• Clamp 

    Bonjour mes petits fennecs des neiges ! 

    Aujourd'hui, j'avais envie de vous parler très brièvement du studio Clamp, un studio de manga que j'apprécie vraiment... C'est avec elles que je suis vraiment devenue fan des mangas (j'étais surtout fan d'elles !) et elles sont vraiment super talentueuses donc... Je ne pouvais pas ne pas vous en parler ici ! 

    "Clamp" n'est pas un auteur mais bien un studio, pour les novices ! Il comporte quatre membres : Nanase Okawa, leader du groupe et est chargée principalement du scénario et des grandes lignes du dessin. Mokona (oui oui ! Comme le célèbre personnage) est la dessinatrice principale qui s'occupe de la grande majorité des dessins. Tsubaki Nekoi est celle qui s'occupe... des chibis ! (et oui, c'est tout un art...) Mais attention aux jugements hâtifs : elle est aussi la dessinatrice principale de certaines séries. Quand a Satsuki, c'est elle qui gère les trames ainsi que les designs (volumes reliés, goodies...). Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est un studio bien organisé ! Et pour cause, quand on sait la charge de travail colossale que les mangakas en général doivent gérer. 

    C'est peu être pour ça que ce studio à su tenir si longtemps : sachant qu'il a été créé dans les années 80, ça fait quand même un bail... Surtout qu'elles sont très productives, avec un grand nombre de séries à succès ! Card Captor Sakura, X, Chobits, xxxHolic, Tsubasa Reservoir Chronicle... Toute personne s'intéressant un minimum aux mangas est censée connaître au moins de nom un titre du studio Clamp ! Si leurs séries sont si populaires, c'est sans doute car non seulement le dessin est très travaillé, xxxHolic étant numéro un dans la liste des mangas que je trouve les plus beaux graphiquement, mais parce que le scénario l'est aussi ! On se fait surprendre, tous les éléments s'avèrent avoir une utilité, et les personnages rarement ceux qu'on croit car leurs personnalités sont complexes et très travaillées. Vu que leurs histoires collent pile poil au genre de mangas que j'apprécie, je me demande vraiment pourquoi elles comptent dans mes mangas préférés... Nan, je vois pas ! 

    Clamp 
    Sakura, la nunuche tête à claque amnésique clonée la plus travaillée de l'histoire du manga.

    D'ailleurs, mes deux titres préférés de ce studio son xxxHolic et Tsubasa Reservoir Chronicle : les histoires on un style tout à fait différent, radicalement opposés. Le premier respire la crasse, le mystérieux et l'opium alors que le deuxième est nettement plus violent, dur, et sens plus la sueur et les larmes... Et pourtant, ils s’entremêlent et se croise parfaitement ! Je confirme (puisque c'est ce que j'avais fait dans un premier temps) que l'on peut tout à fait lire l'un sans lire ou avoir lu l'autre du tout... Mais lire les deux en même temps, c'est tellement jouissif ! Entre les apparitions des uns chez les autres, les allusions à répétition... Oh my god, je peux vraiment pas le décrire avec des mots tellement j'aime ces deux séries (surtout qu'on retrouve des allusions à encore d'autres séries dedans, comme X ou Card Captor Sakura que j'aime beaucoup aussi). Si on passait un peu à autre chose ? 

    Mais si ce studio est très productif, il reste néanmoins une ombre au tableau. A l'exposition qui leur était consacrée en 2010 à Paris, les Clamp nous étaient décrites comme les reines du manga... Et bien je peux vous assurer qu'elles sont les reines du hiatus ! Bon nombres de leurs séries en cours on connu des poses ou se sont arrêtées au plein milieu (je parles de Clover et de X ou c'est pas la peine ?!), même si certaines ont était reprises depuis (Lawful Drog reprends maintenant sous le nom de Drug & Drop, xxxHolic qui a eu droit à une série dérivée : xxxHolic Rei). 

    Et pour ceux qui sont fans de Tsubasa comme moi, bonne nouvelle : LA SÉRIE A UNE SUITE MOTHERFUCKERS ! (je vais pouvoir continuer à mater Fye ça veut dire ?) et débarquera sans doute chez nous dans les mois à venir. Alors on sort le nez de ses cahiers de cours et on va se faire les 28 volumes de la première série pour pouvoir apprécier cette future bombe ! ;D

    Bye bye les fennecs ! 

    Akari

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    9 commentaires
  • Faites une pause thé avec K-on !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Comme annoncé sur Facebook, aujourd’hui, vous aurez droit à une fournée de deux articles ! On va commencer avec un sur un anime/manga que beaucoup d’entre vous connaissent bien… K-on !

    Pour parler de l’anime, celui-ci se divise en deux saisons de respectivement 12 et 24 épisodes… Ainsi que de deux oav comptés dans la saison un, pour un total de 38 épisodes ! Si la première saison passe très vite, la deuxième est un peu longue mais tout aussi bien. J’ai vraiment adoré !

    Au cas où vous ne connaîtriez pas K-on !, cet anime nous raconte l’histoire de Yui, une lycéenne qui décide de profiter de ses années lycée en entrant dans un club. Mais comme elle ne possède pas de talent particulier ni de hobbies (à part manger, à priori), elle opte pour le club de musique. En effet, cette dernière est persuadée que l’activité de ce club consiste à s’assoir et parler musique ! Puis au pire, elle possède un talent certain pour jouer… Des castagnettes.

    De son côté, Ritsu veut aussi s’inscrire au club de musique, or elle découvre qu’il a été dissolu car tous les membres sont passés à l’université… Et que pour le reformer, il lui faut au minimum quatre membres ! Génial, puisqu’elle ‘a plus qu’à entraîner Moi de force ainsi que Tsumugi. Il ne lui manque plus qu’un membre, mais les propositions tardent à venir….

    Mais une fois le formulaire rempli et donné, Yui se dit que ce n’est peut-être pas une bonne idée et décide de se rendre au club afin d’annuler son inscription… Seulement, dès qu’elle pousse la porte du club, elle se fait assaillir par Ritsu, bien déterminée à ce que Yui reste pour que le club puisse rester en place ! Les trois membres du club menacé de dissolution décident donc de faire un concert personnel pour Yui, afin de la convaincre de rester… Et ça marche ! En effet, leur prestation lui a donné l’impression que même elle pouvait faire de la musique. Et hop, les aventures du groupe qui se bientôt nommé ‘’After School Tea Time’’ (Le thé après les cours) commencent !

    Personnellement, j’ai vraiment aimé cet anime ! On y passe vraiment des bons moments et les musiques sont géniales… Par contre je ne comprends pas que Ritsu soit si impopulaire auprès des fans, avec son air d’Haruhi Suzumiya ! Par contre, ne regardez pas cet anime en vous attendant à regarder un anime musical, c’est plutôt une comédie… Et comme le nom du groupe l’indique, on y prend plus le thé qu’on y joue de musique… Et quand on les voit faire, on a vraiment l’impression qu’on va pouvoir faire comme Yui et être capable de jouer de la guitare correctement et de chanter en seulement quelques mois ! (On croirait les pubs qu’on voit sur les sites de dl, vu ma formulation)…

    Mais attention : K-on, ce n’est pas seulement un anime ! Car il y’a aussi un manga en 6 tomes : 4 tomes dont 2 hors-série qui ne sont pas sortis en France. Si vous aimez la série, je vous souhaite donc vivement de parler anglais afin de découvrir la suite ! Il se présente sous forme de gag en 4 cases et c’est vraiment sympa, même ma sœur qui n’avait pas aimé l’anime a aimé la version papier. Par contre, préparez-vous à en avoir pour votre argent, car il semble avoir été victime de son succès et est très difficile à trouver à un prix convenable en ligne…

    Faites une pause thé avec K-on !

     

    Pour les deux tomes hors-série, il s’agit d’un ‘’after’’ K-on : le premier nous présente les péripéties d’After School Tea Time à l’université, tandis que le second traite du nouveau groupe de musique fondé pas Azusa, restée au lycée. Les deux volumes sont vraiment très plaisants et indispensables si vous êtes fan !

    Vous n’en avez pas encore assez ? Ne vous inquiétez pas, ils ont pensé à vous ! Car il y’a aussi un film qui vient clôturer l’anime. D’une durée d’une heure et demi, il nous raconte la dernière année de lycée de nos musiciennes préférées avec entre autre, leur voyage de fin d’année à Londres. Mais ce film est bien plus qu’humoristique, car on y retrouve entre autres beaucoup de musique (dont certaines inédites) mais aussi beaucoup d’émotion. C’est un film qui m’a beaucoup touché car le passage lycée à l’université et la fin de ces années arrive de manière évidente et inéluctable pour moi, pauvre terminale… Mais ce n’est pas pour autant que ce film est déprimant ! Au contraire, vous allez y retrouver une grosse dose de fraicheur et de joie. Alors n’hésitez pas !

     

    Voilà voilà, c’était mon premier article du soir, j’espère qu’il vous a plu ! Cet anime est un très bon remontant pour le moral si vous êtes un peu fatigués, alors n’hésitez pas… En tous cas, moi j’ai vraiment très envie d’aller gouter aux délicieux gâteaux de Tsumugi, j’aimerai tellement pouvoir faire pareil en rentrant des cours…

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    22 commentaires
  •  

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Aujourd’hui, nous allons parler manga ! Et pas de n’importe quel manga… Non, pas ceux qui sont bien exposés sur vos étagères, pas ceux dont vous parlez avec votre meilleur ami otaku tous les jours… Je parle de ces séries que nous avons suivies il y’a de ça quelques années, et qui prennent maintenant la poussière bien au fond d’un placard, loin de la lumière du jour et des regards indiscrets.

    Et non ! Aujourd’hui, nous n’allons parler ni de Death Note ni de Yaoi, mais bien des mangas de mon enfance. Et peut-être de la vôtre, aussi !

     

    Ojamajo Doremi

    Les animes/mangas de mon enfance...

    Cet anime, je crois bien que c’est un de mes tous premiers ! Il compte encore parmi mes préférés, j’avoue. Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de voir leur enfance bercée par cet anime, il nous raconte l’histoire de Doremi, une fille maladroite qui adore les steaks. Un jour, alors qu’elle rentre des cours, elle décide d’entrer dans une boutique plutôt étrange… Et y découvre une sorcière ! Seulement, elle la transforme accidentellement en grenouille en annonçant son identité à voix haute… Elle devient donc, bientôt rejointe par ses amies, une apprentie sorcière !

    Le truc qui est génial avec cet anime, c’est qu’il était très sympathique et drôle, mais il traite aussi de sujets parfois graves ou juste émouvants… Ainsi que des relations amicales ou familiales. Bref, vous étiez assurés de passer un bon moment après mangé ! Car il était diffusé dans la dernière case dessin animé de Midi les Zouzous qui était diffusé sur la cinq… Quasiment tous mes amis ont grandi avec, donc je suppose qu’il y’en a parmi vous qui connaissent ! J Palme d’or à cet anime qui m’a permis de découvrir Eklablog, en passant. D’ailleurs, spéciale dédicasse aux nostalgiques ! https://www.youtube.com/watch?v=j8-8SLCl0aY

    Si tu as vu l'anime, c'était laquelle ta tenue transformé préférée ? Moi j'ai toujours eu un gros coup de coeur pour celle de la seconde saison, je me l'explique pas !

     

    Hamtaro

    Les animes/mangas de mon enfance...

    Alors celui-là, c’est mon tout premier anime ! C’est sans doute en partie grâce à lui que je suis ici à vous pourrir la vie avec mes articles… Hamtaro, c’était l’anime de la kawaiitude, puisque les personnages principaux était tous des hamsters aussi kawaii les uns que les autres… (moi perso mon préféré c’était le hamster-fantôme-couverture même s’il servait à rien !)  Ce dessin animé, c’était celui qui t’apprenait que pourvu que tu sois un rongeur, faire le mur pour aller traîner je ne sais où avec tes potes c’était bien, du moment que t’étais rentré avant « le chef ». Maintenant que j’y pense, vu que Doremi ressortait au plein milieu de la nuit et tout, on avait trop des animes qui nous incitaient à nous rebeller à l’époque…

    J’avoue que je ne peux pas vraiment émettre de jugement sur la qualité des épisodes de cet anime car je ne m’en souviens plus trop… En tous cas, le générique de fin était trop entraînant, je kiffais trop me lever pour le danser et le chanter… (Vous avez des dossiers sur moi, maintenant). Si toi aussi tu veux te remémorer cette perle, c’est par ici : https://www.youtube.com/watch?v=n8zH7zMgMOs

     

    Pokemon

    Les animes/mangas de mon enfance...

    Pokemon, c’est un peu le dessin animé japonais qu’absolument tout le monde connaît… Puisqu’il est toujours en cours et diffusé sur pas moins de deux chaînes ! Dois-je vraiment vous résumer l’histoire de celui qui, accompagné de son fidèle Dracaufeu et Pikachu, était parti à la conquête de la ligue Pokémon de Jadielle pour devenir le meilleur dresseur ? J’avoue, maintenant les choses ont bien changé (sauf le schéma des épisodes et le personnage principal, hahaha !), mais je suis contente que plein de nouvelles personnes puissent continuer de découvrir et suivre Pokémon ! D’ailleurs, je me souviens qu’ils avaient une version super bizarre du manga à la bibliothèque où les Pokémons interagissaient avec les humains et… C’était énorme ! Perso je me souviens juste du Artikodin qui vendait des glaces..

    Et pour les mauvaises langues, les nouveaux Pokémons ne sont pas pires que ceux des premières générations… Ils sont justes différents ! u_u Je ne pense malheureusement pas que la saga de Pokémon aurait pu continuer aussi longtemps et avoir autant de succès sans se renouveler… Alors stoppons la rage mes amis ^^ https://www.youtube.com/watch?v=bOjNttT_t6M

     

    Tokyo Mew Mew

    Les animes/mangas de mon enfance...

    C’est sans doute grâce à lui que vous avez à me supporter aujourd’hui ! Je n’ai pas vraiment vu l’anime dérivé (à part quelques épisodes) car il était diffusé sur Jetix et que je n’avais le câble que chez mon père à l’époque… Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, il raconte l’histoire d’une fille qui est choisie pour devenir une Magical Girl… Sans son consentement, évidemment ! Ce qu’elle découvre rapidement, c’est qu’il y’en a quatre autres et qu’elles ont pour mission de sauver la Terre des méchants aliens qui veulent la polluer…

    Avec beaucoup de recul, cet anime est peut-être un des plus niais de la liste ! (quoi que, vu ce qui va suivre, je ferais peut-être mieux de ne pas dire ça…) Même si il est très centré sur l’amour et tout (c’est un shojo quand même) le thème de l’environnement et des espèces en voie de disparition est agréable à trouver dans un anime comme ça… ‘Fin après c’est pas parce que j’ai lu Tokyo Mew Mew que je suis devenue une écologiste engagée, hein. https://www.youtube.com/watch?v=zZ7VMc9W42M

     

    Chocola et Vanilla

    Les animes/mangas de mon enfance... Les animes/mangas de mon enfance...

     

    Mon deuxième manga papier ! C’était aussi un de mes chouchous, avant même Tokyo Mew Mew pendant un moment ! Même que sur la plupart des blogs français, on pouvait lire « Chocolat et vanille » grâce aux talents orthographiques que tu possèdes indéniablement à dix ans ainsi que grâce à la version française qui avait jugé bon de traduire le nom de Vanilla… (Mais ! La riiiime ! ;w ;) En gros, on y suit deux sorcières et meilleures amies toutes fraîchement débarquées dans le monde des humains, qu’elles ne connaissent pas et qui est très différent du monde des sorcières… Leur but : récolter le plus de cœur possibles pour remporter la compétition qui décidera de la nouvelle reine du royaume des sorcières ! Plus l’émotion est intense, plus le cœur rapporte de points (on va de la surprise à l’amour… Bref.)

    En anime, j’avoue que ça avait plutôt tendance à m’énerver, même à dix  ans… Par contre, en version manga, ça m’avait éclaté, j’avais même bien bavé sur le pub pour les Ball Jointed Dolls à l’éffigie des héroïnes à la fin du volume 5 ou 6 ! Par contre, je pense que vous vous en doutez un peu, l’anime à beau représenter des sorcières, il parle bien plus d’amours et de sentiments que de magie. Mais c’est vraiment très sympa ! (et vachement niais aussi). https://www.youtube.com/watch?v=fdnIK2lAarc

     

    Mermaid Melody

    Les animes/mangas de mon enfance...

    Je pense qu’il est bon pour la palme de la niaiserie, juste ex-aequo avec Tokyo Mew Mew ! Cet anime nous parle de sirènes qui combattent les monstres des mers en chantant pour sauver leurs royaumes marins respectifs. Car dans cet anime, chaque océan est un royaume, et chaque princesse sirène possède une perle qui lui permet de chanter juste pour les combattre ! Nous y suivons Luchia, qui a, je vous le donne en mille… Perdu sa perle. Enfin, pas tout à fait : elle en a fait don à un humain qu’elle avait sauvé un soir de tempête….  Ça ne vous rappelle rien ? Bref. L’héroïne est donc retournée sur Terre afin de retrouver sa perle, et accessoirement, rétablir la paix dans l’océan.

    Si le manga est plutôt centré amour, l’anime est un peu « Amour, gloire et chansons ». Comme j’étais déjà un peu plus grande quand j’ai commencé celui-là (mon troisième manga quand même ! ♥) j’ai suivi la version manga et n’ai pas eu le loisir de suivre l’anime à sa sortie dans nos contrées car j’avais passé l’âge et n’avais pas les chaînes. En tous cas, si une chose n’a pas changé depuis la cinquième, c’est que j’ai toujours une petite joie mêlée à de la honte quand j’écoute les musiques de cet anime dans le bus… Car même si je ne les ai pas suivi, ça ne pas empêcher de découvrir les musiques japonaises sur internet ! (Bref, maintenant, j’avoue, vous avez vraiment des dossiers sur moi ! Je m’y attendais un peu en faisant cet article…) https://www.youtube.com/watch?v=UIIKRXRQnM8

     

    Shugo Chara

    Les animes/mangas de mon enfance...

    J’étais déjà en cinquième quand j’ai découvert cet anime ! C’est à peu près mon dernier anime « enfantin », puisqu’il aura fallu que je commence à lire Chi en première pour que je me ré intéresse à ce genre d’animes… J’avoue, j’ai fait une rechute. J’ai plutôt lu le manga et ne l’ai jamais terminé car je n’assumais pas d’acheter les derniers volumes qui sont sortis quand j’étais… En troisième. Malgré tout, j’étais vraiment fan de cet anime à sa sortie chez nous et je lui avais à l’époque consacré pas mal de blogs moisis dont j’ai oublié les adresses… Le personnage principal est Amu, une fille très forte de caractère et avec une sacrée réputation au collège. Mais en fait, derrière son apparence qui pourrait paraître agressive, il se cache une douce jeune fille qui rêverai de porter des froufrous... Sa vie change alors qu'elle découvre, un soir, trois oeufs sous son oreiller et que les "gardiens", club regroupant les gens les plus cools de l'établissement, l'invitent à venir goûter avec eux...

    Même si c’est un peu niais, on passe de bon moments ! Moi je chippais Amuto, donc si quelqu’un à lu la fin, il pourra me dire avec qui elle finit finalement ? (mais pas le reste, j’ai espoir d’acheter la suite un jour !) C’est grâce à lui que j’ai découvert la J-pop et les Buono, qui est resté mon groupe préféré pendant des années ! Il est aussi pas mal drôle, le moment où Amu chope Tadase avec une jupe de fille m’avait juste achevé. Je n’ai non plus jamais vu l’anime, car les sous titres remplis de fautes sur Youtube n’étaient pas très engageants. https://www.youtube.com/watch?v=EVBTSL5OT4A

     

    Sailor Moon

    Les animes/mangas de mon enfance...

    J’ai menti par accident en écrivant cet article ! Mon premier manga, c’est Sailor Moon, que je vénérais juste à l’époque… Malheureusement, je n’ai jamais vraiment compris l’histoire car il manquait tout plein de volumes à la bibliothèque. Néanmoins, c’était vraiment pas mal, je pense que j’achèterai les volumes un jour histoire d’enfin savoir ce qu’il s’y passe clairement. (Je n’évoquerai pas Dragon Ball pour les même raisons !) Grosso modo, nous suivons bunny, une fille avec des grandes couettes blondes qui vient de la lune et qui protège l’espace chaipakoi.

    Ok, faut vraiment que je me refasse cet anime ! xD https://www.youtube.com/watch?v=0UNO-D3QhVI

     

    Voilà voilà, vous êtes arrivés à la fin de cet article, donc j’espère qu’il vous a plu ! Ça me rendrais presque nostalgique de parler de tous ces mangas que je n’assume plus du tout :’) Désolé si les résumés n’étaient pas très clairs, mais parler d’un manga avec des souvenirs d’enfance, ce n’est pas vraiment évident !

     

    Et toi, quels sont les mangas et animes que tu lisais/regardais quand tu étais petit ? Laisse les en commentaire, ça m’intéresse ! :D

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    67 commentaires
  • Madoka Magica - The different story 

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Olala ! Ça va faire un mois que je n'ai pas fait d'article parlant de mangas ou d'animes alors que j'ai l'impression que c'est ce que vous préférez sur le blog ! Je suis désolée... Alors je sais que ce spin-off de Madoka Magica est sorti depuis déjà un moment, mais j'avais vraiment envie de vous en parler ici alors... Je me fais plaisir ! ♥ 

    L'histoire est très différente du manga original, tout en adoptant des similitudes (comme les personnages, par exemple) Nous y suivons Mami Tomoe, une magical girl de Mitakihara qui combat les sorcières toute seule... Jusqu'au jour où sa route croise celle de Kyôko Sakura, magical girl débutante qui fait ses débuts, et qui se trouve hors de son territoire... Celle-ci est très impressionnée par la force de Mami et cette dernière décide donc de la prendre sous son aile en faisant d'elle son disciple. Plus qu'un partenariat de travail, c'est une nouvelle amitié qui commence ici... 

    Voilà pour ce qui est du résumé sans spoilers ! L'histoire comporte trois tomes, comme l'histoire originale. Mais on retrouve aussi la cruauté du destin de magical girl... Qui survivra cette fois-ci ? Qui seront les plus fortes ? Personnellement, j'aime beaucoup l'idée de "l'histoire alternative" puisqu'elle nous permet de retrouver les personnages qui nous sont chers sous un nouveau jour. J'ai beaucoup aimé le duo Sakura/Mami qui nous permet de suivre l'évolution de ces deux personnages, ce qui n'avait était que très peu possible dans le manga original étant donné que Sakura est déjà la Sakura impitoyable (à première vue) que nous connaissons et que la durée de la présence de Mami ne nous laisse que très peu de temps pour la découvrir à part entière. Quand à Homura, Madoka et Sayaka, qui avaient déjà été bien développées dans la série originales, elles sont également assez présentes et assez importantes même si elles jouent un rôle secondaire. 

    Graphiquement j'aime beaucoup, on retrouve les graphismes du manga de la "vraie" histoire que j'avais déjà beaucoup apprécié au final (même si il me semble que c'est pas vraiment ce que je raconte dans mon article à ce sujet...). Bref, un gros coup de coeur sur tous les points. Il est indispensable si vous êtes un fan de la saga ou si vous vous êtes toujours demandé ce qui arriverait si Mami survivait. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Nyanpire, découvrez le plus adorable des vampires ! 

    Bonjour mes petits fennecs  des neiges !

    Aujourd'hui, je vais vous parler de la petite merveille que j'ai rush hier soir : il s'agit de nyanpire ! Certains d'entre vous le connaissais sûrement car l'anime a été adapté du Doujinshi, dont certaines images ont fait plus ou moins le tour du net grâce à leur kawaiitude. Pour être franche, je ne comptais pas du tout regarder cet anime à la base, car il s'adresse surtout aux enfants et que du coup ça ne m'intéressait pas vraiment... Mais une amie m'a envoyé le générique, et je n'ai pas pu résister. Nous y reviendrons tout à l'heure. 

    Alors pour ceux qui viennent d'arriver, Nyanpire, c'est quoi ? Il s'agit d'un anime destiné aux enfants, qui nous raconte l'histoire qu'un vampire à transformer afin de lui sauver la vie. L'anime adopte à peu près le même format que Chi (cinq minutes par épisodes), mais avec un moins grand nombre d'épisodes : si Chi en compte quelques 200 aux dernières nouvelles, Nyanpire n'en compte que 12... Aux cinq minutes d'épisode, enlevez les vingt secondes d'intro au début et les une minute trente de générique à la fin, il ne reste plus grand chose. Pour m'a part, il m'a fallu un peu moins d'une heure pour le visionner dans son intégralité, étant donné que l'intro et le générique gonflent vite... C'est à dire qu'on les voit un peu toutes les cinq minutes, mais bon. 

    Pour les épisodes en eux-même, le contenu n'a rien de surprenant pour un anime pour enfant : la référence au diable est d'ailleurs, en passant, glissée plutôt intelligemment avec une scène plutôt à double lecture (les plus grands comprendront que ce n'est pas une amourette qui l'a fait virer du paradis, mais une histoire réservée aux moins de 18 ans bien enjolivée pour que tout le monde le prenne bien en pitié). Les personnages sont plutôt pas mal, j'ai trouvée que la relation entre Nyanpire et son frère était assez convenue même si assez attendrissante par moments. Ce qui m'a le plus surprise, et dans le bon sens du terme, c'est l'histoire d'amour plutôt orientée Yaoi entre le samouraï et Nyanpire. Même si c'est à but humoristique, j'avoue avoir apprécié que ce soit intégré dans un anime pour gosses. Je sais que ça ne devrait n'avoir rien de surprenant, mais dans la société actuelle et surtout dans la société japonaise actuelle, rien n'est gagné... 
    Chaque épisode repose sur un petit gag, qui sont  surtout axés sur les relations entre les différents personnages de l'anime. Je ne sais pas si c'est moi qui suis vraiment dégueulasse ou pas, mais il m'a semblé qu'une très grande partie de l'épisode deux était à double lecture... Je ne vais pas vous mettre l'épisode en entier ici, mais si vous voulez j'ai une image, qui fait vachement moins sous entendue en dehors du contexte. 

    Les deux génériques, quant à eux, sont aussi bien trouvés. Le premier sert d'introduction, en nous présentant le contexte pour ceux qui ont raté les premiers épisodes. Il est bien utile (surtout pour le premier épisode) car il permet de rentrer directement dans le vif du sujet. Après, à voir de voir si vous voulez voir la kawaii-bouille de nyanpire qui pleure à chaque début d'épisode ou non. 
    Le générique de fin est... Comment dire. Plus explosif, plus wtf ? Personnellement, je ne sais pas si je le case parmi les clips wtf japonais que j'ai pu voir ou s'il passe directement dans la catégorie de mes génériques préférés de tous les temps. En tous cas, il est super entraînant et je suis sûre que j'aurais trop aimé danser dessus étant petite. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les chorégraphies ne manquent pas de dynamisme. Bref, je vous laisse juger tout ça par vous même ! 

     

    Pour récapituler, je dirais que c'est un anime assez chelou dans son genre, mais en même temps très divertissant pour petits et grands. Si vous aimez le kawaii et les chats, foncez ! Vous allez vraiment passer un mon moment. Et, accessoirement, avoir le générique de fin dans la tête pendant plusieurs jours... 
    Sur ce je vous laisse, c'était une "review éclair" on va dire, pour compenser les articles que je n'ai pas pu faire ce week-end ! (mais je me vengerai un jour, promis). Ja nee~

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    34 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique