•  

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Vous connaissez l’avantage d’avoir foiré son orientation ? On a beaucoup, beaucoup de temps à perdre. Et ça tombe bien, car si internet est une source de savoirs immense, il regorge aussi de moyens pour perdre son temps de manière toutes aussi peu constructives les unes que les autres.  Aujourd’hui, nous allons traiter des clickers, des jeux stupides mais souvent plutôt addictifs qui ne nécessitent pour y jouer que d’avoir une souris/un pavé tactile fonctionnel et une connexion internet. Peut-être aurez-vous déjà entendu parler de ceux dont je vais vous parler… Si vous y jouez, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

     

    Le lundi perte de temps - les clickers 
    Source

    Cookie Clicker, entre capitalisme et pâte à gâteaux

    Le premier jeu de ce genre auquel j’ai joué est Cookie Clicker, qui reste malgré tout mon préféré. Son principal avantage (qui est aussi son grand défaut) est qu’il ne nécessite pas d’installation et peut donc être joué depuis n’importe quel navigateur internet. Le problème, c’est que cela rend facile de perdre sa sauvegarde (même si on peut maintenant l’exporter) et que par conséquent, un nettoyage un peu trop minutieux de son ordinateur ou de son navigateur peut conduire à de mauvaises surprises lors de votre prochain lancement du jeu… Il faut dire que quand on nettoie son ordinateur, on ne pense pas forcément à ces détails-là.

    Quand on lance le jeu pour la première fois, on se retrouve devant un cookie sur lequel il faut cliquer pour obtenir d’autres cookies. Après avoir un peu cliqué, il devient possible d’acheter des grands-mères, ce qui permettra d’obtenir un peu plus rapidement plus de cookies, ce vous permettra d’acheter des fermes à cookies pour faire plus de cookies, etc. Mine de rien, ça a n’a pas l’air de casser trois pattes à un canard… Mais c’est comme la cigarette : ne commencez surtout pas ! Autrement, vous pourriez vous retrouver à produire des quatrillions de cookies et de vous retrouver à cliquer comme un con à trois heures du mat pour acheter un énième multiplicateur de production (true story).

    L’avantage de ce jeu (et de beaucoup d’autres), c’est qu’il est très rapide d’atteindre un stade de production suffisant pour que le jeu continue de produire pendant que vous êtes afk. Le truc, c’est que vous êtes obligé d’avoir un onglet ouvert sur votre navigateur pour produire des cookies, et que cela devient donc vite (très) distrayant. Surtout que ça ne s’arrête jamais ! Et quand les items à acheter deviennent trop chers, vous pouvez toujours reset pour gagner des bonus de production.

    Mais dans le fond, vos tâches quotidiennes importent-elles vraiment quand on peut lancer une production de cookies avec des mécanismes défiants toutes les lois de la physique, le tout dans l’espace et en matant des rebellions de grands-mères ogm ? Le tout dans un jeu parlant de cookies  truffé de références geeks et de blagues merdiques ? Je ne pense pas, non.

    (Spoiler alert pour ceux qui n’ont jamais joué : les grands-mères sont un des items les plus rentables du jeu).

     

    Le lundi perte de temps - les clickers

    Sheep in Dream : pulls en laine et insomnie

    Sheep in Dream fonctionne exactement comme Cookie Clicker, à deux différences près : il se joue uniquement sur mobile et on n’y produit non pas des cookies mais de la laine. Dans ce jeu, vous devez faire sauter des moutons pour faire dormir un pauvre gosse, tout en récoltant de la laine pour acheter plus de moutons à faire sauter pour faire dormir le gamin plus vite. Entre temps, vous devez combattre des loups (qui viennent troubler l’endormissement du protagoniste) et récolter des diamants, donnés par un petit avion rouge. Ici aussi, une fois que vous aurez débloqué suffisamment de nouveaux moutons, vous pourrez reset le jeu pour gagner plus de diamants, ce qui permet de d’obtenir des bonus de production pour obtenir plus vite plus de laine pour débloquer plus de moutons et donc gagner plus de diamants. Le nombre de moutons et d’upgrades disponibles n’étant pas infini, cela permet d’entrevoir une fin du jeu, ce qui n’est pas forcément évident quand on voit les autres jeux de cette catégorie.

    Le lundi perte de temps - les clickers Le lundi perte de temps - les clickers Le lundi perte de temps - les clickers

    Inutile, vous avez dit ? Totalement ! Mais les graphismes sont mignon et le jeu continue de produire de la laine pendant un certain nombre d’heures même quand vous n’avez pas l’application d’ouverte, donc que demander de mieux ? Moi, je ne vois pas… 

     

    Le lundi perte de temps - les clickers

    Adventure Capitalist, adieu les cookies bonjour l’argent !

    Le fonctionnement des clickers vous rappelle le capitalisme (produire pour pouvoir produire encore plus) ? Pas de problèmes : s’il y’a un clicker qui assume totalement cette idée, c’est bien Adventure Capitalist. Prenez vos costumes nœud-pap, sortez le dernier numéro de Challenges et munissez-vous d’un cigare, car ici on entre dans le monde des affaires, le vrai ! Le but de ce jeu ? Commencer avec rien et finir si riche qu’il n’existe pas de mot pour qualifier telle somme d’argent. En effet, quand on lance le jeu, on commence avec un minable stand de limonade, avant d’acheter des livreurs de journaux, de pizzas, des satellites crevettes (je n’ai toujours pas réussi à élucider le pourquoi de cette partie du jeu)… Pour finalement posséder plus d’exploitations pétrolières que tous les héritiers des pays du golfe réunis, le tout en ayant lancé son business sur la Lune ou encore Mars.

    L’avantage de ce jeu, c’est qu’en plus d’être disponible sur presque toutes les plateformes, il continue de tourner indéfiniment quand on n’y joue pas (ce qui n’est pas le cas de Sheep in Dream). Cela permet d’avancer plus rapidement, et heureusement ! Car c’est à se demander s’il y a une fin à ce jeu… En attendant, les références à des films, séries télévisées ou jeux vidéo sont assez nombreuses (il suffit de regarder le nom des managers) ce qui rend le jeu assez drôle, avant qu’il finisse par s’emparer de votre âme. Adventure Capitalist est très très trèèèès addictif donc faites attention avant de l’installer sur votre ordinateur !

     *

    Voilà voilà, c’en est fini de cet article un peu long désolé ! Heureusement pour vous, je n’ai pas eu l’occasion d’essayer tous les clickers… Il y en a même des que je connais dont je n’ai pas pu parler, comme Clicker heroes ou Sakura Clicker (vous connaissez peut-être celui-là, où des lolis à moitié à poil tapent sur d’autres lolis à moitié à poil, le tout en faisant des bruits plus que douteux). Dans le fond, quel que soit le jeu ou le prétexte narratif (produire, battre des monstres), le principe reste toujours le même : produire plus, pour acheter plus, pour produire plus. C’est à se demander ce qui rend ces jeux aussi addictifs… Dans tous les cas, je décline toute responsabilité si vous essayez un de ces jeux et que vous perdez de nombreuses heures de votre vie.

    Akari.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    9 commentaires
  • Le zombie : quelles origines ? 
    Salut bb ♥

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Comment vous portez-vous en ce week-end du premier mai ? Pour ma part, j'ai fait une réalisation capitale :bien que présents dès le slogan de mon blog, je n'ai encore aucun article traitant des zombies...Du coup j'ai décidé de rectifier le tir avec une petite série d'articles. Enjoy

    Avant de commencer : savez-vous d'où vient le zombie, avant d'être une chose grise traînant ses membres en décomposition à la recherche de chaire humaine digne de The Walking Dead ? Il y'a peu de chances, étant donné que ce n'est plus trop à la mode dans les films d'horreur... Et bien, il provient originellement... D'Afrique ! De ce fait, on retrouve beaucoup ce mythe aux Antilles et surtout Haïti, bien qu'il soit possible de le retrouver ailleurs, notamment dans le Sud de l'Amérique à cause du commerce d'esclaves noirs africains (c'est aussi pour cela qu'il est répandu dans les îles : le vaudou, tout ça... Bref vous voyez le topos

    Mais comment fabrique-t-on les zombies ? Et bien... Selon un rituel vaudou, comme dans les films ! Cela vous fait peut-être doucement rire, mais en 1990, il y avait encore 1,000 cas de zombification reportés... Ce n'est pas encore si loin de ça ! Le "rituel" en question implique certaines drogues, dont certaines à base de poisson ballon, qui permet de faire passer quelqu'un  de vivant pour mort avec un arrêt apparent des fonctions vitales. La personne esr ensuite réduite en esclavage par le "sorcier". Si  cela vous semble très mystico-romanesque, savoir que cela est toujours pratiqué est plutôt... Bref, je sais pas vous, mais moi j'ai pas vraiment envie de me transformer en zombie. 

    Cependant, si vous êtes amateurs de films et séries américaines (comme 90% de la population au moins ! Bienvenue dans le côté mainstream de la force !), vous remarquerez que ce n'est pas cette version qui est majoritaire. C'est parce que nous avons nous aussi une version du mythe du zombie (qui n'était bien sûr pas appelé comme ça à l'époque), dérivé de croyances nous venons directement... Du Moyen Âge ! En effet, une croyance populaire faisait craindre que parfois, les morts se réveillent et sortent de leur tombe pour, bien sûr, attaquer ces saloperies de vivants et s'en repaître... Tout est normal. La légende était alimentée par un grand nombre d'histoire, mais aussi par des traces de griffures que l'on retrouvait occasionnellement sur la paroi intérieure du cercueil... Qui n'étaient guère le résultat d'une quelconque transformation du défunt en monstre mais du réveil plutôt douloureux de certaines personne dans leur dernière demeure après une mort mal diagnostiquée. Et ouais, le Moyen Âge, version beta 2.0 de l'humanité, c'était un peu la loose, et les médecins n'étaient pas super super doués. (#Team21esiècle).

    Voilà voilà, maintenant vous connaissez les vraies origines du zombie ! Un article sur le zombie de nos jours viendra peut être... un jour... dans deux semaines... Je sais pas... 
    Bref, en attendant, portez vous bien les fennecs ! Et évitez de servir de repas, on sait jamais ! ;)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Earth day !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Peut-être n'étiez vous pas au courant, mais aujourd'hui, nous sommes le Earth Day, ou la journée mondiale de la Terre ! Il s'agit d'une occasion pour, à travers le monde, célébrer la nature mais aussi sensibiliser à son respect et sa protection. Pour ce faire, chacun y ajoute sa pierre à l'édifice, et j'ai donc décidé d'ajouter la mienne. Comme le sujet de mon blog n'est pas la nature, j'ai décidé de vous faire (re)découvrir quelques sites et autres connus, qui nous font découvrir les visages les plus étonnant de cette dernière. 

    Récemment adapté en bande dessinée, le blog d'Axolot est plutôt connu... Il fait aussi des podcast vidéos. Ce blog, sur le concept d'une "source d'étonnement", publie régulièrement des infos surprenantes sur pas mal de domaines, les sciences en tête de liste. Il est donc naturel d'y trouver de nombreux articles concernant les animaux dont voici une petite sélection ! 
    >> 10 créatures bizarres dont vous ignoriez l’existence
    >> 6 créatures extraordinaires avec de vrais super pouvoirs
    >> 5 parasites qui feraient frémir un alien 
    >> 10 espèces avec des rites amoureux stupéfiants 
    >> 5 paysages de science fiction (qui existent pour de bon) 
    >> 10 arbres hors du commun 

    Moins connu, et sur Youtube cette fois-ci, découvrez Professeur Feuillage ! Bien que sa chaîne soit inactive depuis quatre mois maintenant (reviens ! le monde est moins bon sans toiiii !), ses quelques vidéos restent un excellent moyen... Disons... D'initier à la nature, ainsi qu'à quelques pratiques plus obscures. Si l'humour de ses vidéos est bien gras et salasse, on est sûrs de suivre jusqu'au bout ! Clair, simple et distrayant, on nous explique en un petit quart d'heure les enjeux liés à certains problèmes environnementaux. Si vous avez plus de douze ans et un humour pipi caca, c'est par ici ! 
    >> Sa chaîne Youtube 
    >> Épisode 1 - les gaz de schiste 
    >> Épisode 2 - la déforestation 
    >> Épisode 3 - le déclin des abeilles 

    Toujours sur Youtube, e-penser offre aussi quelques vidéos ayant pour thème la nature, bien que sa chaîne soit principalement orientée vers la philosophie et les sciences. Ses vidéos sont très intéressantes et donnent du grain à moudre si l'on veut réfléchir, ce qui n'est pas inintéressant ! 
    >> Sa chaîne Youtube 
    >> Voir une éclipse solaire en sécurité 
    >> D'où vient le vent 
    >> Pourquoi le ciel est bleu et le soleil jaune 
    >> Qu'est-ce qu'un arc-en-ciel et le problème avec la couleur rose

    Avec cette chaîne Youtube, on s'écarte un peu du sujet ! En effet, lorsque l'on parle du respect et de la protection de la nature, la question des vegan et non-vegan revient souvent sur le tapis : faut-il manger de la viande, ou non ?! Les impacts que cela a sur la planète ne sont-ils pas suffisamment importants pour que nous nous arrêtions ? Est-ce ou non de la torture ? Ces questions sont souvent remises en faveur des végétariens (même si au passage, une plante est consciente d'être mangée... Rassurant), qui prônent le respect de la nature. On peut donc dire que la question "vegan ou pas" est en fait bien de circonstance. Si vous cherchez des pistes de réflexion afin de vous faire votre propre avis, sachez que Kriss de Minute Papillon apporte quelques idées, avec beaucoup d'humour. 
    >>Sa chaîne Youtube 
    >> Végétarien ça craint
    >> Carnivore gros porc
    >> Conclusion végano-carniste 

    Enfin, voici, pour terminer, le plus connu de tous : LinksTheSun. Et oui ! Certains de ses Point Culture abordent certains sujets liés à notre belle nature. Cela permet de découvrir certains de ses aspects avec l'humour de Links et pas mal d'infos. Certes, les vidéos sont longues, mais ça vaut le coup. 
    >> Sa chaîne Youtube
    >>Les Pokémons de la vraie vie 
    >> Les dinosaures 
    >> Les cryptides 

    Voilà voilà, j'ai fait un petit tour rapide, mais si jamais vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, j'irai voir ! :) J'espère que cette article vous aura fait découvrir des choses et vous aura un peu intéressé... J'avoue que traiter de dame nature sur un blog sur la popculture et le japon c'était pas évident, donc j'espère que ça vous aura plu ! N'hésite pas à nous dire ce qui t'as le plus étonné ou ce que tu as préféré, on pourra comparer comme ça ;)
    Ja nee !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Et Ikea lance... Un jeu en flash. 

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Je vais vous parler aujourd'hui d'un jeu un peu bizarre, que j'ai découvert à l'instant grâce au magazine Time. Après les meubles aux noms les plus improbables les uns que les autres, Ikea décide de se lancer sur un nouveau marché avec un nouveau jeu en flash, jouable sur la plupart des navigateurs à condition d'installer leur module complémentaire nommé "Unity". Le jeu, dont le nom ne semble pas échapper lui non plus aux accents qui caractérisent la marque Suédoise. Quant au principe du jeu en lui même, il s'agit de... monter des meubles Ikea ! Que vous soyez tombés accro suite à votre dernier déménagement ou que vous décidiez de vous entraîner à monter l'armoire de vos rêves, cette application étrange vous comblera. Pour les autres par contre...  

    Si jamais vous vous sentez l'oeuvre d'un bricoleur, le jeu est disponible à l'adresse suivante. En tous cas moi je ne suis pas vous, mais finalement, goat simulator ne me semble pas si inintéressant que ça.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    15 commentaires
  • Besoin de musique ?

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'apprécie beaucoup avoir un fond sonore lorsque je navigue sur internet... Le soucis avec ma playlist, c'est qu'elle ne change que lorsque je fais de nouvelles découvertes... C'est a dire qu'elle ne change que très peu de manière "radicale" on va dire. Et comme je l'écoute déjà matin et soir dans le bus... Comment faire alors pour trouver de la musique inédite sur internet lorsqu'on en a marre de demander à ses connaissances leurs dernières préférences musicales du moment, ou lorsqu'on a envie de découvrir de nouveaux genres ? Vous me direz alors peut-être : Youtube. En effet, Youtube c'est bien pratique, mais seulement lorsqu'on connait déjà des noms de groupes (via les vidéos suggérées on fait parfois des découvertes, bien que ça me soit arrivé bien moins fréquemment depuis qu'ils basent les suggestions sur mon compte Google +...) ou qu'on apprécie les musiques qui passent à la radio. 

    Mais si tu as envie de découvrir autre chose que les dernières trouvailles de la radio ou autres, ne t'inquiète pas : internet à aussi pensé à toi. Et moi aussi. Voyons ensemble tout cela ! 

     

    #1 - 8Tracks 

    8 Tracks, c'est un peu le truc le plus génial quand t'as besoin de musique d'ambiance pour naviguer, écrire, dessiner. Quand on se connecte sur le site, celui-ci propose de sélectionner un premier genre, puis un second genre, qui sera soit une "spécification" du premier, soit un genre plus ou moins proche (par exemple, si on sélectionne indie rock, il est possible d'avoir jazz comme suggestion du deuxième genre. Une fois les deux critères choisis, le site vous affiche une série de Playlists, à vous de choisir celle qui vous plait le plus et de vous laisser porter. Ce qui est bien avec ce site, c'est qu'il est possible d'avoir plusieurs playlists pour les genres sélectionnés, ça permet un peu de variété ! ^^ (Les playlists pour un genre donné s’enchaînent toutes seules, c'est pratique ça aussi )

     

    #2 - Grooveshark

    Grooveshark est un site qui permet, à l'image de Deezer (dont je ne parlerai pas ici car il est archi archi archi connu et que tout le monde l'a utilisé une fois dans sa vie au minimum), d'écouter de la musique en streaming. Mais attention, contrairement à celui-ci, il est ILLIMITÉ et gratuit ! (aux dernières nouvelles). Sa page d'accueil vous permet de choisir des morceaux parmi les genres populaires ou les morceaux les plus écoutés du moment. Vous pouvez aussi accéder à des broadcast.Si j'ai tout bien compris, il s'agit de diffusions de musique en direct gérée par des utilisateurs, un peu comme la radio... Mais je n'ai jamais testé cette option, donc il s'agit peut-être juste de playlists à la 8tracks. (Désolé de ne pas être allée vérifiée, mais pour tout avouer j'aime trop ma playlist 8 tracks là...) Un petit défaut cependant : lorsque j'y étais allée, j'avais trouvé le site très peu rempli. De plus, certains morceaux qui sont affichés comme étant sur le site n'y sont parfois pas... Mais j'avoue que cela fait quelques mois que je n'y suis pas allée donc cela a peut être déjà été corrigé depuis.

     

    #3 - Soundcloud 

    Soundcloud est lui aussi un service de streaming musical gratuit et illimité, où se côtoient les derniers hits du moments et petits artistes indépendants. Comme sur Grooveshark, les morceaux (tous genres confondus) se retrouvent sur la page d'accueil, classés par popularité. On peut ensuite naviguer par genres, où les morceaux sont là aussi classés par popularité... Mine de rien ce site est un vrai gouffre temporel pour qui cherche de la musique, attention donc ! Petit point négatif : lorsqu'un morceau se finit, il ne m'a pas semblé que le site passait de suite au suivant. C'est peut être un détail, mais il a son importance...

     

    #4 - SongPeek  

    Songpeek permet d'écouter de la musique en ligne, de façon gratuite, illimitée et sans publicité. Comme son nom l'indique, il permet d'ajouter des albums entiers ou des morceaux individuels à votre liste très facilement et même si vous n'avez pas de compte. Une fois vos choix effectués, il n'y a plus cas appuyer sur Play à et laisser la musique se jouer. Vous pouvez effectuer vos choix en fonction des artistes, morceaux, albums les plus populaires (que vous pouvez trier par genre). Malgré sa dernière position dans ce classement, il est mon deuxième préféré ♥ Petit point négatif : la musique lague un peu parfois lorsque l'on navigue sur le site ou ailleurs... Dommage ! 

    Voilà voilà ! C'est tout pour ce classement, j'avais un dernier site en tête (à par Deezer, que j'ai déjà dit que je ne traiterai pas), mais impossible de me rappeler de son nom ! Ça bien fait rager mais je ne l'ai pas retrouvé... Si jamais vous avez des sites, n'hésitez pas à la partager par commentaire ! 

    Et toi, c'est quoi ton site préféré ? Tes albums préférés ? Le truc que t'as (re)découvert par hasard ou ta playlist préférée ? Je veux tout savoir, surtout ton numéro de carte bancaire ♥

    Akari. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    39 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique