• De retour !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Aujourd'hui, j'ai le plaisir (ou pas) de vous annoncer que je suis rentrée du Japon. Comme promis, je vous raconterai tout :) Pour ce faire, j'ai prévu une série d'articles. Je ne sais pas encore quand je sortirai tout ça, je peux juste vous dire que ce sera bientôt et comment ça va se faire. 
    En gros, je compte publier un article par quartier visité pour vous le faire découvrir ! J'ai bien peur que beaucoup de quartiers passent à la trappe car je n'ai malheureusement pas pu tout faire mais j'espère que cela suffira. Bien sur, vous aurez droit à la version longue avec photos, anecdotes et fautes d'orthographe. 
    Si cela vous intéresse (n'hésitez pas à le faire savoir) je pourrais aussi vous faire un petit article pour vous raconter les choses qui diffèrent de chez nous et d'autres trucs un peu en vrac, bref, tout ce qui ne rentrait pas dans les autres articles.

    Je vous informe que comme la période où j'ai été absente de mon blog a aussi été riche en nouveautés diverses et variées sur le net et que j'ai eu le temps de regarder de nouvelles choses, je pourrai aussi vous en parler. Faut dire qu'un mois (voire plus) sans rien publier c'est un peu long, alors j'espère que vous ne m'aurez pas oublié ♥ 

    N'hésitez pas à me donner vos avis en commentaire histoire que je fasse au mieux ! En attendant je vous laisse, à bientôt ♥

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Eklabugs - De mémoire de poisson

    Bonjours mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd’hui nous nous retrouvons pour un nouvel article dédié au projet Eklabugs. Si vous avez raté le coche, Eklabugs consiste à publier tous les mois un article autour d’un thème commun avec d’autres blogueurs. Ce mois-ci, le thème était la mémoire…

    Pour tout vous avouer, la mémoire, c’est pas un sujet qui m’inspire franchement. D’abord parce que j’en ai pas, puis parce que ce n’est pas un sujet qui est très lié à mon blog. Mais qu’importe, je ferai cet article ! Je pourrais vous parler de choses dont je me souviens, comme ces memes tombés dans l’oubli ou l’affaire de traitement d’Hatsune Miku dans le Grand Journal de Canal + qui me vexe toujours. Mais ce serait tellement entendu, comme sujet. Vous savez très bien que j’aime délaisser des articles pertinents par rapport à ma ligne éditoriale contre des trucs qui peuvent paraître complétement inutiles. De mémoire d’Eklablogueur, ça a toujours été ma spécialité.

    variétés de koï 
    Mate un peu toutes ces variétés, y'a même un shiney en bas à droite ! (source)

    Mais vous savez qui sont les grands oubliés de cette histoire ? Ces pauvres poissons rouges, à qui on attribue une mémoire de deux secondes alors qu’elle est en réalité de trois mois (c’est-à-dire : plus que moi). Et moi, je ne sais pas pourquoi, mais quand je pense aux poissons rouge, je pense immédiatement à ces magnifique carpes koï qui peuplent les bassins. Même si elles n’ont pas forcément l’air très fut fut, il faut reconnaître qu’elles font preuve d’une certaine grâce quand elles nagent, grâce à laquelle les asiatiques savaient rendre hommage dans leurs estampes. En plus, elles sont pacifiques, omnivores à tendance herbivores, et vivent en groupe. Je pense qu’en ces temps perturbés, on a besoin de plus de carpe koï dans nos vies.
    En plus, elles ont une espérance de vie de 75 à 80 ans, ce qui en plus de les rendre badass, leur rajoutent +150 en charisme et sagesse. Dommage qu'elles n'aient pas une mémoire d'éléphant ! 

    Eklabugs - De mémoire de poisson 
    PAS DE COUILLES PLUS DE CARPES

    Eklabugs - De mémoire de poisson
    T'EN AS PAS EU ASSEZ ?

    Eklabugs - De mémoire de poisson
    TU VAS T'EN SOUVENIR DE CET ARTICLE

    Eklabugs - De mémoire de poisson 
    MANGE MON PACIFISME 

    En plus regardez, y’en a qui ont fait des petites gelées carpe-koï à déguster à tout moment de la journée. C’est bien connu qu’un bon goûter résout tous les problèmes.

    Eklabugs - De mémoire de poisson

    Souvenez-vous bien : les carpes koï sont nos amies. Elles résoudront tous nos problèmes #CarpeKoi2017

    (Faut bien que quelqu’un se dévoue pour publier les articles chelous dans ce maudit projet, damned)
    (En plus comme pour ma première participation : vous ne pouvez pas dire que je suis hors-sujet avec toutes les fois oùj'ai casé mémoire dans mon article)
     

    Tu peux aller lire des trucs plus sérieux par là si tu veux : 

    Eyael_
    Trou de mémoire supermassif

    #Yuki 
    Eklabugs - Juin 2016 | Oubli & Souvenirs

    Nyeh
    [Projet EklaBugs] Memory

    Ryuu-chan
    [Eklabugs]: Pokémon, entre souvenirs et réalité

    Ou sinon tu peux rester chez moi un peu plus longtemps et aller défendre les marguerites comme un bonhomme.

    Ja nee ! 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires
  • Yuki Kajiura mon amour 
    OTQ (One True Queen)

    Bonjour les fennecs ! 

    Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de ma compositrice préférée de tous les temps, j'ai nommé Yuki Kajiura. Elle est à l'origine de beaucoup de mes bandes sons d'anime préférées, entre autres. Elle compte parmi mes artistes préféres depuis.... super longtemps (j'ai du la découvrir quand j'étais en quatrième/cinquième et je vais commencer ma deuxième année à la fac donc....), donc cet article ne sera vraiment pas objectif mas j'espère que vous me le pardonnerez ! 
    Si vous ne la connaissez pas déjà, elle est à l'origine des ost d'animes comme Pandora Hearts, Madoka Magica, Tsubasa Reservoir Chronicles, Swort Art Online ou Garden of Sinners, entre autres. Je ne suis pas fan de tous ses morceaux (c'est difficile), je dois vous dire que son style rox du poney et est très reconnaissable quand on est habitués... C'est badass, mélodieux, et permet de donner une atmosphère particulière à l'anime. Très productive, il se passe rarement une année sans qu'elle travaille sur un projet... Alors qu'elle est active depuis 1992 ! 

      

    Ce qui est vachement cool avec les ost de cette compositrice, c'est que sa musique ne se contente pas d'ajouter un vague fond sonore à l'anime : cela rajoute vraiment un plus, car elle est très forte pour saisir les ambiances des différentes œuvres. Pour preuve, même si l'anime est en lui-même très moyen, les ost de Pandora Hearts me sont souvent revenu en tête lorsque je relisais le manga. Et je peux vous dire que c'est vraiment très très appréciable, d'autant plus que je n'ai pas vraiment cette expérience avec d'autres bandes originales d'anime. 

    Mais Yuki Kajiura ne se limite pas non plus aux bandes sons d'animes : elle est aussi à l'origine de projets comme Fiction Junction (des collaborations avec différentes artistes) ou Kalafina, un groupe Japonais dont les musiques sont géniales. Si vous êtes un amateur d'animes, vous avez sans doute déjà eu l'occasion d'entendre ce groupe qui est à l'origine d'openings et d'endings comme Lacrimosa (Black Butler), To the Beginning (Fate Zero) ou encore Magia (Madoka Magica). 

       

    Ok, je vous l'accorde : certaines de leurs chansons sont carrément déprimantes. Mais ne généralisons pas... Elles sont dans tous les cas généralement riches en émotions et très agréables à écouter. Moi en tous cas, j'aime beaucoup ! Ce qui est bien c'est qu'elle sortent de véritables albums qui ne comprennent pas uniquement des chansons d'animes, tout en étant de qualité. Je n'ai pas réussi à en trouver sur Youtube mais j'avais beaucoup apprécié leur album Red Moon, qui est sorti il y a quelques années déjà.

    Notons enfin qu'elle compose aussi des chansons pour d'autres artistes, notamment Yui Makino avec qui elle a eu plusieurs collaborations. L'une d'entres elles est par exemple l'opening des Tsubasa Tokyo Revelations, qui est vraiment génial et dont les paroles retranscrivent très bien l'histoire de l'anime en général. Ces oav étaient d'ailleurs ceux qui mettaient le plus à l'honneur les musiques de la compositrice, que j'avais personnellement trouvées assez mal utilisées dans l'anime original qui n'était, on ne va pas se mentir, pas une réussite. 
    (Ok mes références ne sont pas très récentes mais j'suis vieille OK ?!)

    Bon voilà, je pense que je suis venue à bout de cet article rédigé de manière très objective bien entendu :) Si toi aussi tu as des compositeurs préférés ou que tu aimes (ou n'aimes pas) Yuki Kajiura n'hésite pas à te manifester dans les commentaires ! Peut-être que je viendrai dans l'avenir vous ennuyer avec de nouveaux compositeurs de bandes sons car j'en écoute beaucoup. 
    En attendant, Ja nee les fennecs, et portez-vous bien ! 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Google Traduction

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd'hui, je vous invite à franchir avec moi la barrière des langues en jetant un oeil à une chaîne Youtube du nom de Google Translate Sings. Le principe est simple, mais efficace : on prend les paroles de chansons connues, on les passe à travers plusieurs langues d'origines diverses avant de les retraduire vers leur langue originale... L'objectif ? Montrer les failles du logiciel (comme si nos profs de langue ne nous l'avaient suffisamment pas répété...), tout en suscitant le rire et l'incompréhension. Car on ne va pas se mentir : entre les traductions littérales et les multiples traductions, certaines paroles prennent un sens plutôt... Étrange. Trêve de bavardage, je vous laisse découvrir ça.

    Voilà voilà, c'est tout pour aujourd'hui :) On se revoit bientôt pour un article plus travaillé... Sans doute ? 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Comme vous le savez peut-être, cela fait quelques années que j'arpente la blogo/twittosphère régulièrement. Cela m'a permis d'observer, tapie dans mon coin, les différents types de gens qui y reviennent souvent. Mais comme je suis très généreuse, j'ai décidé de vous offrir un petit aperçu du contenu de mon Pokédex... À prendre avec un bon thé et un peu de second degré, bien sûr. Je m'excuse pour l'apparence qui fait un peu "liste pute à clique" (que je hais), mais je n'ai pas trouvé de meilleure présentation et j'avais envie de faire cet article... Dans tous les cas, bonne lecture. Si des blogs vous viennent en tête à la lecture de cet article, n'hésitez pas à compter le nombre de "points bonus" qu'ils obtiennent !

    #1 - La blogueuse 

    Les dix types de blogueurs récurrents

    Qu'elle soit blogueuse mode, maman, testeuse ou juste "bloggeuse", ses photos obtiennent des dizaines de "fav" sur son Twitter, son Instagram est aussi rempli que sa garde robe ou ses placards... Mais où trouve-t-elle l'argent pour acheter tout ça, et la patience pour tout tester afin de nous offrir un compte rendu minutieux sur son blog ? Derrière son blog Wordpress aux couleurs pastels (généralement rose), elle vous livrera de nombreux conseils pour élever vos gosses, votre poisson rouge, devenir riche grâce à la publicité et aux partenariats divers, le tout en ayant une manucure parfaite qui résisterait même à une apocalypse zombie, puisqu'après tout ses partenaires ne sont que des marques de qualité.
    Points bonus : son blog comprend au moins une rubrique "Livestyle" et n'utilise que des polices mignonnes et arrondies pour les titres en tous genres.

     

    #2 - L'engagé

    Les dix types de blogueurs récurrents 
    (source)

    Végan, facho, gaucho, voire les trois à la fois, il hurle très fort ses convictions sur toute la toile. Si vous ne les partagez pas, c'est à cause des gens comme vous que le monde (pas le journal)/la France/InsérezUneZoneGéographieIci se porte mal. Il a une opinion bien tranché sur tous les sujets et des solutions miracles à tous les problèmes. Ah, si tout le monde pensait comme lui, c'est l'Humanité toute entière qui s'en porterait mieux ! Il est d'ailleurs un internaute engagé qui change le monde sans bouger de son canapé, arpentant les sections commentaires, les hashtag Twitter pour répandre sa bonne parole. Son blog représente son outil clé, à partir duquel il n'hésite pas à critiquer le monde entier. 
    Points bonus : il n'est pas raciste, mais.... (si), appelle Jeanne au secours, considère les mangeurs de viande comme des meurtriers sans cœur et sans cervelle, il est  abonné à la newsletter d'Avaaz et Change.org

    #3 - Le blogueur Hi-Tech 

    Vous n'avez jamais vu son véritable visage et la moitié des gens qui le suit l'imagine sûrement comme un geek lunetteux n'ayant rien d'autre à faire de ses journées. Ses articles sont bien documentés et il a sans doute testé plus d'appareils que vous n'en manipulerez jamais dans toute votre vie. Un peu snob, il répond rarement aux commentaires. (il faut dire que la moitié consistent à demander de l'aide pour corriger un problème quelconque). 
    Points bonus : le design de son site utilise du noir ou des couleurs bleutées, il sait coder. 

    #4 - Le lourdingue 

    Malheur ! Depuis que vous avez porté un peu d'intérêt à son blog, le voilà qui vous harcèle par tous les moyens à sa disposition pour que vous partagiez/likiez/commentiez ses articles, sans bien sûr prendre la peine de vous retourner l'ascenseur... Convaincu de son talent inné pour le blogging, il ne semble pas comprendre pourquoi personne ne s'intéresse à lui. Dommage... 
    Points bonus : il s'inspire ostensiblement d'autres blogueurs, s'énerve quand on ne lui réponds pas. 

    #5 - L'otak'

    Les dix types de blogueurs récurrents

    Les animes, c'est toute sa vie ! De toute façon, vous l'aviez déjà bien compris : pseudo japonisant, adresse dans une langue qui vous semble incompréhensible, avatar et habillage manga... Il rêve de partir au Japon et maudit la Providence de ne pas l'avoir fait naître au pays du soleil levant. Il ne connaît du folklore nippon que la version anime des Yokai, qu'il semble parfois confondre avec les Pokémons. Il a renoncé à son apprentissage du Japonais au bout de trois kanjis, mais il sait quand même dire "kokoro" "kawaii" et "otaku" donc ça passe crème. 
    Points bonus : +1 points par kanji trouvé "juste pour faire genre" sur son blog, par résumé d'anime copié-collé et à chaque occurrence du mot "baka". +2 s'il dessine

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    61 commentaires