• Apprenons le japonais avec Tomasu (numéro 7)

     

    Au programme : les verbes

     

    Apprenons le Japonais avec Tomasu ! #7 - Les verbes

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! Bien que ce blog commence à prendre sacrément la poussière, ce n’est pas moi mais notre valeureux Tomasu qui va écrire un article aujourd’hui, avec au programme un nouveau cours de Japonais ! :3 Sur ce, je lui laisse la parole, et n’oubliez pas, contrôle dans une semaine ! xD

     

    Bonjour tout le monde ! Vous souvenez vous de la rubrique « Apprenons le Japonais avec Tomasu » ? Mais si ! Le mec qui vous apprenait le japonais ! Oui ! Il n'est pas mort.

    Dans mon dernier cours, je vous ai parlé d'adjectifs, bon c'était il y a bientôt presque 1 an, j'avoue mais... Si vous arrivez devant moi et avez le culot de me dire : « Je ne sais pas conjuguer un adjectif » ; c'est que vous avez une mémoire de poisson rouge, ou alors que vous ne lisez pas mes cours (つд⊂).  Mais comme je me sens parcouru d'une extrême mansuétude, je vous le pardonne...voilà un an que vous êtes sans mes merveilleux cours, vous devez être tristes ゚(゚´Д`゚)゚
    Commençons donc ce cours !

     

    Ce cours est très important dans la mesure où une phrase sans verbe n'a absolument aucun sens, il suffit d'essayer de faire une phrase sans verbe pour le voir en français. En Japonais, c'est pareil, même encore plus car il n'est pas rare de voir une phrase résumée à la seule répétition d'un verbe (notamment pour répondre à une question).

     

    Exemple :

    パンを食べますか? 

    Manges tu du pain ?

    はい、食べます  

    Oui, j'en mange.

     

    Ici on a choisi de répondre はい、食べます ; mais on aurait pu se contenter de répondre uniquement par 食べます. Alors que répondre par « manger » n'a aucun sens en français, c'est très courant en japonais ! (et c'est d'ailleurs comme ça qu'on parle ! Dire はい、パンを食べます serait vu comme une phrase très lourde par un Japonais!)

     

    Enfin là, c'est bien beau, je vous parle de comment répondre à une question par un verbe... mais comment placer un verbe dans une phrase ?!?! C'est vrai, je ne l'ai jamais abordé ! Alors ouvrez bien vos yeux : En Japonais , c' est facile, pas besoin de chercher midi à quatorze heures, le verbe se place TOUJOURS A LA FIN , c'est vu ? C'est central le fait que le verbe soit à la fin ! Mais non c'est pas au centre ! J'ai dit A LA FIN ! Je pense que vous êtes assez grands pour le retenir ! Je ne vais pas écrire ça en lettres multicolores, d'autant plus que ce n'est pas moi mais Akari qui met les couleurs sur cette page alors libre à elle d'en mettre ou pas.

     

    Exemples : Observez bien la place du verbe ! Il est EN GRAS 

     

    私はトマスです

    Je suis Tomasu

    この白い本はとても面白いでした

    Ce livre blanc était vraiment intéressant

    犬と猫はデパ一トに出ました

    Le chien et le chat sont sortis au centre commercial

     

     

    Maintenant, vous voilà initiés à la place du verbe. Les particules je n'y reviens pas, vous savez.

    Juste une petite note : lors d'une phrase à rallonge, où il y a de nombreux compléments, on peut les placer un peu n'importe où entre le sujet et le verbe (pas comme en français où parfois ça fait moche)

     

    Exemple :

    昨日イタチがバ一スでデパ一トに行きました 

    Hier, Itachi est allé au centre commercial en bus. 

     

    !!ATTENTION !! Si on peut intervertir les compléments écrits en gras (de moyen et de lieu), le complément de temps qui est souligné ici dans la phrase 昨日(kinô = hier) est placé AVANT. 

    Mais le complément de temps peut aussi être inséré dans la phrase où il peut être déplacé à loisir comme les autres compléments. Mais dans ce cas, il ne faut pas oublier le に !! (Oui, remarquez qu'ici il est absent !) 

    On a alors : イタチが昨日にバ一スでデパ一トに行きました 

     

    Maintenant entrons dans le cœur du sujet, les VEEEEERBES !!!  (≧∇≦) 

    J'ai la joie de vous apprendre que la conjugaison des verbes n'est pas si compliquée que ça, enfin...à vrai dire, les difficultés ne se rencontrent pas là où on les attend. 

    Les verbes sont ; comme en français ; organisés en groupes ! Pas de verbes irréguliers comme en allemand et en anglais! Alors heureux ? (enfin à vrai dire, si, il y en a 2, alors vous allez pas me chier une pendule pour ça hein...Si ? Punaise, ça doit faire mal....... ) 

    Les terminaisons sont les mêmes pour toutes les personnes pour un temps donné. Et vous trouvez encore le culot de vous plaindre ? Vous voyez, c'est pas si horrible que ça ! Alors vous allez m'apprendre ça, et que ça saute ! On est efficace, on et rapide, on est dedans, et on y va ! ( ´ ▽ ` )ノ 

     

    Commençons par les groupes de verbes en Japonais. Il est important de savoir identifier au premier coup d'œil, lorsqu'on regarde un verbe dans le dictionnaire, à quel groupe il appartient. 

    Il y a donc 3 groupes : les Ichidan, les Godan (parfois aussi nommés Yodan), et les Verbes irréguliers. 

     

    Les Ichidan sont les verbes se terminant en « -eru »  ou « -iru » 

    Les Godan/Yodan sont les verbes se terminant en « -u » 

    Et les verbes irréguliers sont suru (する) qui veut dire « faire » et kuru (来る) qui veut dire « venir ». 

     

    Et donc là si vous m'avez suivi vous allez me dire,  « MAIS LES VERBES EN ERU ET EN IRU.... ILS SE FINISSENT EN U DONC COMMENT ON PEUT SAVOIR LESQUELS SONT GODAN ET LESQUELS SONT ICHIDAN AAAAAAAAAAAAAAAAH *se pend * » 

    Non ! Ne vous pendez pas ! Je vais vous donner une technique infaillible pour les reconnaître ! 

    Et je ferais ça par le bias d'exemples. 

     

    Exemples, donc :

     

    食べる taberu  =>  ICHIDAN

    飲む    nomu   =>  GODAN

    死ぬ    shinu   => GODAN

    見る    miru    => ICHIDAN

    遊ぶ    asobu   => GODAN

     

    Bon, là vous avez compris je pense, ce n'est pas très compliqué ! 

    Mais maintenant voyons les cas à conflits 

    Quels sont ces cas à conflits ? Ce sont les cas où on a du ERU et du IRU pour un GODAN. 

    Alors comment les différencier des Ichidan ?  Ecoutez la technique de malade de tonton Tomasu... 

    帰る (kaeru = retourner) . Regardez ce verbe . Si je vous dis « kaeru », vous allez me dire « ah, ben ouais ! Il se finit en -eru, donc c'est un Ichidan ! » 

    Et là, c'est le drame. C'était un Godan. You mad, bro ? 

    Il y a une technique infaillible. Regardez le bien. Rien ne vous choque ? RIEN DU TOUT ?
    帰る lorsque vous voyez le verbe,  si vous ne connaissiez pas le kanji 帰 qui se disait « kae » , vous n'auriez jamais dit « Ichidan ! », pas vrai ? Eh bien il suffit d'être bête et de regarder la terminaison : si le e ou le i du eru/iru est pris dans le kanji du verbe, c'est un GODAN, sinon, c'est un ICHIDAN 

     

    Maintenant, terminons ce premier cours sur les généralités des verbes avec les verbes irréguliers ! Mweheheheh ! (ノ゚ο゚)ノ オオォォォ- 

    Il n'y en a que deux, alors vous allez les apprendre, n'est ce pas ? Allez, pensez à ces deux pauvres petits verbes qui se sentent rejetés parce qu'ils sont différents, vous ne feriez pas de la discrimination anti verbes irréguliers si ? (つд⊂)  Alors vous allez me faire le plaisir de les savoir. 

     

    Ces verbes sont suru et kuru 

    Je n'entrerais pas dans les détails, je l'expliciterais plus en détail sur mes prochains cours sur les conjugaisons en détail, mais je vais donner l'exemple du présent à la forme polie où le radical change pour les verbes forts. 

     

    Si on prend un Godan classique on a : 

    死ぬ shinu         =>  死にます  shinimasu 

    読む  yomu        => 読みます  yomimasu 

    遊ぶ  asobu        => 遊びます  asobimasu 

     

    Seule la terminaison change lorsqu'on passe de l'infinitif à la forme conjuguée au présent en forme polie ! 

     

    来る kuru => 来ます kimasu 

    する suru => します shimasu 

     

    En revanche ici on peut observer que le radical du verbe change ! 

    C'est ce qui fait la particulatiré des verbes irréguliers japonais. 

     

    Voilà, j'espère que ce petit topo introductif sur les verbes vous aura plu ! Mon prochain cours portera sur le détail des conjugaisons. Contrairement en français, il y a beaucoup plus de temps, mais pas de changement de terminaisons des verbes avec le changement de personne ! 

     

    Et Akari a bien sûr mes remerciements pour publier mes cours sur son blog comme toujours ! 

    (TдT) アリガトウ 

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • The End

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    On peut dire qu'en ce moment, on est gâtés en France avec les Vocaloids ! L'année dernière, nous avions droit pour la Japan Expo à l'édition d'un CD collector de Karent, ainsi qu'a un autre CD (non édition limité, cette fois-ci) avec les chansons phares de Vocaloid, édité par Kaze. Mais cette année, c'est encore mieux ! L'opéra contemporain Vocaloid intitulé "The End' sera disponible chez nous, à Paris, au héâtre du CHâtelet, et ce au mois de novembre. Cela fait à peu près deux semaines que vous pouvez reserver votre billet sur leur site : http://chatelet-theatre.com/2013-2014/the-end-fr ! (Pour ma part, c'est déjà fait ! \o/). Plusieurs tarifs sont disponibles, en fonction de où vous désirez être placé dans la salle (évidemment, les meilleurs places sont les plus chères :3).

    Et voilà, y'a même une bande annonce, c'est ti pas beau ça ? Je trouve ça vraiment cool qu'un événement Vocaloid ait lieu chez nous. Certes, ce n'est pas un concert comme au Japon, en Amérique du Nord ou même en Chine, mais un opéra avec Miku, c'est quand même vachement cool ! Puis il me semble que c'est un des premiers trucs du genre à avoir lieu en Europe, ça mérite quand même d'être noté. Passez faire un tour du côté du site du Châtelet (lien plus haut) ou du site Vocaloid.fr pour plus d'informations !

    Mais ce n'est pas tout... Car suite au message qui à tourné il y'a un moment sur Facebook, Sega va sortir Project Diva f en Amérique du Nord mais aussi en Europe ! (et oui, ce message n'était pas un fake ! :D)

    Vocaloid en France...

    Il ne sera pas disponible en version physique, mais uniquement en version dématérialisée sur le PSN store... Au programme, quelques changements : les deux versions sont en anglais intégral (pas de traduction française donc, pas même dans la version Européenne mais ce n'est pas étonnant). On peux remarquer quelques changements : déjà, les touches du menu sont changées par rapport à la version japonaise (elles sont maintenant adaptées au sens occidental), l'anglais n'est pas du tout le même : c'est du vrai anglais et non de l'anglais japonais.
    Bien que Cool reste inchangé, les autres notes, elles, changent de nom : ainsi, Fine devient Good, Bad devient Sad, Worst devient Awful. La mention "Cheap", accordée lorsque l'on finissait une chanson avec un score trop faible pour la clear véritablement, devient "lousy". D'autres modifications dans le même genre on été apportées, notamment dans la Chance Time et dans les Technical Zone. Les paroles des chansons ont même été traduites en Romaji !
    Aussi, bien qu'il n'y ai pas de version française, le manuel et la page de téléchargement de la démo sont en français, alors foncez ! Cette démo ne comporte d'ailleurs que les deux premières difficultés (EASY et NORMAL), pas de Hard ni de extreme donc. Elle propose trois chansons : "World's End Umbrella", "Week End Girl" et "Music of the Heavens". La démo est d'ores et déjà disponible sur le PSN Store, alors foncez !

    Plus d'infos : ProjectDiva.fr, Vocaloid.fr

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires
  • Bonjour à tous !

    News de Vocaloid en Vrac

    On peut  dire qu'il y'a eu pas mal de nouveautés en ce moment, que ce soit sur le plan des Vocaloids que sur le plan des jeux vidéos, étant donné que l'E3 bat sont plein ! Attendez vous donc à plusieurs articles de news, parce qu'étant donné que je usis en vacances, j'ai le temps de rattraper tous les articles que je n'ai pas pu faire pendant les périodes de cours ! Au départ je voulais faire un article pour tout mélanger, puis je me suis aperçue qu'étant donné que c'étaient des nouveautés assez conséquentes quand même, il vallait peut-être mieux que je fasse des articles séparés ! >< Enfin voilà pour ce qui est de mon racontage de life en début d'article, maintenant, revenons à nos moutons.

    GUMI 4th ANNIVERSARY

    Gumi fête son 4eme anniversaire et Internet & co à décidé de célébrer ça avec un album spécial ! Au programme, une compilation de 16 chansons édité par SPUTONIC. Cet album sera en vente à la date anniversaire de la megpoid, soit le 25-26 juin pour le prix de 1800 yens. Vous pouvez twitter sur l'événement grâce au hashtag suivant : #GUMI誕4th_SPTN.

    Tracklist :
    1/ Confession Rehearsal Practice - Shinto
    2/ Squall - 綾葉
    3/ Rive - PENGUINS PROJECT
    4/ Transient Apple Salesgirl - yukkedoluce
    5/ Bye Bye Sky Blue - 花束P
    6/ Gears of Love - RetasuP
    7/ Marvels of the East - 骨盤P
    8/ Love potion solo ver. - INOSON
    9 / Rampaging Lolita-holic - かいりきベア
    10/ Mufufu Epic Battle - ピストン
    11/ Word Shortage (SPUTONIC MIX) - Maki
    12/ Regret - Uz
    13/ 明けない夜を壊せ - taz
    14/ トロイメライン - miro
    15/ Night Sky - タカノン
    16/ Reality - 脱出型椎間板ヘルニアP

    Pour plus d'informations, je vous invite à vous rendre sur le site officiel (en japonais) : http://sputonic.net/. Faites attention, il est toujurs en construction, donc très peu de choses sont disponibles dessus ! Pour les possesseurs d'un compte Twitter, il y'a de très jolies icones à l'effigie de Gumi (illustrées par un certain Macco) qui sont assez sympatoches à l'adresse suivante : http://www.sputonic.net/special_icon.html (maintenant, vous savez d'où je tire mon nouvel avatar ! xD) Sinon, vous les avez plus au dessus dans l'article, par contre la qualité n'est pas super et elles sont toutes collées, donc si vous comptez vous en servir, je vous conseille de prendre celles du site officiel ! :D

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • BTOOOM !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Suite aux conseils d'amis IRL ou virtuels (ou va dire ça comme ça, hein), je me suis lancé dans le visionnage de BTOOOM !, un anime dans le genre Survival Game (comme Mirai Nikki) de 12 épisodes. Bien que la plupart des avis que j'ai lu sur internet soient positifs, le mien est comment dire... Mitigé. Bien que n'étant pas une fan du genre Survival Game, j'avais beaucoup aimé Mirai Nikki... Puis étant une amatrice d'animes un peu gore, je me suis laissé tenter...

    Commençons par le commencement. BTOOOM ! nous raconte l'histoire de Ryouta, qui se retrouve du jour au lendemain armé, sur une île déserte, n'ayant aucun souvenir de pourquoi et comment il aurait pu se retrouver là... Surtout que l'île déserte n'est pas si déserte, étant donné que d'autres personnes, armées comme lui de bombes y sont comme lui pris au piège... Il s'agit en fait d'un jeu ou les différents "candidats" ont pour mission de s'entre-tuer sur le modèle d'un jeu en ligne très populaire, afin de récolter 7 sortes de cristaux qui se trouvent sur la main du candidat. Ceux-ci ne peuvent se retirer que par une opération chirurgicale complexe ou bien la mort du candidat : pas question de tricher, donc... 

    Bref. Si vous n'avez pas vu l'anime, n'allez pas le juger sur ce résumé assez grossier... *évite les briques de personnes ayant apprécié l'anime passant dans le coin*. Déjà, pour commencer par le positif, j'ai trouvé le chara design assez agréable. De plus, l'ost correspond bien à l'anime et permet de mieux rentrer dans l'ambiance ! L'opening lui aussi correspond très bien à l'animé en général, et c'est grâce à lui que je l'ai regardé, étant assez fan de nano ! ^_^ Je vous invite d'ailleurs à aller voir le clip original si vous ne l'avez pas vu, sous le nom de No pain, no game ! Alors après, pour les personnage, je pensais au début à du "classique" : Ryouta, le personnage principal, est assez réticent à jouer le jeu, la fille aux gros seins qui hésite pas à buter pour se défendre, le psychopathe du coin, celui qui à rien demandé et qui est mort de trouille, la gros salopard du coin... (Si si, cherchez bien : vous allez tous les retrouver ! :p) Mais bon, au final j'au eu d'assez bonnes surprises, comme le développement du passé de nos deux protagonistes qui permet de les rendre plus attachants ! Je crois qu'au final, ces flash-back sont la partie que j'ai préféré de l'anime, et de loin. Après l'intrigue est assez classique mais bon, elle réserve quand même deux trois surprises (bien qu'assez prévisible, en fin de compte), et la romance entre les deux personnages principaux est assez mignonne ! La chose qui m'a le plus surprise, comme la plupart des gens, reste la fin.  Non mais sérieusement mes mecs, c'était quoi ça ? 

    Oh, vous entendez ? C'est mon alerte spoil qui vient de retentir ! Mes amis, si vous n'avez pas vu l'anime mais que vous comptez le visionner prochainement, je vous déconseille de lire ce qui va suivre. Sauf si vous êtes comme moi et que vous n'allez pas pouvoir vous empêcher de lire, pour ensuite vous insulter vous même pendant tout le visionnage de cette série (bien que pour les spoils, Wikipédia soit bien plus efficace, mais bon !) 

    Alors pour ceux qui ont décidé de rester, le dernier épisode laisse penser qu'il sera bien le dernier épisode... Après tout, à quoi sert un dernier épisode si ce n'est pas le dernier épisode ? (vous avez une heure ! :3) Et bien... Non. Horrible déception. Alors, pour les amnésiques ou ceux qui auraient envie de se spoiler l'anime, le dernier épisode aurait très bien pu être le dernier : nos deux héros se retrouvent tout seuls, étant donné que le vieux monsieur qui était trop fan de Ryouta est mort en essayant le tuer lui et sa copine pour récupérer les deux derniers cristaux et donc pouvoir enfin se casser de cette foutue île. Tout va bien entre Ryouta et Himiko, puisqu'on a enfin une vraie histoire d'amour... Ils ne sont plus qu'a deux doigts de sortir de ce trou, mais pourtant...  Non. L'émission fait trop d'audiences (c'est bien connu, regarder des vrais gens s'entre-tuer à la télé, y'a pas plus sain pour faire du fric) : il ne faut surtout pas la supprimer ! Ryouta ne doit donc pas gagner le jeu tout de suite, surtout que comme il est un fin stratège (sûrement grâce aux nombreuses heures qu'il à passé à jouer à BTOOOM ! dans le noir), il est assez populaire... Donc allez, hop, hélicos et nouvelles règles, puis... Fin. 

    BTOOOM !

    Non mais sérieusement, je HAIS cette image, cette dernière image ! Je veux dire, quelques indices m'ont fait trouver après coup qu'une saison 2 était belle et bien prévue dès le départ (remarquer : on entends jamais le vrai prénom de Himiko, c'est forcément un signe ! Comment ça, non ?), mais le fait de l'annoncer comme ça, c'est vraiment frustrant. Cet anime est as mauvais dans l'ensemble et même plutôt bon, bien qu'il m'ai assez saoulé par moment, mais bon, rien que cette fin m'a laissé une dernière impression plutôt mauvaise et c'est dommage. Si j'attend une saison 2, ce n'est sûrement pas pour replonger dans cet anime avec bonheur comme certains mais plutôt pour voir si ils vont arriver à faire mieux (ou tout du moins aussi bon) que pour la première saison (bien que je n'ai pas trop apprécié), et pour voir si il n'y aurait pas, par hasard, un éventuel développement des personnages secondaires qui pourrait être assez pas mal : se retrouver sur une île parce que les gens vous détestaient, ce n'est pas rien quand même, il y'a forcément une raison et ce serait plutôt cool de pouvoir la découvrir. 

    Pour finir, je pensais plutôt saquer cet anime juste pour ce dernier épisode qui m'a sérieusement pourri tout mon visionnage, mais bon hein ! Je voudrais pas être de trop mauvaise foi non plus. Pour ceux qui n'ont pas encore regardé cet anime mais qui comptent le faire, un seul conseil à vous donner : mettez les écouteurs pour regarder l'épisode 3, il risque d'y avoir des malentendu avec les gens qui sont dans la même pièce sinon ! :D Sur ce, ja nee~

    Akari.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires