• [Insérez une phrase accrocheuse afin que cet article fasse le buzz ici]

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Ca faisait au moins une semaine que j'avais pas fait d'article, donc il fallait bien que je m'y remette... Donc bon. J'ai pas du tout d'idées 8D Il faut dire que certains de mes articles sont plus que discutables en fait... hum. En fait, c'est la rentrée, alors mon inspiration a décidé de partir trèèès loin en vacances, m'abandonnant à mon triste sooooort... Bouhouhou ! Je suis malheureuse ! ;_; Faisons un article idiot, bourré de fautes d'orthographe et pas interessant comme d'habitude, vous en dites quoi ? :3 

    Saviez-vous qu'Akari-chan existe depuis maintenant presque trois ans ? (en fait il à exactement 34 mois, donc dans deux mois ça fera trois ans ! Vous avez vu, je suis trop forte en maths). Alors je pense qu'il est l'heure de faire un peu le point ! Parce que j'e m'apperçoit qu'en trois ans, le blog à quand même changé... C'est fou ça ! Le pire, c'est que je ne m'en était même pas rendu compte, je suis vraiment une maman de blog indigne. 

    Et oui, le sujet du blog a quand même (un peu changé) ! Pendant la première année, je parlais de moi, de vocaloid et de mon manque d'inspiration. Figurez vous que maintenant, je parle de moi, vocaloid, mon manque d'inspiration, de mangas et de Pokémons ! c'est fou quand même. Je pensais vraiment qu'en trois ans j'aurais évolué... Et bha en fait non, je ne fonctionne pas comme un Pokémon... Je suis vraiment déçue, j'aurais vraiment pensé avoir pu évoluer pendant ces trois années ! Et bha non, nada, niette. C'est peut-être pas plus mal en fait. J'aurais aussi pensé qu'il y'aurait eu une amélioration au niveau de l'orthographe et des fautes de frappe mais... Rien à faire, même trois ans après, je fais toujours autant de fautes ! C'est vraiment pas croyable. Je vais appeller de correcteur, je reviens.

    Voyons voir... Si le jour où j'ai créé le blog, on m'avait dit que j'aurais (quelques) visiteurs et que je serais toujours en train de le mettre à jour trois ans plus tard, je vous aurais rit au nez... Parce qu'en fait, vraiment, quand j'ai fait ce blog, c'était uniquement parce que je m'ennuyais et je ne pensais jamais que je me mettrais à le mettre à jour régulièrement. Sincérement, ma mère à raison, l'ennui est source de productivité. Ou pas, dans mon cas, en fait. Mais si il y'a bien quelque chose qui à changé, c'est que j'ai découvert que Vocaloid ne se résumais pas aux chansons Alice Human Sacrifice, Dead End, Ura Omote Lovers, World is Mine, Triple Baka, Vegegtable Juice, Llevan Polka, Love is War, Melt, Hope, Light Song ou encore Monocroact. Haaa, parce qu'il y'en avait d'autre ? Et oui, en fait, il y'en a pelin d'autres. Quesqu'on peut pas croire quand même quand on à 12 ans... J'ai aussi eu ma période où je pensais que Vocaloid se composait d'uniquement Hatsune Miku... Et je pensais que les autres étaient idiot de mettre vocaloid pour des chansons comme Alice Human Sacrifice... Jusqu'au jour où je suis allé sur Google, puis sur Wikipedia. ET j'ai alors eu ma seconde révélation : "AAAAAA, parce qu'il y'en avait d'autres ?" :o Puis un jour, j'ai décidé de me mettre à la musique japonaise. La vraie, je veux dire, celle avec de vrais humains qui chantent avec un micro. J'ai alors pensé que la musique Japonaise se résumait à Buono, Morning Musume, scandal, puis un jour... Allez, je vous laisse deviner : 
    - AAAAAA, parce qu'il y'en avait d'autres ?!, dit un petit fennec qui avait bien suivi l'article.
    - C'est exactement ça ! Franchement, quand j'y pense, je m'effraie tout seule.  Voilà voilà, vous savez tout, j'ai commencé comme la plupart des gens, jusqu'a devenir l'amoureuse des vocaloids que je suis aujourd'hui, admin sur un forum, membre fantôme sur plusieurs autres et martyrisatrice de gentils fennecs des neiges à ses heures perdues !  

    En gros, en trois ans, j'ai fait 10 articles par an, j'ai changé trois fois la décoration de mon blog, mais jamais de ton de couleur ni de formule d'entrée. J'écoute toujours des idoles et à quinze ans, je suis encore fan des magical girls et des mangas pour gamins. Enfin bref. Et vous mes petits fennecs, comment vous avez découvert vocaloid ? Nyuuu, racontez moi, et promis, vous aurez du gâteau ! :D

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    36 commentaires
  • Coupure internet : Le guide de survie

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Je peux venir ici la tête haute, et vous affirmer que je suis une survivante. Et oui mes amis, j'ai eu une coupure internet et j'ai réussi à survivre ! Survivre avec un grand S : sans devenir folle, sans me ronger les ongles, et sans devenir toute pâle, tremblante avec des yeux rouges. Parfaitement ! Amis geeks et Otakus, la vie est possible sans internet. Si néanmoins, vous doutez de ma parole, je peux vous donner quelques conseils pour survivre dans le "vrai" monde.

    1. Allez faire les boutiques
    Je vois d'ici vos têtes derrière vos écrans d'ordinateur (ou pourquoi pas, soyons fou, tablettes et autres smartphones suréquipés). Mais je ne me moque pas de vous ! Loin de moi l'idée de vous faire un relooking forcé à la Princess Jellyfish pour les plus graves d'entre vous (je suis sûre qu'il y'en à, avouez !), je vous parle d'aller dans les "vraies" boutiques. Les galeries Lafayette ? Zara ? Mais non mais amis ! La Fnac ! o/ Enfin, pour ceux qui n'en n'ont pas, n'importe quel libraire fera l'affaire. Prenez un gros bouquin, ou, pour les plus frileux d'entre vous, une pile d'une bonne vingtaine de mangas fera l'affaire. Et oui, le papier est votre ami ! 

    2. Créez une société secrète
    Les livres, mangas et grands magasin, ce n'est pas votre tasse de thé ? Et oui, certains voient grand ! Alors pendant votre temps libre (que vous ne pouvez plus passer à regarder les dernières mangas en streaming, ou à prendre racine devant de célèbres réseaux sociaux), prenez le contrôle du monde grâce à une société secrète ! Dénichez-vous un uniforme douteux, inventez des rituels glauques, enrôlez les plus grands, et le tour est joué ! Pour le nom, la secte du lama, c'est pas vraiment classe. Un truc latin, grec ou issu d'une mythologie quelconque peut faire l'affaire. Évidemment, il faudra trouver autre chose que de faire une rifle dans la salle communale du village d'à côté pour enrôler des membres.

    3. La télé est ton ami, petit padawan 
    L'homme est plein de ressources : en effet, les moyens de ce griller les neurones sont très nombreux ! Faute d'ordinateur, rabattez vous sur la télé. Celle-ci possède sûrement moins de fonctions que votre i-phone, mais elle fait du son, de l'image, et on peut même y relier une console. Alors, vraiment, ce serait dommage de s'en passer. Si l'absence d'internet vous fait vraiment trop souffrir, mettez Glee ou une téléréalité car cela vous permettra de vous vider de toute conscience ainsi que de toute capacité de réflexion. 

    4. Ayez une vie (a.k.a : changez d'activité l'espace d'une journée)
    Avoir une vie : vous savez, ce truc que la plupart des gens normaux font. Je sais pas moi, faites vous des amis dans la vraie vie, allez à Mac do' (même si les burgers sont pas toujours bon, mais le wi-fi y est gratuit !), et, pourquoi pas, travailler ses cours ? On sait jamais, ça peut servir ! Au pire, allez geeker entre potes, ça fait toujours plaisir et peut-être qu'il y'aura internet, chez eux... Ou alors tentez le cinéma. Au pire si le film est nul, vous pourrez toujours rajouter des commentaires drôles dans votre tête et rigoler à des moments pas du tout appropriés. Bonus : cela vous fera presque passer pour quelqu'un de cultivé.

    5. Étudiez un animal vivant pour passer le temps (ça rime)
    Pourquoi pas se mettre à l'étude comportementale des animaux marins hors de leur milieu naturel ? Allez acheter un poisson rouge à l'animalerie du coin (ok, c'est pas un animal marin, le poisson rouge) et décrivez ses habitudes : le nombre de tours de bocal qu'il est capable de faire en une journée, par exemple. C'est pas spécialement passionnant mais ça peut occuper, surtout si votre poisson est TRÈS TRÈS actif. Sinon, vous pouvez toujours prendre deux escargots et faire une course : faites leur un parcours avec des lignes qu'ils ne peuvent pas franchir (du sel par exemple, mais pas trop pour pas trop leur faire mal non plus) : en plus, la réalisation de dossards spécial escargot pour vous faire perdre encore plus de temps !

    6. Préparez-vous à survivre au pire cataclysme de tous les temps ! (new)
    Si vous n'avez vraiment rien à faire, vous pouvez toujours vous préparer à survivre à la pire catastrophe de tous les temps, qui pourrait bien changer la face du monde à tout jamais. Et oui, nous ne parlons ici non pas d'une épidémie mortelle, de Nabilla, d'un tsunami, d'une météorite ou bien de la bombe nucléaire mais bien du pire ennemi de l'humanité : les zombies. Pour cela, vous pourrez toujours vous aider du livre Guide de survie en territoire zombie, de Max Brooks. Pour savoir comment vous le procurer sans amazon ou ebay, je vous invite à vous référer au 1) de cet article. Bien que tous vos voisins et votre entourage vous prendront sans doute pour un fou, au fond de vous même, vous saurez que votre choix était le bon, et qu'il vaut mieux passer pour un débile que de finir dans le ventre d'un cadavre assoiffé de chair humaine. Et quand bien même, si une pareille invasion n'arrivait pas de votre vivant, vos préparatifs pourront peut-être sauver vos enfants/petits enfants, ou au mieux vous occuper pendant la coupure. De plus, si la coupure internet se trouve être une coupure générale, votre installation pourrait vous servir plus rapidement que ce que vous pensez... 

    *   *   * 

    Mais surtout souvenez vous qu'en cas de panne internet, il ne faut surtout pas paniquer : on ne se jette pas par les fenêtres, on ne s'arrache pas les cheveux et on ne cours pas dans toute la maison en criant : il suffit juste d'attendre que ça passe. Et si, malgré tous vos efforts, des signes de zombification voire de manque apparaissent (tremblements, yeux rouges, peau pâle, addiction à la chair humaine), gardez votre calme et restez chez vous : aller manger la mémé du quatrième ne serait vraiment pas une bonne idée, croyez-moi. Sur ce bon courage ! o/ 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires
  •     Ma maman est merveilleuse (et mon nouveau joujou aussi)

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Comme je n'ai pas grand chose à faire, j'ai décidé, au lieu de vous faire un article intellectuel et potentiellement source d'informations utiles à tous ceux qui auraient raté un événement/vocaloid/anime quelconque (je dois pas être la seule à être en retard pour tout, c'est pas possiiiiiible !) de faire un article pour raconter ma vie XD Je sais, j'en ai fait un il y'a cinq jours (date du jour et date de l'article à l'appui). Je vous rappelle au passage que je pourrais être (non en fait je serais mais je sais pas quand) coupée d'internet (nooooooooon l) entre le 8 et le 11 (enfin ça m'étonnerai qu'ils coupent la ligne à 22 heures 47 du soir donc, du 9 au 11 pour les perfectionnistes). Bref, je pense que tout le monde s'en fiche, surtout quand on connait la régularité de mes connexions sur mes différents compte en ce moment. Sinon je vous rassure, j'ai des idées d'articles, j'espère juste qu'ils vous plairont ! Puis si ils vous plaisent pas hein, c'est pas la peine de venir me jeter pleiiiiins de cailloux (en plus ça fait mal les pierres, je sais pas moi, prenez autre chose ! Des marshmallows par exemple ! Au moins c'est comestible ! A, faire mal, c'est le but ? A bha c'est réussi alors, désolée de vous avoir dérangé... ._.'), tout le monde à ses périodes de grnad blanc et de manque d'inspiration ! Enfin, je dis ça, mais moi c'est tout le temps... 

    Huum... Je pense que vous vous demandez sûrement d'où viens ce titre bizarre pas vrai ? Bha pour une fois, j'ai pas raconté n'importe quoi, parce que ma maman est VRAIMENT merveilleuse (sisi, demandez lui, elle vous confirera ça en toute modestie : http://okaasan.eklablog.net) Si on était à la télé, vous auriez vu le petit logo de placement de pub en bas de l'article. Sauf que moi je suis pas payée pour ♥ Breeef. Le loupio qui sert à illustrer l'article illustre bien mon humeur en trouvant mon nouveau joujou : une 3DS xl rouge *_* Au début je la voulais bleu (comme mon blog ♥) mais en fait en rouge c'est mieux. Je vais être obligée de redécorer mon blog en rouge pour l'occasion, en plus avec toutes mes images vertes de couverdure ça fera Noël ._." Bref, je suis tellement contente que je fais l'article plus d'une semaine après. Mais bon hein *_* En plus j'ai plus de pixel pour admirer mon couverdure... Nyaaaa ♥

    Sur ce, ja nee !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • Dites, vous connaissez l'histoire du petit Lapin Bleu...?

    Akari - Bonjour mes petits fennecs des neiges ! Moi et mon amie la Banane Chapotée (Elle à un prénom, elle s'applle Cunégonde alors chut) sommes venus ici pour vous raconter une histoire ! N'est-ce pas Cunégonde ?

    Cunégonde - Oui ! Celle là, nous l'avons concoctée exprès pour Zatsu, l'admine d'un Centerblog (http://garfie.centerblog.net) ! Elle dit qu'elle la deteste, mais au fond, nous savons qu'elle l'adore. Pas vrai Akari ?

    Akari- Oui ! Allez, let's go ! :D

    Cunégonde : Oui ! \o/

    Akari - Alors je vais vous raconter l'histoire du petit lapin blue ! (Hahaha, je suis sûre que vous ne la conaissez pas celle là <3). Commençons. Il était une fois, un petit lapin bleu. Lassé des moqueries de ces camarades lapins, qui eux, avaient la chance d'avoir une couleur normale, il décida d'aller chercher un autre animal qui aurait la même couleur que lui. Il sorti donc de son terrier et alla demander à la vache :

    - Bonjour madame la vache ! Sauriez vous où je pourrais trouver un animal qui aurait la même couleur que moi ?

    - Meuuuh ! Bonjour petit lapin bleu. Meuuh je suis désolée, je ne connais aucun animal qui ai la même étrange couleur que toi. Pourquoi ne pas aller demander à mon ami l'éléphant ? Il est vieux et sage, il doit sûrement connaitre un autre animal bleu.

    - Merci madame la vache ! Sauriez-vous, par hasard, où vit votre ami l'éléphant ?

    - Meuuuh si ! Il vit très loin, dans le désert africain. Je te souhaite bonne chance pour aller le trouver !

    - Merci pour tout ! Au revoir madame la vache !

    - Au revoir petit lapin bleu ! Bonne chance !

    Mais, en réalité, le petit lapin bleu n'avait pas vraiment envie de se rendre dans le désert africain. Il savait que c'était loin, mais il ne savait pas exactement où. Il décida donc de sortir sont I-phone 4S (bha oui, même dans un conte, un peu de technologie ne fait pas de mal) pour voir ce qu'il en était. Mais il ne se trompait pas : le désert africain était VRAIMENT trop loin ! Il décida donc d'aller demander plus de renseignements à son ami l'oiseau, qui se toruvait certainement plus près que le désert africain - même si il était beaucoup moins vieux et moins sage-. Il le chercha du regard,  pour enfin le voir posé sur une branche. Il se précipita donc et cria :

    - "OUHOUUUUU !!! MONSIEUR L'OISEAUUU !!!" (L'oiseau était haut, il se dit donc qu'en cirant il aurait plus de chances de se faire remarquer).

    L'oiseau regarda à droite, à gauche, mais ne pensa pas à regarder en bas  où se trouvait le petit lapin. Celui-ci renouvella donc ses appels :

    - EN BAAAS, GROS NIGAUUUD ! (Bha oui, il commençait à en avoir marre, mettez vous à sa place).

    - A, petit lapin bleu ! Lui dit l'oiseau. Pourquoi est tu en train de crier mon nom sous cet arbre ? (oui, l'oiseau n'est pas très intelligent. Maintenant, vous savez donc d'où vient l'expression "avoir une cervelle de moineau").

    - Pour pouvoir te parler, petit moineau ! J'aimerai savoir si tu connaissais quelqu'un qui aurait la même couleur que moi ! Hurla le lapin.

    - Non, je n'en connais pas ! Le seul animal de la même couleur que toi que je n'ai jamais vu, c'est celui qui sert de logo à un célébre site de réseau social dans lequel on envoie des messages en 140 caractères ! (Bon, Twitter®, quoi, hein).

    - Mais en vrai, je veux dire ! Dit le petit lapin.

    - non, désolé ! Va demander à mon ami le cormorand, je l'ai entendu dire qu'il pêchait des poissons de toutes les couleurs ! Il  en aura certainement un bleu !

    - D'accord, merci ! Sauriez-vous où je peux le trouver ?

    - Je ne sais pas, répondit l'oiseau. Sûrement près de l'océan, c'est là qu'il est toujours ! Lui répondit l'oiseau.

    - D'accord, merci ! Au revoir, bonne après midi ! Salua le lapin.

    - Au revoir, lui dit en retour l'oiseau.

    L'océan ? Voici une destination bien vague, se dit le petit lapin. Jamais le GPS intégré de mon I Phone 4S ne pourra le trouver ! Il aperçut alors une rivière. Il lui demanda : "Bonjour madame la rivière ! Sauriez-vous où je pourrais trouver la mer, par hasard ?" Mais la rivière ne répondit pas, alors le petit lapin bleu se dit :"Chouette ! Si je la suit, elle me conduira forcément vers la mer, c'est obligé !

    Ainsi fût fait : il suivit la rivière et tomba sur l'océan. Il aperçut alors un drôle d'oiseau (nous parlons bien évidement du cormorand). Il décida de l'aborder :

    - Bonjour monsieur l'oiseau marin ! Connaitriez-vous un animal qui ai la même couleur que moi ?

    - Oui, j'en pêche tous les jours ! répondit l'oiseau. Tu n'a cas aller de l'autre côté de la montagne : tu verra, c'est facile. De l'autre côté, tous les poissons sont bleu, comme toi ! Sur ce, il s'envola.

    Chic ! Se dit le petit lapin bleu. Mon chemin touche presque à sa fin :  d'ici quelques heures j'aurais trouvé un autre animal bleu, comme moi ! <3 Il continua donc gaïement son chemin, traversa non sans peine la montagne, et atteint l'endroit que l'oiseau lui avait indiqué. Effectivement, tous les poissons qui nageaient au fond de l'océan avaient la même couleur que lui. Super ! Pensa -t-il. Pressé de les rejoindre pour s'amuser, il plongea. Malheureusement, si les lapins, surtout les bleus, savaient nager, ça se saurait : hors, cela m'étonnerait. Si nous étions dans un conte, le petit lapin bleu pourrait rejoindre les poissons et jouer tout sa vie avec eux. Mais c'est biologiqueemnt impossible, car le petit lapin bleu ne peut pas respirer sous l'eau. Il mourut donc noyé sans avoir pu jouer avec ses nouveaux amis les poissons. fin.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Japan Expo 13eme impact ! o/

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !  Plus d'une semaine et demi après, je me décide enfin à publier cet article sur la Japan Expo  : 13eme impact ! En fait je l'avais préparé le lendemain, mais y'a eu un gros bug et ça m'a énervé. Breeeef.
    J'ai évidemment beaucoup apprécié ! On est pas allés voir beaucoup de spectcles mais bon, ceux que j'ai vu, j'ai apprécié ! Celui de Jeudi, Sakura Never Dies, était bien sympa =^^= Nous avons notament passé la fin de l'après midi avec Vampy ! ^^ (en même temps, on arrivées à  a peu près 16 heures, ce qui veut dire qu'on à passé tout le temps là où on y était avec elle). C'était bien sympa ! o/ Nous avons aussi rencontré Maksim_mx. ^^ Vendredi était sympa aussi, nous avons été voir des cosplays et tout... Puis fait les stands bien sûr ! \o/ Nous avons aussi passé la jurnée avec Tomasu (oui oui, celui des cours de japonais ! :) ) et vu abandon44 ^^ Samedi nous avons aussi passé la journée avec tomasu, et nous avons vu la finale de l'ECG (concours de cosplay européen). Nous avons aussi rencontré par hasard James d'otaku sphère ! (Désolé, j'avais vu les t-shirts mais j'avais pas calculé que...)
    Dimanches nous ne sommes pas restées trop longtemps, nous avons revu maxim et un des ses potes ^^
    En tous cas, moi perso sur la Japan Expo rien à redire, en tous cas, moi et mon porte monnaie, on s'en souviendra longtemps ! o/

    Akari 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique