin mais également très populaire, on trouve aussi le Mattcha, un thé en poudre servi principalement lors de la cérémonie du thé (que nous évoquerons plus tard dans l’article). Il est également possible de le trouver présenté autrement qu’en poudre, mais on l’appelle alors Tenn-tcha. Enfin je ne vais pas m’éterniser sur la liste des thés disponible au Japon, car ce n’est pas vraiment le but de l’article.  

     

    Le thé au Japon

    Au Japon, le thé occupe une place très importante et est souvent considéré comme un symbole de pureté : il serait aussi une des sources de la bonne santé des japonais ! C’est parce qu’il a été introduit avec l’arrivée des moines bouddhistes (Certains thés ont d’ailleurs une fonction importante dans certains rituels bouddhistes, comme l’Amacha). Une des coutumes qu’ils ont apporté avec eux, c’est la cérémonie du thé, que vous connaissez sûrement si vous regardez des animes. D’ailleurs, de nos jours, il est encore beaucoup enseigné au sein des écoles Japonaises, avec l’ensemble d’autres disciplines japonaises comme l’Ikebana (de l’arrangement floral). Mais boire du thé au Japon, ce n’est pas une mince affaire ! En effet, l’apprentissage de la cérémonie du thé est très long et peut parfois prendre toute une vie (du coup on se demande comment ils font pour l’enseigner). Celle-ci se compose de plusieurs étapes, et son organisateur doit connaître les différents thés, les kimonos, l’encens, l’Ikebana, et autres disciplines traditionnelles… Quant à la cérémonie en elle-même, elle peut durer jusqu’à quatre heures et se compose de plusieurs étapes, généralement un repas puis un thé léger, suivi d’un thé plus fort. Mais elle comporte de nombreuses variantes à connaître, d’où la longueur de son apprentissage… Surtout qu’il y’a des phrases à connaître, ainsi que des positions à respecter, une attitude à respecter, une façon de boire le thé à respecter à la lettre, si vous ne voulez pas passer pour un malotru !

     

    Voilà voilà, je pense que je ne vais pas détailler plus car c’est vraiment très spécifique et ce serait vraiment très long et rébarbatif dans un article de blog, mon but n’étant pas non plus de monter une encyclopédie. Néanmoins, j’espère vous avoir appris quelques trucs et aux mieux avoir attisé votre curiosité concernant ce sujet !

     

    Allez, ja nee les fennecs ♥ 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    49 commentaires
  • Bonjour tout le monde o/

     

    Après un grand moment de silence, Zatsu est de retour pour vous faire un article spécial halloween ! Aujourd’hui on va parler de vocaloid (ça faisait longtemps qu’ils n’avaient plus été présents sur le blog), et d’une légende urbaine/ jeu japonais (mais aussi coréen) : le « one’s man hide and seek »

     

    Traduction en français [Faite maison!]:
    Ding-Dong Dépêche-toi et ouvre-moi, je suis venue
    N'essaye même pas de te cacher, c'est inutile
    Ding-Dong Dépêche-toi et ouvre-moi, je suis venue
    Il est déjà trop tard pour t'enfuir.
    En regardant par la fenêtre, nos yeux ont rencontré
    Deux yeux glacés par la terreur, je veux les voir de plus près
    Ding-Dong J'arrive, dépêche-toi et cours
    Jouons à chat et amusons nous
    Ding-Dong Je suis arrivée, dépêche-toi de te cacher
    Jouons à cache-cache et amusons nous
    Je peux entendre le bruit sourd que font tes pas
    Je peux entendre ta respiration irrégulière
    *Cache toi bien
    Je peux voir tes cheveux
    Cache-toi bien
    Je peux voir tes cheveux
    Cache-toi bien
    Je peux voir tes cheveux
    Cache toi bien*
    Visage...
    (Phrase en coréen utilisé lors que les enfants jouent à cache-cache)

    Knock-Knock Je suis en face de la porte de ta chambre
    J'entre, je ne vais pas demander la permission 
    Knock-Knock Je suis dans ta chambre, où te caches-tu?
    Le jeu touche presque à sa fin.
    J'ai regardé sous le lit qui était dans ta chambre
    Tu n'es pas là, l'étape suivante est dans ton placard...
    Ding-Dong Tu es là
    Ding-Dong Tu étais là tout le long
    Tu es là
    Ding-Dong je t'ai trouvé maintenant
    Tu es là
    Ding-Dong On dirait que j'ai gagné
    Tu es là
    Ding-Dong
    Reçois ta sanction.

    Ding-Dong Le jeu est fini
    Il ne reste plus personne
    Ding-Dong Au revoir tout le monde

    (Au départ cette traduction a été faite pour mon blog vocaloid )

     

    Cette chanson (assez glauque mais c’est pour ça qu’elle est cool) est une référence au  « one’s man hide and seek » coréen, appelé aussi « devil’s hide and seek ».

    Le principe ?
    Le jeu doit commencer exactement à 3h du matin.
    Le but est de remplir le corps d’une poupée possédée de sel. Ça parait assez  étrange comme ça.
    Donc d’abord il faut prendre une poupée (mais pas ayant une forme humaine ou que l’on aime beaucoup parce que ça rend l’esprit plus difficile à enlever de la poupée après), enlever le rembourrage et la remplir de riz, et rajouter quelques bouts d’ongles en plus dedans, et la recoudre avec du fil pourpre. Ensuite, trouver une cachette dont on pourra sortir dans trop faire de bruit. Pour « ensorceler » la poupée, il faut lui donner un nom (pas le sien) et chanter 3 fois  « (le nom) sera toi », aller dans la cachette et compter jusqu’à 10, puis retourner là où on a mis la poupée et la poignarder au niveau de la couture et chanter « J’ai gagné » trois fois. Après on place l’arme à côté de la poupée et on chante « (le nom) sera toi » trois fois et on retourne se cacher 2-3 minutes avant de retourner chercher la poupée, qui doit avoir bougé.

    Seulement ce jeu est très dangereux : il faut s’assurer que l’on est seul dans la maison car sinon l’esprit de la poupée peut posséder l’autre personne (et ça c’est carrément dangereux, surtout si c’est votre père rugbyman qui essaie de vous retrouver dans toute la maison). En plus, le jeu doit durer environ une heure : si le jeu s’éternise jusqu’à deux heures, l’esprit sera impossible à retirer de la poupée (et ça aussi ça craint).
    Une fois que l’on a retrouvé la poupée, il faut exécuter un rituel : il faut noyer la poupée dans de l’eau salée puis la brûler intégralement  (des bougies blanches sont plus sûres). Si on n’accomplie pas le rituel avant d’aller se coucher, la poupée peut vous tuer pendant votre sommeil.

    Surtout ne faites pas ça chez vous les enfants, comme vous pouvez le voir embêter les esprits c’est très dangereux <3.

    Donc dans la chanson, le garçon jouait à ce jeu. A moins qu’il utilisait une poupée haute de plus d’un mètre, l’hypothèse la plus probable est que la poupée ait pris possession d’une autre personne présente dans la maison à ce moment-là (comme sa sœur) et maintenant elle cherche à le tuer~.

    Pour les anglophones qui voudraient un peu plus d’explications sur ce jeu, vous pouvez toujours aller voir ici! Sur ce à bientôt pour l’article sur le Kakome Kakome !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    37 commentaires
  • Découvrons quelques histoires d'horreur japonaises !

    Bonjour mes fennecs pas frileux ! 

    ___Dans quelques jours, c'est Halloween ! Vous savez, cette fête à l'honneur des esprit, de laquelle nous profitons souvent pour nous faire peur entre amis. Si vous êtes fans d'animes comme moi, ils est inévitable que vous n'ayez jamais vu un de ses épisodes spécial Halloween, pendant lesquels les personnages se racontent des histoires d'horreur typiquement Japonaises, toutes lumières éteintes , à la seule lumière d'une bougie. Certaines d'entre elles vous sembleront donc familières ! En espérant que ça ne tourne pas à la xxxHolic, voici quelques petites histoires pour reproduire ce rituel chez vous, n'importe quand. Enjoy ! ♥ 

    ___Fausse Bonne Idée : Raconter ces histoires à votre petit(e) frère/soeur juste pour le plaisir de le voir se chier dessus et pleurer à l'idée de sortir en ville un peu tard le soir. Avec des bêtises pareilles, j'ai réussi à vraiment traumatiser le mien et à lui faire avoir peur du noir... C'est relativement moyen quand même !

    ___Mais avant de passer à ce qui vous intéresse vraiment, si nous faisions un peu de culture générale ? En effet, que cela vous surprenne ou pas, le Japon serait une des terres les plus hantées au monde. C'est sans doute grâce aux fortes croyances surnaturelles Japonaises ainsi qu'aux superstitions, qui sont très respectées et intégrées à la vie de tous les jours. Ainsi, ces histoires on pu survivre de l'époque d'Edo à nos jours, même si certaines de ces histoires sont plus récentes. Aussi, la terre y serait chargée d'énergie magique... Ça y est, j'ai bien réussi à installer l'ambiance glauque ? Alors c'est parti !

     

    La fille à la bouche fendue (ou Kuchisake-onna) 

    ___Cette légende urbaine japonaises est une des plus connues ! Disons que c'est une sorte de "Dame Blanche" japonaise, mais en pas tout à fait pareil (je suis nulle pour trouver des comparaisons...)
    Vous vous baladez seul dans la rue et, au détour d'une ruelle un peu plus sombre que les autres, vous croisez une femme portant un manteau ainsi qu'un masque chirurgical ? Félicitations, vous venez de rencontrer Kuchisake-onna ! Toute tentative pour s'échapper serait inutile, puisqu'elle se rematérialisera juste devant vous. Elle vous demandera ensuite si vous la trouvez jolie... Si vous répondez négativement, c'est la mort par décapitation à coup de ciseaux assurée. Si vous répondez positivement, elle enlèvera son masque, dévoilant une bouche fendue jusqu'au oreilles ! Elle répétera alors sa question. Si vous répondez négativement ou mettez un peu trop de temps à lui dire quoi, elle vous coupera en deux... Mais si vous avez le malheur de lui répondre oui, elle vous tranchera la bouche pour que vous lui ressembliez ! Quelques moyens de lui échapper existeraient, comme lui retourner la question, lui donner une réponse ambiguë ou jeter des bonbons et autres comestibles par-terre et profiter de cette diversion pour se barrer en courant... 
    ___On raconte qu'il s'agissait de l'ancienne femme d'un samouraï, d'une très grande beauté, mais infidèle (ce qui n'est pas prouvé), vaniteuse et narcissique. Son mari, persuadée qu'elle était une femme adultère, lui aurait tranché le visage, lui demandant qui la trouverait belle, désormais. C'est depuis ce jour qu'elle errerait la nuit, dans le brouillard, questionnant sur tout les enfants et adolescents sur sa beauté, bien qu'elle prenne parfois des adultes pour cible...

     

    Hanako-san ou la fille des cabinets

    ___Si vous avez vu Harry Potter, vous connaissez sûrement Mimi Geignarde, qui hante les toilettes de Poudlard depuis que le Basilic a eût raison d'elle... Vous trouviez cette histoire flippante quand vous aviez sept ans ? Elle peut aller se rhabiller. Parce que tout le monde sait bien qu'au Japon, tout est plus bizarre... Comme toute légende urbaine circulant dans les écoles primaires, il existe plusieurs variantes que je vais tacher de vous raconter ici.
    ___La version la plus courante de l'histoire dit qu'Hanako vivrait dans la troisième cabine des toilettes du troisième étage, dans les écoles primaires. Il s'agit tour à tour d'une petite fille ayant été tuée par un bombardement durant une partie de cache-cache, ou d'une qui aurait essayé d'échapper à un pervers qui l'aurait finalement trouvé et tué dans les toilettes. Les méthodes "d'invocation" seraient elles aussi variées : on raconte souvent qu'il faudrait toquer à la porte en lui demandant si elle est là. En cas de réponse, mieux vaut passer son chemin... Car en fonction de votre courage, soit elles vous laissera faire vos besoins (si ce n'est pas déjà fait dans un endroit qui s'y prête vachement moins), soit elle vous tuera en vous mettant la tête dans les toilettes ! :D L'autre méthode d'invocation se rapproche plus de celle de la dame blanche, puis qu'il faudrait dire "Hanako-san" trois fois dans un miroir pour que celle-si apparaisse et vous entraîne pour vous noyer dans les chiottes. J'suis pas vous, mais moi ça me branche moyen, je préfère encore voir la fille de The Ring.

    ___Cette histoire se rapproche d'une autre légende urbaine courante, celle d'un homme squattant le dernier chiotte des toilettes des filles. Il vous accueillerait en vous demandant "Le papier rouge ou le papier bleu ?" : si vous choisissez le rouge, il vous tranchera l'arrière du coup pour vous faire une cape rouge. En optant pour le bleu, vous vous retrouverez pendue... Décidément, entre ça et le troll dans Harry Potter, les toilettes des filles sont vraiment un endroit qu'il ne vaut mieux pas fréquenter. 

     

    La femme aux cheveux noirs. 

    ___Celle-ci est juste une histoire d'horreur et non une légende urbaine... Je me suis contentée de (la résumer et) la traduire depuis ce site

    ___Il était un samouraï qui vivait dans la pauvreté avec sa femme. Un jour, il fût engagé par le Seigneur d'une contrée lointaine... Il répondit favorablement à l'offre, et partit avec son nouvel amour, laissant sa femme de toujours seule dans leur ancienne maison. 
    ___Une fois qu'il eût fini ses services auprès du seigneur, il retourna dans son ancien village et fût prit de nostalgie envers son ancienne compagne. La nuit tombée, il décida donc de revenir dans leur ancien chez-eux. Il était minuit quand il arriva, et la lune d'automne baignait la maison de sa douce lumière. La porte était ouverte, et en entrant dans sa demeure, le samouraï trouva sa femme, qui lui avait tant manqué, assise seule, silencieusement. 
    ___Elle ne montra ni colère ni rencoeur envers son mari, qui l'avait trompée. Au contraire, elle lui offrit un accueil chaleureux et lui souhaita la bienvenue après tout ce temps qu'il avait passé loin de chez lui. 
    ___Le samouraï, submergé par l'émotion, dit qu'ils vivraient désormais ensembles pour toujours et ne seraient jamais séparés. Ravi l'air de pur bonheur qui c'était inscrit sur le visage de sa femme, ils s'embrassèrent et ils restèrent chacun dans les bras de l'autres jusqu'à ce que le sommeil s'empare d'eux. 

    ___Au matin, le samouraï fût réveillé par les rayons du soleil, qui baignaient la maison d'une lumière beaucoup plus éblouissante que celle de la lune d'automne de la veille. Il regarda autour de lui, et s'aperçu que ce qu'il était en train d'éteindre n'était d'autre qu'un cadavre déjà sec, n'ayant sur son squelette que quelques bouts de chair, le tout enroulé dans une longue chevelure noire.
    ___Il prit ses jambes à son coup et se précipita chez ses voisins : "Qu'est-il arrivé à la fille qui vivait à côté ?" demanda-t-il. "Elle ?", répondit-il. "Elle a été abandonnée par son mari il y'a de ça longtemps, et mourut d'une maladie, conséquence de son profond désespoir. Mais comme il n'y avait personne pour prendre soin d'elle ou lui organiser des funérailles, son corps demeure toujours où la mort l'emporta". 

     

    Le tunnel de Kiyotaki

    ___Cette légende urbaine est à propos d'un tunnel, construit au japon en 1927. Tout comme notre chiffre 13, le chiffre 4 est porte malheur au Japon car il se prononce "shi", qui est aussi la prononciation de "mort". On comprend donc bien que ce chiffre ne soit pas de augure... Et ce fameux tunnel mesure justement 444 mètres ! Pas très bon signe, donc... Surtout quand des rumeurs bizarres traînent à propos des conditions de travail des ouvriers lors de sa construction... Vous sentez le truc foireux ? Et oui... De nombreux ouvriers seraient morts pendant les travaux. Leurs fantômes hanteraient maintenant cet endroit, provoquant des accidents dans le but d'emporter de nouvelles âmes avec eux... 

    *___*___*

    Alors mes fennecs, cet article vous a plu ?

    ___Sachez que le folklore japonais regorge encore de nombreuses histoires de ce genre, certaines étant encore mieux que celles-ci ! Que cela vous ait plus ou pas, vous êtes tous invités à répondre au sondage d'en haut de la colonne de droite ! :D

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    23 commentaires
  • Les transformers au Japon... 

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Bien que n'étant pas friande des transformers et autres jouets du genre, j'ai décidé de consacré aujourd'hui un article dédié aux derniers modèles... La pub disponible dans le Corocoro m'avait bien fait marrer, donc je partage. 

    Quand je vous dit "Transformers", a quoi pensez-vous ? A Optimus Prime, personnage badass se transformant en camion et étant le personnage principal d'une série de films à succès ? Ça, c'est les transformers occidentaux, mes cocos. Au japon, la nouelle vague est à l'effigie non pas de véhicules mais de... Sushis ! Le meilleur, c'est que les visuels du Corocoro sont plutôt badass. 

    Les transformers au Japon... Les transformers au Japon... Les transformers au Japon... Les transformers au Japon... 

    Le Japon ne cessera donc de nous surprendre... C'est un peu comme si les américains décidaient de sortir des transformers-hamburger ou si nous décidions de sortir des hamburger baguette. Oui, j'aime beaucoup les clichés. Mais ne rigolez pas : je suis sûre que cette nouvelle gamme de transformers à un grand avenir sur le grand écran... Les blockbusters à base de véhicules transformables ? C'est tellement 2012 ! Non, maintenant, le concurrent, c'est les Tortues Ninja et leur remake sortant au cinéma... Le prochain blockbuster Transformers se déroulera donc dans un restaurant de sushis... Mais attention : ce ne sera pas un "vrai" restaurant de sushis, mais un leurre pour appâter les méchants affamés à la recherche d'un endroit pour passer leur pause déjeuner ! Le contenu de leur assiette se changera alors en robot-tueur pour leur rétamer la gueule ! Improbable ? N'oubliez pas que nous sommes au Japon. Et comme c'est mon idée, je réclame 10% pour toute adaptation cinématographique. 

    Et pour tous les détracteurs de cette nouvelle idée, je vous rappelle que Japon et normalité ça fait deux; cf les deux What The Cut spécial Japon 1 et 2 (oui, je sais aussi qu'il y'a des gens normaux au Japon, juste que leur mode de vie mise quand même tout sur la retenue, la politesse et les apparences et qu'il faut bien qu'ils se lâchent à un moment donné...) Je vous rappelle aussi qu'ils ont réussi à sortir plusieurs films avec Gamera, une tortue géante qui détruit le monde avec son rayon arc-en-ciel, donc bon. (Mais perso je suis sûre que c'était une licorne sous couverture) 

    Les transformers au Japon... 
    Nom nom nom PÉNIS

    Où en étais-je avant de commencer à raconter n'importe quoi ? Ah oui. Loin de moi l'idée de prendre de haut cette nouveauté, perso je trouve l'idée très amusante et je pense que si j'avais été en voyage au Japon et que j'avais vu ça en magasin, je l'aurais acheté juste pour le côté fun et décalé. D'ailleurs, si les transformers étaient comme ça chez nous aussi, je pense que ça ferait un bail que j'aurais toute la collection... Pourquoi avoir des jouets qui se transforment en camion et autres avions si tu peux en avoir un qui se transforme en nourriture, et la plus kawaii du monde, les sushis ? Sérieux les mecs, c'est quinze mille fois mieux minimum. 

    Voilà voilà, c'était l'article inutile du jour ! N'hésitez pas à agrandir les photos du Corocoro, elles ont été prises par ma soeur (Ryuu-chan sur eklablog ou @zatsu_chan sur Twitter) car elle est abonnée maintenant ! Donc s'il vous plaît, si jamais vous voulez réutiliser ces visuels, merci de me contacter par commentaire ou par MP pour me demander la permission ! 

    Et toi, les transformers sushis, tu les trouves comment ? Laisse ton avis par commentaire ! :3

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique