• Yuki Kajiura mon amour 
    OTQ (One True Queen)

    Bonjour les fennecs ! 

    Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler de ma compositrice préférée de tous les temps, j'ai nommé Yuki Kajiura. Elle est à l'origine de beaucoup de mes bandes sons d'anime préférées, entre autres. Elle compte parmi mes artistes préféres depuis.... super longtemps (j'ai du la découvrir quand j'étais en quatrième/cinquième et je vais commencer ma deuxième année à la fac donc....), donc cet article ne sera vraiment pas objectif mas j'espère que vous me le pardonnerez ! 
    Si vous ne la connaissez pas déjà, elle est à l'origine des ost d'animes comme Pandora Hearts, Madoka Magica, Tsubasa Reservoir Chronicles, Swort Art Online ou Garden of Sinners, entre autres. Je ne suis pas fan de tous ses morceaux (c'est difficile), je dois vous dire que son style rox du poney et est très reconnaissable quand on est habitués... C'est badass, mélodieux, et permet de donner une atmosphère particulière à l'anime. Très productive, il se passe rarement une année sans qu'elle travaille sur un projet... Alors qu'elle est active depuis 1992 ! 

      

    Ce qui est vachement cool avec les ost de cette compositrice, c'est que sa musique ne se contente pas d'ajouter un vague fond sonore à l'anime : cela rajoute vraiment un plus, car elle est très forte pour saisir les ambiances des différentes œuvres. Pour preuve, même si l'anime est en lui-même très moyen, les ost de Pandora Hearts me sont souvent revenu en tête lorsque je relisais le manga. Et je peux vous dire que c'est vraiment très très appréciable, d'autant plus que je n'ai pas vraiment cette expérience avec d'autres bandes originales d'anime. 

    Mais Yuki Kajiura ne se limite pas non plus aux bandes sons d'animes : elle est aussi à l'origine de projets comme Fiction Junction (des collaborations avec différentes artistes) ou Kalafina, un groupe Japonais dont les musiques sont géniales. Si vous êtes un amateur d'animes, vous avez sans doute déjà eu l'occasion d'entendre ce groupe qui est à l'origine d'openings et d'endings comme Lacrimosa (Black Butler), To the Beginning (Fate Zero) ou encore Magia (Madoka Magica). 

       

    Ok, je vous l'accorde : certaines de leurs chansons sont carrément déprimantes. Mais ne généralisons pas... Elles sont dans tous les cas généralement riches en émotions et très agréables à écouter. Moi en tous cas, j'aime beaucoup ! Ce qui est bien c'est qu'elle sortent de véritables albums qui ne comprennent pas uniquement des chansons d'animes, tout en étant de qualité. Je n'ai pas réussi à en trouver sur Youtube mais j'avais beaucoup apprécié leur album Red Moon, qui est sorti il y a quelques années déjà.

    Notons enfin qu'elle compose aussi des chansons pour d'autres artistes, notamment Yui Makino avec qui elle a eu plusieurs collaborations. L'une d'entres elles est par exemple l'opening des Tsubasa Tokyo Revelations, qui est vraiment génial et dont les paroles retranscrivent très bien l'histoire de l'anime en général. Ces oav étaient d'ailleurs ceux qui mettaient le plus à l'honneur les musiques de la compositrice, que j'avais personnellement trouvées assez mal utilisées dans l'anime original qui n'était, on ne va pas se mentir, pas une réussite. 
    (Ok mes références ne sont pas très récentes mais j'suis vieille OK ?!)

    Bon voilà, je pense que je suis venue à bout de cet article rédigé de manière très objective bien entendu :) Si toi aussi tu as des compositeurs préférés ou que tu aimes (ou n'aimes pas) Yuki Kajiura n'hésite pas à te manifester dans les commentaires ! Peut-être que je viendrai dans l'avenir vous ennuyer avec de nouveaux compositeurs de bandes sons car j'en écoute beaucoup. 
    En attendant, Ja nee les fennecs, et portez-vous bien ! 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Qu'on soit d'accord : le dimanche est une journée un peu pourrie, à sa manière. Comme le vendredi est un pré-samedi, le dimanche est un pré-lundi et donc il est fort probable que vous vous retrouviez ce soir à ne pas avoir fait grand chose de productif et à déprimer parce que demain il faudra à nouveau vous levez. Sauf si vous faites partie de la zone qui est en vacances, et dans ce cas, il est fort probable que je vous haïsse de manière tout à fait assumée. 
    Du coup, je vous ai fait un petit récapitulatif de génériques (opening et endings) d'animes qui sont tellement niais et joyeux qu'il vous sera impossible d'être triste en les écoutant. Ou alors vous passez vraiment une très mauvaise journée ou avez le moral tellement bas qu'il a même déserté vos chaussettes, et dans ce cas vous pouvez toujours m'envoyer un petit message si vous avez besoin de parler ! :3 

    #1 - L'ending de Joshiraku 

    Joshiraku 女子落語 ED from WinnieKuma on Vimeo.

    L'ending de Joshiraku est une des chansons qui porte le mieux son titre : Egao (Sourire en Japonais). Il respire tellement la joie de vivre que je suis à peu près sûre qu'il peut dédramatiser n'importe qu'elle scène... Cependant je n'ai pas essayé sur un certain moment que les fans de dw connaissent bien. L'anime en lui-même est d'ailleurs assez amusant, même si certaines références nous échappent à nous les occidentaux. 

    #2 - Les openings de Nichijou

    Si vous passez une journée de merde, un épisode de Nichijou peut fortement contribuer à une remontée éventuelle de votre moral - si vous n'avez pas le temps, le générique est suffisamment joyeux pour tenir loin de vous les remontées de feels éventuelles. Si si, je vous assure, il peut décrédibiliser n'importe quoi, même Attack on Titans. J'en parlais d'ailleurs il n'y a pas si longtemps dans cet article.

    #3 - L'opening de Lucky Star

     

    Motteke ! Sailor Fuku est un des openings les plus joyeux et idiots que je connaisse. Il était donc évident que je le cite ici ! Si jamais vous demandez ce qui se passe à l'écran, c'est normal... Mais vous devriez vraiment voir l'anime. Promis, je vous en parlerai un jour.

    #4 - L'ending de Blue Exorcist 

    Bon, un dernier pour la route : Take off de 2pm, qui est l'ending de Blue Exorcist. Cette chanson arrive toujours à me mettre de bon humeur ! :D 

    Et toi, quels sont les chansons qui te mettent de bonne humeur pour commencer/finir la journée ? J'en ai plein d'autres, mais elles ne sont pas en rapport avec le thème de l'article d'aujourd'hui... Quoi qu'il en soit, on se retrouve demain pour un nouvel article !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Nichijou, une vie pas ordinaire

    Selamat pagi mes petits fennecs des neiges ! 

    Aujourd'hui, pour contraster avec la grisaille du temps extérieur (je comprends pas on est dans le Sud pourtant...), j'ai décidé de vous parler d'un petit bijou bien wtf qui saura réchauffer vos coeurs : Nichijou. Je sais, vu comme ça, il ne paie pas de mine... Mais c'est une véritable perle à laquelle vous ne regretterez pas de vous êtres intéressés. 

    Donc Nichijou, de quoi ça parle ? En gros, on y suit le quotidien "ordinaire" (c'est d'ailleurs la définition de nichijou) de plusieurs personnages dont trois collégiennes, du nom de Yuko, Mio et Mai ainsi que de  Nano, un(e) robot créée par le Professeur (Hakase en vo) et de leur chat savant Sakamoto. Cela n'est qu'une partie des personnages, tant les "minis sections" de cette anime sont nombreuses. Car c'est aussi ce qui fait le charme de cet animé : non seulement il comporte des running gag des plus plaisants, mais en plus il se décompose en plusieurs "tranches" pendant lesquelles ont suit la vie de personnages différents, ce qui est utile si certain ne nous font pas rire... D'ailleurs, je les aime presque tous, sauf le passage chelou avec les hommes aux têtes d'oeufs. Si cela vous paraît bizarre, ne vous inquiétez pas : on s'y habitue. C'est juste que cet anime joue sur le code du très bizarre, du déplacé pour faire rire et ça fonctionne, en plus de nous changer de notre humour à l'occidentale.

     
    J'ai jamais compris pourquoi c'était cette scène plus qu'une autre qui était devenue culte, mais bon...

    Bref, cela ne sert à rien que je m'éternise, car le principal est dit (wow cette transition). Néanmoins, je vous assure que cet anime vaut le détour : j'étais moi-même septique au début, mais après deux ou trois épisodes à se demander ce qu'on est en train de regarder (car c'est tellement WTF qu'il y'a de quoi se poser des questions !), je suis vite tombée accro. Mine de rien, cet anime est un ovni, une véritable perle qu n'a pas été licenciée dans nos contrées et qui n'est pas connue du grand public amateur d'anime en général, ce qui est assez dommage... Si vous voulez une preuve, mes deux voisines d'amphi m'ont demandé de leur noter le nom de ce que je regardais après avoir suivi distraitement un épisode derrière mon épaule. Alors n'attendez pas une minute et lancez-vous dans cet anime, dont le potentiel memesque est très grand. Si jamais vous en doutez, vous pouvez toujours aller faire un tour sur cette chaîne, qui propose de nombreux extraits des meilleures scènes de l'anime [sous-titres en anglais uniquement]. Si vous avez plus de temps à perdre, je vous ai aussi préparé une petite galerie d'images dédiée à l'anime !

    Sur ce, je vous laisse, vous pouvez déposer un petit commentaire sur l'article si vous aussi vous avez vu cet anime ! 
    Si vous aimez bien les tranches de vie et les animes rigolos, "Faites une pause thé avec K-On !" pourrait aussi vous intéresser.
    Akari.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Des annonces plutôt cool ! 

    Bonjour mes petits fennecs ! 

    Oui, j'ose reprendre une image des brèves de Nautiljon : libre à vous de me lapider sur la place publique pour plagiat, avant de reléguer mon blog dans les tréfonds d'Eklablog, si le coeur vous en dit; mais laissez moi avant vous annoncer les deux bonnes nouvelles que j'ai découvert en visitant par hasard ce site ! 

    Premièrement, un nouveau manga de Vocalod à été annoncé dans le magazine Shojo Ribon de Shuiesha ! Aucune date n'a été annoncée, mais j'espère qu'il sortira prochainement : les graphismes ont l'air adorables ! De plus, la présence de Rin et Len en arrière plan laisse présager que Miku ne sera peut être pas la seule  protagoniste de ce nouveau titre... Et ça annonce que du bon ! En tous cas, j'espère que cette adaptation sera de qualité, pour qu'elle arrive dans nos contrées. Je suis d'accord, les chances sont minimes. Mais qui sait ?

    Des annonces plutôt cool !

    De plus, la deuxième saison de l'anime de Noragami a été annoncée dans le magazine qui prépublie le manga source ! Bien que l'anime ne soit pas tout à fait conforme au manga à la fin de la deuxième saison (en même temps,comme traduire la dizaine de volumes d'un manga dont le succès de l'adaptation en anime était un certain en seulement une douzaine d'épisodes ? Mystère.) de nombreux éléments de l'univers restent à exploiter ou à découvrir, et je fais entièrement confiance au staff de cette prochaine saison pour nous faire redécouvrir le manga. Et s'ils peuvent nous surprendre, ce sera encore mieux ! J'espère cependant que l'opening sera aussi bien que celui de la première saison ♥♥♥

    Voili voilou c'est tout ! La source des infos est Nautiljon. Amour les fennecs !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Summer Wars : l'anthologie.

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd'hui, nous allons brièvement parler d'un manga qui est sorti il y'a de ça déjà quelques temps, Summer Wars Anthologie ! Je l'ai trouvé par hasard à la Fnac quand j'étais dans ma période Summer Wars (pour vous dire comment ça date) et je n'avais pas pu résister. Avec le recul, je peux vous dire que ce n'était pas un mauvais achat !
    Comme vous le savez peut-être, les éditeurs licencient souvent des versions papier des films d'animation Japonais à succès : ainsi, vous pouvez facilement trouver le Château Ambulant ou le Voyage de Chihiro en version manga couleur. Ces séries ont même parfois plusieurs volumes ! J'avoue que je ne sais pas si c'est le cas pour Summer Wars (sûrement), mais par contre, Kaze manga a eu la riche idée de licencier chez nous une anthologie.
    En gros, il s'agit d'un volume composé d'histoire courtes et d'illustrations (ces dernières sont en couleur) réalisées par différents auteurs. J'avoue d'ailleurs avoir un gros coup de coeur pour celle de Clamp (non non je ne suis pas une fangirl) et Mebae, même si les autres sont très bien aussi ! 

    Summer Wars : l'anthologie.  
    La dite illustration. Elle était trop grande et trop lourde pour pouvoir servir d'image d'article... 

    Pour les histoires courtes, on y redécouvre avec plaisir les personnages du film, le temps de quelques pages. La plupart de ses mini-chapitres sont à but humoristique, avec un humour particulier qui snrt bon le Japon et qui varie en fonction des auteurs. J'avoue que beaucoup sont assez WTF et m'ont bien fait marrer... Certaines de ces histoires, en plus de leur côté drôle, jouent sur la carte émotion, et le mélange des deux est juste génial ! Malgré tout, je dois avouer que pour "One Caress" de Yukata, j'ai eu beau la relire au moins une bonne dizaine de fois, je n'ai pas réussi à la comprendre... Tant pis. Pour leur contenu, certaines se passent "après" tandis que certaines proposent des événements alternatifs.

    Pour conclure ce court article, je vous dirai juste que si vous avez apprécié le film, n'hésitez pas une seconde à acheter de volume. Il est un peu vite lu mais c'est que du bonheur ! Et si quelqu'un l'a déjà lu et à compris le chapitre que j'ai évoqué plus haut, pourra-t-il me l'expliquer ? Je lui en serai infiniment reconnaissante !

    Ja nee~

    Akari.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique