• Les histoires d'une méduse desséchée

    Les histoires d'une méduse desséchée

    ↑ Pour ceux qui ont vu Kill Bill, sachez que c'est ELLE qui vous attends si jamais vous n'allez pas voir les autres articles du blog ! :3 Pour ceux qui n'ont pas vu Kill Bill, prenez en compte que c'est une mafieuse avec une épée. Dans tous les cas, le résultat sera le même. 

    Bonsoirs petit fennecs ! Sachez que cette rubirque ne CONTIENS PAS les derniers articles. Enfin si, mais non. C'est une rubrique que j'ai choisie au hasard parmi toutes les autres pour être la rubrique d'accueil pendant une certaine période. Je vous invite à visiter le reste du blog donc :3 Bref, je vous aime mes fennecs.

    OUI AKARI, J'ACCEPTE DE VOIR TOUS TES DERNIERS ARTICLES PARCE QUE TU ES GENIALE, QUE TU ES LA MEILLEURE ET QUE JE T'ADORE ♥

  •  

    Bonjour à tous ! 

    Aujourd'hui, on se retrouve pour un nouvel article pour le projet Eklabugs ! C'est dingue comme il n'y a quasiment plus que ça sur mon blog. Bref, pour ceux qui découvriraient juste le projet, il s'agit de publier chaque mois, simultanément, un article sur un thème défini par le vote. D'autres blogueurs participent bien sûr au projet, et vous pourrez découvrir leurs création à la fin de cet article. Ce mois-ci, le thème était : le blogging. Enjoy ! 

    Vous vous souvenez de l'époque où je faisais encore de vrais articles, autrement que dans le cadre d'Eklabugs et illustrés autrement que par des memes ? Ouais, moi non plus en fait, ça remonte à tellement longtemps. Et cela fait aussi longtemps que je blogue... Et il faut dire que pendant toutes ces années, le paysage du blogging à franchement changé ! Entre temps, en plus de devenir un passe-temps ludique, il est aussi devenu pour certains un moyen de se faire de l'argent. Le phénomène n'est pas trop présent sur Eklablog (notamment car cette plateforme ne fait pas aussi pro que certaines et ne permet plus la monétisation), mais n'est plus à présenter sur des plateformes telles que blogger, wordpress, ou autrefois overblog (à jamais dans nos coeurs). 

    En gros ? Oubliez les blogs fourre-tout, les billets d'humeurs, les contenus variés et les habillages incertains : le blogueur devient un professionnel, dont le but est de générer du contenu. Programmer ses articles 2 semaines à l'avance, en avoir au moins trois par semaines, habillage épuré, ligne éditoriale clairement définie, référencement on point et sujet correspondant à une "niche" (sujet assez populaire, susceptible de générer des recherches et donc de faire connaitre votre blog)... Tout doit être calculé afin que votre blog soit générateur de succès et donc de revenu. Caricatural, ce résumé ? Sans doute, mais à voir de nombreux blogs, on se demanderai presque. Quand on y réfléchit, le mien ne fait pas vraiment exception à la règle : fond clair, couleurs rosées......... Si je soignais un peu plus mon contenu, on pourrait presque se croire sur le blog d'une bloggeuse mode. 

    Moi ? Je préfère les petits blogs, ceux que personne à part un petit cercles d'habitués ne connait. Ceux avec des habillages parfois douteux et parfois des fautes d'orthographe, ceux dont les sujets n'intéressent (apparemment) peu de monde ou ceux d'auteurs désœuvrés. Je sais que je me moque parfois des mauvaises fictions, des habillages illisibles... Mais il ne s'agit pas de quelque chose de condescendant ou de malveillant. C'est aussi sur les petits blogs (dont certains ont, d'ailleurs, de très beaux habillages et une orthographe tout à fait correcte) que l'on trouve les choses les plus divertissantes, qui nous changent des grands sites et des grandes plateformes de partage que sont Twitter ou Facebook. C'est aussi chez ceux qui bloguent de façon désintéressée que l'on trouve ceux qui pensent à contre-courant (cc la pensine d'Eyael) : que l'on soit d'accord ou pas, cette impression de "décalage" avec ce qui est communément admis apporte un peu d'air frais. C'était aussi ça que j'aimais avec des blogs comme celui de Shu' ou autres. 

    Mais je vous vois venir avec vos grands sabots : oh, une frustrée qui est contre la monétisation des blogs, on te voit, sale pauvresse sans inspiration ni envie de te donner du mal ! C'est peut-être l'image que je donne dans ce billet qui est loin d'être original (tout comme ceux que l'on trouve sur mon blog, d'ailleurs). J'aime tous les blogs : ceux qui publient tous les jours comme ceux qui publient tous les ans, ceux qui génèrent 5 visiteurs/jours comme ceux qui en génèrent 5000. Je dis juste qu'à force de tous vouloir se caser dans des les mêmes niches, on va sans doute se retrouver en une espèce d'agglomérat informe. Et tant pis si je dois renoncer à jamais à me faire un quelconque revenu sur internet à cause de cela : je suis déjà un produit pour suffisamment de multinationales comme ça, je n'ai pas besoin de me vendre en plus. En plus, au vu du nombre de blogs tutoriels, il y a suffisamment de personnes désireuses de le faire à ma place pour que je n'aie pas à effectuer ce sacrifice. 

    A Cats Life
    Eklabugs : Le blogging

      ∞ Lila  ∞
    Eklabugs : le blogging, mon expérience

    Eyael_
    Projet Eklabugs : Élucubrations d'une blogueuse en série

     Mrs Swadloon
    Blogueur à tout prix

    Tyfenn
    #Eklabugs :Il y a fort fort longtemps...

    #Yuki
    Eklabugs - Janvier 2017 | Merci le blogging

    -Zutto-
    [Eklabugs] Blablablog

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • J'ai conscience que nous avons tendance à flooder un peu sur les réseaux sociaux avec Eklabugs, notre projet de coopération entre blogueurs. Le but : chacun publie, chaque mois, à une date et heure donnée, un article sur un thème commun. Ce mois-ci cependant, silence radio. Et pour cause : ni Nyeh ni moi n'étions disponibles, nous avons laissé carte blanche à notre plus fidèle collaboratrice : Eyael.
    Quel dommage qu'au nombre de participations, j'ai eu l'impression que la plupart d'entre vous n'avaient pas suivis ! C'est regrettable. Je pardonnerai cela en le mettant au compte de l'oisiveté ou des départs en vacances, qui sont le propre de ce mois-ci. 
    Plus d'infos ici !

    Le diable est dans les détails

    On dit souvent que le diable est dans les détails, à raison d'ailleurs. Moi, mon démon, il se situe autre part : dans ma mémoire défaillante. 
    Car oui, vous m'en voyez désolé, mais dame Eyael, il semblerait que je vous ai oubliée. 

    Diable alors ! Palsambleu ! N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? Comment cela a-t-il pu se produire ? Me voilà à une heure de la date limite de rendu, en train d'essayer de combler cette page blanche avec tout ce qui me passe par la tête. Comme si souiller cette blancheur immaculée de ces sombres caractères noirs pouvait m'aider à m'approcher du sujet, à l'effleurer au moins : le malin, l'enfant rebelle de Dieu, qui châtie les pêcheurs dans l'ombre des enfers. Damned. 
    Allez vous me prendre pour un démon, un diablesse, pour vous avoir négligé ainsi, dame Eyaël ?

    Je pourrais trouver un solution de moi-même. Rien ne saurait corriger mon erreur; c'est comme ça que Dieu semble vouloir nous inculquer un peu de savoir. Mais moi, je ne crois pas en Dieu, mais au Diable peut-être un peu plus. Tant que je vis, vous ne serez pas trahie ainsi, quitte à ce que je tombe dans le vice. Comme ces héros de contes populaires qui hantent les quatre coins de la France, je ferais appel aux services du plus grand trompeur. Sauf qu'au lieu de lui demander d'ériger un pont miraculeux, je lui demanderai de m'aider à poser un à un les mots. Quand on y réfléchit, c'est peut-être plus simple pour lui que de manipuler la pierre ; n'est-il pas le plus fin des menteurs ? Les mots sont des briques; par cet article, je viens à présent de créer mon premier pont du diable. Chaque ligne n'est-elle pas une étape de plus rapprochant mon esprit du votre ? 

    Une idée comme ça, c'était plutôt malin, si je puis dire. Remarquez comme j'ai déjà presque terminé mon article. Bientôt, il aura une forme et une longueur potable. Est-ce ce que tu pouvais ? Pour terminer cet article, je n'ai même pas eu besoin de l'aide du Diable - ou bien en ai-e eu besoin ? Je ne sais plus bien, mais mon âme, je la sens au plus profond de moi. Elle est toujours là. 
    Dame Eyaël, je vous prie, voyez au-delà de cet affront; ne coupez pas les ponts. 

    Bon Dieu, il est déjà si tard. C'est à bondir. Permettez-moi de vous laisser là-dessus. Je vous tire mon chapeau bien bas; Eklabugs vous doit tant. 

    Participations : 
    Eyael

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Eklabugs - De mémoire de poisson

    Bonjours mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd’hui nous nous retrouvons pour un nouvel article dédié au projet Eklabugs. Si vous avez raté le coche, Eklabugs consiste à publier tous les mois un article autour d’un thème commun avec d’autres blogueurs. Ce mois-ci, le thème était la mémoire…

    Pour tout vous avouer, la mémoire, c’est pas un sujet qui m’inspire franchement. D’abord parce que j’en ai pas, puis parce que ce n’est pas un sujet qui est très lié à mon blog. Mais qu’importe, je ferai cet article ! Je pourrais vous parler de choses dont je me souviens, comme ces memes tombés dans l’oubli ou l’affaire de traitement d’Hatsune Miku dans le Grand Journal de Canal + qui me vexe toujours. Mais ce serait tellement entendu, comme sujet. Vous savez très bien que j’aime délaisser des articles pertinents par rapport à ma ligne éditoriale contre des trucs qui peuvent paraître complétement inutiles. De mémoire d’Eklablogueur, ça a toujours été ma spécialité.

    variétés de koï 
    Mate un peu toutes ces variétés, y'a même un shiney en bas à droite ! (source)

    Mais vous savez qui sont les grands oubliés de cette histoire ? Ces pauvres poissons rouges, à qui on attribue une mémoire de deux secondes alors qu’elle est en réalité de trois mois (c’est-à-dire : plus que moi). Et moi, je ne sais pas pourquoi, mais quand je pense aux poissons rouge, je pense immédiatement à ces magnifique carpes koï qui peuplent les bassins. Même si elles n’ont pas forcément l’air très fut fut, il faut reconnaître qu’elles font preuve d’une certaine grâce quand elles nagent, grâce à laquelle les asiatiques savaient rendre hommage dans leurs estampes. En plus, elles sont pacifiques, omnivores à tendance herbivores, et vivent en groupe. Je pense qu’en ces temps perturbés, on a besoin de plus de carpe koï dans nos vies.
    En plus, elles ont une espérance de vie de 75 à 80 ans, ce qui en plus de les rendre badass, leur rajoutent +150 en charisme et sagesse. Dommage qu'elles n'aient pas une mémoire d'éléphant ! 

    Eklabugs - De mémoire de poisson 
    PAS DE COUILLES PLUS DE CARPES

    Eklabugs - De mémoire de poisson
    T'EN AS PAS EU ASSEZ ?

    Eklabugs - De mémoire de poisson
    TU VAS T'EN SOUVENIR DE CET ARTICLE

    Eklabugs - De mémoire de poisson 
    MANGE MON PACIFISME 

    En plus regardez, y’en a qui ont fait des petites gelées carpe-koï à déguster à tout moment de la journée. C’est bien connu qu’un bon goûter résout tous les problèmes.

    Eklabugs - De mémoire de poisson

    Souvenez-vous bien : les carpes koï sont nos amies. Elles résoudront tous nos problèmes #CarpeKoi2017

    (Faut bien que quelqu’un se dévoue pour publier les articles chelous dans ce maudit projet, damned)
    (En plus comme pour ma première participation : vous ne pouvez pas dire que je suis hors-sujet avec toutes les fois oùj'ai casé mémoire dans mon article)
     

    Tu peux aller lire des trucs plus sérieux par là si tu veux : 

    Eyael_
    Trou de mémoire supermassif

    #Yuki 
    Eklabugs - Juin 2016 | Oubli & Souvenirs

    Nyeh
    [Projet EklaBugs] Memory

    Ryuu-chan
    [Eklabugs]: Pokémon, entre souvenirs et réalité

    Ou sinon tu peux rester chez moi un peu plus longtemps et aller défendre les marguerites comme un bonhomme.

    Ja nee ! 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires
  • Eklabugs - Kamoulox

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd'hui, nous nous retrouvons pour un nouvel article dédié au projet Eklabugs. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le projet : il s'agit de se réunir tous les mois afin de poster un article sur un thème commun avec d'autres blogueurs. Ce mois−ci, Nyeh nous avait concocté une session spéciale pour fêter l'anniversaire. Au lieu de devoir composer sur un thème unique qui nous était imposé, nous avions le choix entre cinq thèmes : la Décoration, EklaBugs, les Loisirs, le Temps ou l'Univers. Je vous laisse donc découvrir mon article... Mais j'avoue qu'il m'a été difficile de faire mon choix parmi tous ces adorables sujets... Libre à vous donc de décider lequel d'entre−eux est celui de mon article. C'est vrai quoi, je fais tous le travail ici : j'écris les articles, je fais en sorte d'être lisible, je martyrise Mouf−Mouf... À vous d'y mettre un peu du votre !

    Comme vous vous en doutez sûrement à cause de cette session, Eklabugs fête ses un an ce mois−ci ! Anniversaire que nous devrons malheureusement fêter avec une personne en moins aux commandes, puisque l'adorable Queen Paramount nous a quitté il y a un mois de cela pour vivre de nouvelles aventures.
    Un an, déjà ! C'est vrai que le temps passe vite, surtout quand il se passe des choses ! En un an, nous avons eu l'occasion de faire de nouvelles rencontres, avons eu notre organisation mise à l'épreuve, mais finalement nous sommes toujours là. C'en est presque difficile à croire. J'exagère à peine... Comment ça, cela sonne trop épique pour simplement décrire la gestion d'un blog à plusieurs ? Savez−vous seulement ce qu'implique la gestion d'un blog ?
    C'est bien connu : sur internet, le blogueur est parfois vu comme condescendant, voire imbu de lui−même. Je ne sais pas pour les autres, mais je sais que Nyeh et moi avons de bonnes raisons de souvent être en retard pour mettre en place les sessions d'EklaBugs : à nos heures perdues, on casse la gueule à des monstres géants. De quoi causer quelques retards, même avec toute la bonne volonté du monde ! Attention cependant à ne pas aller hurler notre secret sur tous les toits : vous vous doutez bien qu'il y a une raison pour laquelle nous ne vous avions rien dit avant cette date fatidique du premier anniversaire du projet... Et ô croyez−moi, vous ne voulez pas la connaître.

    *

    aucun sens 
    (gif trouvé sur le merveilleux blog d'Aypa dédié à slg, passe check ! J'ai même pas été payée pour dire ça en plus !)

    − Sérieusement ? Demanda Mouf−Mouf en se glissant derrière mon épaule.
    − Qu'est−ce que tu fais là, toi ? Laisse−moi donc révéler la vérité à nos lecteurs... Ils ont le droit de savoir. Et j'ai le devoir de leur dire.
    − Attends une seconde... Souffla−t−il, visiblement plongé en pleine réflexion. Tu ne serais pas en train de tenter de masquer ton manque total d'inspiration pour cette session ainsi que tes retards à en invitant encore une histoire à coucher debout, par hasard ?
    − Je ne vois pas du tout de quoi tu parles... Et je te signale que "coucher debout" n'existe pas. Soit tu dors debout, soit tu couches dehors...
    − Certes. Mais tu n'essaierai pas de noyer le sujet, par hasard ?
    J'avais entre−temps eu l'occasion de me munir d'un rouleau de scotch épais, que j'enroulais autour de mon partenaire afin qu'il puisse enfin se reposer après ces épuisantes révélations.

    *

    Où en étais−je donc ? À oui, donc la protection de l'univers...
    Un bruit m'interrompit.
    «Tu pensais vraiment pouvoir te débarasser de moi aussi facilement ?» hurla quelqu'un tout en se jetant sur moi. Avant même d'avoir pu dire ouf, je me retrouvais ligotée dans un couin, façon mauvais film d'action. «Je fais ça pour ton propre bien, Akari... Mais cet article part vraiment trop en bouille. Il fallait que je mette fin à ce massacre ! Tu me remercieras plus tard.»
    Mouf−Mouf avait encore frappé.
    −N'oubliez pas, les enfants, à vouloir traiter de tous les sujets en même temps, on fini par n'en traiter aucun. En attendant, je vais pouvoir m'emparer de ton blog, Akari ! Les un ans d'Eklabugs signent aussi le début de mon règne sur ton blog... Mouhahahaha ! Enfin je ne servirais plus uniquement à faire la décoration... Tu verras ce que ça fait, ma vengeance sera terrible !

    À suivre ?

    Je suis tellement désolée pour cet article
    Même ma première participation au projet avait plus de sens

    Partners in crime

    Nyeh
    [Projet EklaBugs] Mai 2016, ou l'avènement de ma folie

    ChtiteFourmi
    [Projet #Eklabugs] Et si on s'y mettait à plusieurs

    Eyael_
    Projet Eklabugs : La minute papillon

    Tsunn
    [Eklabugs - Mai 2016] Décoration, Eklabugs, Loisirs et Univers... 

    #Yuki
    Eklabugs - Mai 2016 | Le plein d'activités

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • hypnocat

    Zappe l’intro
    Épisode 1

    « Il pleure dans mon cœur. Comme il pleut sur la ville. » Cette citation que l’on peut attribuer à Baudelaire, Socrate ou encore Léa, 12 ans (en accompagnement de sa photo de profil Facebook)1 décrivait parfaitement mon état d’esprit en ce triste jour.
    Je pris un moment pour regarder la pluie qui s’abattait justement au dehors, avant de me resservir une tasse de café que je descendis aussi sec. Mouf Mouf arriva alors que je faisais les cents pas. Mon agitation était telle que cela faisait plusieurs heures que je me livrais à cette activité afin de calmer mes nerfs ; mon plancher commençait d’ailleurs à avoir l’air dangereusement usé.

    - Du nouveau ? Me lança-t-il sans même un bonjour
    - Il semblerait, annonçais-je d’un air lugubre, en lui jetant un dossier à ses pieds
    - Tu comptes vraiment me balancer les dossiers dans chacune de tes introductions ? Soupira-t-il, exaspéré.
    - Oui, ça fait badass, répondis-je. En plus, tu n’as pas de bras pour que je puisse e les passer directement, alors autant faire comme ça.

    Mouf Mouf ne répondit pas et parcourut le dossier en silence pendant quelques instants, l’air préoccupé. Enfin, il reposa le tout sur mon bureau et me regarda dans les yeux :

    - Pourquoi as-tu rempli une enveloppe de feuilles vierges ?

    N’ayant pas de réponse valable à cette question, je me contentais de fourrer le tout dans ma bouche et de le manger afin de faire disparaitre toutes les preuves. Après quoi j’ajoutais :

    - Désolé, j’avais vraiment besoin de quelque-chose pour commencer mon introduction. C’est un peu comme une méthode de méditation : on vide son esprit avant de commencer. Sinon je risque très sérieusement de niquer des mères, et on touche pas aux mamans.
    - Ok….

      *

    La publicité obligatoire sur Eklablog, un mois après. 
    Comment j'imagine les finances d'Eklablog, actuellement

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Comme vous le savez, cela fait un peu plus d'un mois que la publicité nous est imposée sur Eklablog. Vous vous en souvenez peut-être, j'en avais parlé dans un article ici.
    Même si les fonctions de personnalisation ou autres ne sont pas encore disponible je voulais faire un petit point. Pour ces dernières, il me semble qu'on nous avait annoncé qu'elles seraient disponible en Juin, mais étant donné que l'ensemble du dispositif n'est même pas encore déployé il est probable que nous devions attendre jusqu'à un peu plus tard... Ce qui ne me semble pas anormal. 

    Donc, un mois après, la publicité, ça donne quoi ?

    Globalement, si on ne prends que la publicité en elle-même, les choses se sont franchement améliorées ! On est passé des grandes publicités moches et intrusives qui rendaient la plateforme invivable à quelque chose de plus joli et discret, comme annoncé au départ. Comme Eklablog l'a annoncé par la suite, le problème venait des annonceurs (ce sont eux qui décident de ce qu'ils mettent sur les pages). 
    Mis à part les publicités intrusives qui furent supprimées, je n'ai pas ressenti de grande gêne dans ma navigation suite à cette mise à jour, si ce n'est quelques blogs dont les menus sur le côté ou dans le header étaient devenus impraticables. Mais, ce sont restés des cas isolés et leur propriétaire ont en général vite fait réglé le problème en changeant de thème ou des détails sur leurs menus.

    La publicité obligatoire sur Eklablog, un mois après. 
    (C'est bien connu, tout article accompagné d'un sondage est forcément fiable et vrai. MANGE MA FIABILITÉ STP) 

    D'ailleurs j'en ai profité pour faire un petit sondage auquel beaucoup d'entre vous ont répondu, et j'ai pu constater que le nombre de réponses "non" à la question "la publicité sur eklablog vous dérange-t-elle" avait grandement augmenté après le changement d'annonceurs

    À première vue, on pourrait donc se dire qu'il y a eu plus de peur que de mal, que l'implantation de la pub s'est faite sans accroc et qu'elle permettra à tous de soutenir la plateforme tout en monétisant son blog. Pas de quoi casser trois pattes à un canard donc ? Détrompez-vous, car Eklablog (ou UMC Group, enfin malheureusement maintenant c'est un peu la même chose) en a profité pour changer discrètement les "conditions" de rémunération, en plaçant le plafond pour toucher ses revenus de 5 à 50€... Bizarrement, cela n'a été ni annoncé sur le forum ni sur Facebook (ou alors je n'ai rien vu), et à part quelques Eklanautes, personne ne semble avoir rien remarqué. Sont-ils fatigués ou juste pas au courant ? Je pense qu'il y a un peu des deux... 

    La publicité obligatoire sur Eklablog, un mois après. 

    Pour être honnête avec vous, j'avoue que ça me débecte franchement. Ce qui aurait permis aux petits blogs qui font moins de 500 visites/jour de voir le côté positif de la publicité sur Eklablog a maintenant été supprimé. Vous pouvez d'ailleurs le vérifier dans la faq du partenariat publicitaire... Selon mon estimation, avec l'ancien plafond de versement, j'aurais eu l'espoir de voir les 5€ crédités sur mon compte au moins une fois dans l'année. Maintenant ? Ce n'est même plus la peine que j'espère. Au final, la publicité qui nous a été imposée à tous ne sera rentable qu'aux plus gros, qui l'avaient sans doute déjà activé (quand on dépasse un certains nombre de visiteurs, il faut se l'avouer, il faudrait être totalement ignorant ou avoir un très gros sens de l'éthique afin de ne pas monétiser son blog). Sachant que les plus gros blogs de la plateforme sont en majorité des blogs éducations qui seront de toute façon "déplacés sur une autre plateforme"... 
    Je suis désolé, mais c'est de la triche, tout simplement. 
    On t'annonce un truc, alors toi tu penses naïvement que ça va être selon les anciennes conditions et bam, on te fout un bon coup de couteau (où tu veux : dans le dos, le ventre, les yeux... je laisse votre imagination travailler). C'est pas du jeu. Je plains sincèrement le staff d'Eklablog qui doit appliquer de telles mesures, car cela doit être un véritable crève cœur de faire cela à leur plateforme. Moi en tous cas, ça me ferait franchement chier, désolé du langage. 

    Évidemment, je ne suis pas entièrement naïve (juste un peu) : cet argent qui n'est pas versé va pouvoir travailler, et donc rapporter plus de sous à UMC Group... Espérons que cela va pouvoir permettre de redresser la plateforme parce que ce serait LE SEUL POINT POSITIF DE CETTE PUTAIN DE MAJ.
    Je suis désolée d'être grossière (vous remarquerez qu'en général j'essaie de rester relativement polie), mais là on nous prends sacrément pour des cons... Et sans possibilité d'export, évidemment.

     
    Je trouvais ça approprié. Non ?

    Bref, voilà, je pense que j'ai un peu fait le tour, j'espère que la longueur ou le sujet de cet article ne vous aura pas rebuté. Je suis peut-être un peu idéaliste, mais je pense que parler de ce genre de sujet en dehors des forums d'Eklablog ou des annonces officielles est important : pas pour faire changer les choses, mais parce que ça nous touche directement. Surtout quand des modifications sont effectuées comme ça, en scred. Je suppose que c'était pour pas déclencher l'apocalypse sur le forum (comme ça a été le cas lors de l'annonce de la publicité obligatoire - d'ailleurs il me semble qu'ils avaient même dû fermer le sujet) mais bon. 

    Du coup, maintenant que vous avez eu le temps de digérer et d'expérimenter la nouvelle, la publicité sur Eklablog,vous en pensez quoi ? 

    *

    La publicité obligatoire sur Eklablog, un mois après. 

    Mouf Mouf traînait derrière moi, lisant mon article derrière mon épaule. Je pouvais lire dans son regard qu'il retenait depuis quelques temps un commentaire sarcastique quelconque, mais j'étais bien trop dark pour m'en soucier.

    - Et donc, écrire sur la mise en place de la publicité sur la plateforme, tu n'as que ça a faire ? Tu ne penses pasqu'il y'a des choses plus importantes dont il faut parler ? Comme le grand remplacement, les reptiliens ou l'utilisation du 49.3 ? 
    - Ssssscht, soufflais-je en lui mettant un doigt devant la bouche (je sais que tu as pensé à des choses sales). N'oublie pas, je ne suis qu'une blogueuse, mon but principal dans la vie est d'avoir un habillage mélangeant le plus de nuances rose possible, et de me plaindre à chaque mise à jour. Ce qui nous permettre de se retrouver entre blogueurs et de crier dans le vide tous ensemble ! 
    - T'es bizarre, me dit-il. Bon j'me casse, c'est pas tout ça mais j'ai été bien indigné cinq minutes mais là, j'ai mes vies qui ont fini de se régénérer sur Candy Crush...

     (PS : La citation, c'est Verlaine. ;3)
    (PPS : Ils m'ont tellement gavé que si je commençais pas à peine à être "bien installée" et avais pas déjà changé de plateforme, j'me serais tirée. Vraiment).

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique