• Petit tour de la presse spécialisé sur le Japon et son animation...

    Bonjour mes petits fennecs !

    Aujourd’hui, un article plutôt orienté japon puisque j’ai décidé de vous parler de la presse spécialisée ayant pour thème la pop-culture japonaise. Je ne les connais sûrement pas tous, mais ces quelques informations pourraient vous aider un jour ! Si jamais vous en connaissez qui n’y figurent pas, merci de laisser un commentaire...

     

    Les magazines Français

    Commençons d’abord avec les magazines en français ! Ils ne sont pas classés par ordre de préférence ni rien, c’est juste l’ordre dans lequel je les ais trouvé dans ma bibliothèque. Let’s go !

    #1 - Japan LiveStyle
    En première place arrive donc un magazine que j’aime beaucoup (ce n’était pas volontaire). Japan Livestyle propose quelques actualités (insolites ou non) japonaises ou y étant lié, il explore aussi les différentes sorties livres, mangas, musique, nous présente des auteurs... Mais il possède aussi une rubrique shopping et cuisine ! Ma rubrique préférée est “La Blonde” qui nous permet de découvrir des facettes de la culture japonaise du point de vue d’un occidental n’y connaissant rien... Beaucoup de rire et d’étonnements, un hors série sortie il y’a de ça quelques mois permet d’avoir une compilation des premières aventures. Plutôt orienté féminin par contre.

    Prix : 5,95€
    82 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : japanlifestyle.fr

    #2 - AnimeLand
    A priori le grand préféré, il fût aussi le mien. Mais maintenant, je trouve que le magazine est moins complet pour un prix qui ne cesse d’augmenter... Bien que le magazine soit très complet (infos sur les animes, mangas, films d’animation, doubleurs, chanteurs, dossiers en tous genres etc) on nous renvoie de plus en plus au site internet pour avoir accès aux critiques de mangas. Contrairement à Japan Livestyle, celui-ci est tourné principalement vers toute l’animation et se qui s’y raccroche et pas seulement au Japon. Le magazine ayant beaucoup changé ces derniers temps, mon avis n’est sans doute déjà plus valable ! x) (Ceux qui le suivent se rappelleront de la tentative plus ou moins désastreuse d’équilibrer le contenu entre l’AnimeLand normal et l’AnimeLand X-tra)

    Prix : 7,95€
    114 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : animeland.com

    #3 - AnimeLand X-tra
    Il me semblait logique de parler de celui-là juste après AnimeLand plutôt que de le mettre n’importe où ! Ce magazine est le petit frère d’AnimeLand, tant en âge, en contenu et en prix. Néanmoins, il arrive à se différencier de son aîné en étant vachement plus tourné Japon et Anime en général. Il propose aussi des posters (ce qui n’est pas le cas d’AnimeLand) et une mise en page moins épurée et plus colorée. Cependant, si vous achetez AnimeLand, acheter les deux peut vite se révéler onéreux, même s’il se révèle être un bon complément entre deux numéros.

    Prix : 5,50€
    66 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : animeland.com

    #4 - JapanMag
    Anciennement Made in Japan, ce magazine faisait très très très amateur à ses débuts, bien que ça se corrige au fur et à mesure des numéros (moins d’images pixélisées à mort, moins de fautes d’orthographe ou de phrases qui se répétent). La mise en page est très colorée et beaucoup de sujets sont abordés : mangas, animes, actualité, musique, dramas... Bref, on va dire que c’est un peu le Skyblog des magazines, et cet aspect pourra plaire à certains. Ils me semblent qu’ils ot aussi un magazine sur la musique et tout nommé AsianPop mais je ne l’achète pas. Il a quand même un avantage : son prix ! La plupart des lecteurs semblent assez jeunes d’après le temple des lecteurs donc je pense qu’ils ont fait les prix en conséquence, quitte à avoir un moins beau glaçage sur la couverture que certains *regard vers AnimeLand* (le prix indiqué date d’il y’a déjà un an, il me semble qu’ils l’ont encore baissé mais je ne suis pas sûre)

    Prix : 4,99€
    82 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : Nope

    #5 - Planète Japon
    Destiné à un lectorat plus âgé bien mais étant lisible par tous, Planète Japon est 100% dédié à la culture japonaise : contrairement à Japan LifeStyle ou JapanMag, la culture coréenne n’y sera pas abordé. Au programme ? Des infos sur la culture japonaise, mais aussi des nouveautés culturelles sur les livres en provenance du Japon et de l’actualité en tous genres. Si vous voulez rester informé tout en découvrant un autre aspect (culture et pas seulement pop, artisanat), jetez-y un coup d’oeil ! De plus, le courrier des lecteurs contient souvent des choses intéressantes. Il inclut aussi un poster.

    Prix : 4,90€
    66 pages
    Fréquence de sortie : Tous les trois mois
    Site internet : planetejapon.com

    #6 - Coyote Mag
    Bien qu’étant un des derniers de ce classement, il figure parmi mes préférés ! En effet, je trouve que c’est le plus complet (concernant mes gouts personnels en tout cas). On y retrouve des nouveautés générales concernant l’animation et les mangas qui sont classés par genre : le tout est complété par une rubrique dédié au 9e art. On y retrouve aussi des portraits d’artistes musicaux, une (très courte) rubrique sur les jeux vidéos, deux posters et l’extrait gratuit d’un chapitre de manga. À chaque numéro, un artiste plus ou moins idépendant (issu d’internet) nous est présenté à chaque début de numéro. Bimestriel depuis peu.

    Prix : 6,50€
    130 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : coyotemag.fr

     

    Les magazines étrangers.

    Ayant eu la chance de partir quelques fois à l’étranger, j’ai pu y trouver des revues ayant pour thème la japanimation. Si jamais vous pouvez partir dans un pays dont vous apprenez la langue, pensez à y acheter une revue : cela vous fera de la lecture dans la langue du pays et c’est souvent un plus. Et c’est tellement moins chiant qu’un livre de cours quand ça parle d’un truc qu’on aime ! Comme je ne parle qu’anglais (j’ai pris Espagnol en lv.2 mais je ne préfère pas en parler) tous les magazines présentés ici seront en langue anglophone.

    #7 - OtakuUSA
    Contrairement à ce que le titre de ce magazine (américain) laisse présager, je ne suis pas allée en amérique mais bien en Irlande, je l’ai trouvé dans un vendeur de presse internationale à l’aéroport. Pour le contenu, il n’y en a pas beaucoup, la moitié du magazine consistant en extraits gratuit des derniers tomes sortis aux States. Beaucoup plus d’animes que de mangas complet, mes les dossiers présentés sont assez complets avec des dossiers de trois à quatre pages pour chaque anime présenté et quelques brèves en début de magazine. Pour les abonnés, le site internet inclu des exclusivités comme des trailers ou des épisodes complets, ou bien des dvd d’animes.

    Prix : 3,75£
    106 pages
    Fréquence de sortie : Tous les mois
    Site internet : Otakumagazine.com
    Pays : USA

    #8 - Neo Mag
    Outre le fait que le nom de ce magazine me fasse étrangement penser à un personnage de Matrix, il est assez complet : on y retrouve une review des derniers animes sortis au Royaume Uni et au pays du soleil levant, de même pour les mangas et les films Japonais. Mais on y parle aussi drama et jeux vidéos ! La mise en page, épurée sans être trop vide, est très agréable. En plus, ils ont aussi une rubrique spéciale “art” dédiée aux nouveaux talents et autres. Pour lui trouver un homologue dans nos contrées, je dirai que c’est un mélange de Coyote Mag et AnimeLand. Leur site internet, quant à lui, nous propose des articles sur les dernières tendances japonaises pour ne rien manquer entre deux numéros.

    Prix : 4,25£
    98 pages
    Fréquence de sortie : Tous les mois
    Site internet : Neomag.co.uk
    Pays : UK

    #9 - Mym
    Ce magazine nous présente des nouveautés sur des sujets très variés : l’animation japonaise et les mangas, les jeux vidéos (avec une rubrique plus complète que celle de tous les derniers magazines présentés) mais aussi les films japonais et occidentaux (le dernier numéro inclu, par exemple, une review de Lucy de Luc Besson que je suis d‘ailleurs allée voir, j’en parlerai peut-être dans un prochain article). Il présente aussi des cosplays, mais pas seulement ! Vous y trouverez lees comptes rendus de toutes les dernières concentions, comme la MCM Comic Con qui a eût lieu à Londres, le célébre E3 ou bien encore Annecy !

    Prix : 3,75£
    82 pages
    Fréquence de sortie : Tous les deux mois
    Site internet : Mymmags.net
    Pays : UK

     

    Voilà voilà, je pense que j’ai fait le tour maintenant. Le soucis avec la presse en générale (ainsi que les livres, les mangas etc.) c’est qu’elle devient de plus en plus chère et de moins en moins accessible... Quand j’ai commencé à acheter AnimeLand, il ne coûtait “que” 5€, par exemple. Déjà que je me ruinais en presse avant (j’achetais tous les magazines français présentés à leur sortie quasiment), mais là... Si vous lisez des magazines papiers, lesquels sont vos préférés et pourquoi ? Ou lesquels détestez vous ?

    Sur ces interrogations, je vous salue. Ja nee !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Parlons peu, parlons AMV. 

    Bonjour mes fennecs ! 

    Comme promis dans mon précédent article, celui a pour thème quelque chose qui se rapporte aux mangas ! Mais comme je ne suis pas chez moi et que je n'ai pas pris les miens, je ne peux pas faire un article parlant de l'un d'entre eux... Que cela ne tienne, j'ai décidé de reprendre en main ce blog pendant le peu de jours de vacances qu'il me reste. Nous parlerons donc AMV ! Mais comme j'en ai plein dans ma playlist Youtube, Je vais faire plusieurs articles (d'autres seront programmés pour... Haha, surprise ! :D) qui compileront les AMV de plusieurs mangas que j'ai trouvé. Celui-ci aura pour thème l'anime de Madoka Magica. La liste que je propose est bien sûre exhaustive, alors n'hésitez pas à proposer les votre par commentaire ! Je les ais classés par ordre de préférence, mais c'est bien sur un classement personnel ! :) 

     

    #10 - Wreking Ball 

     

     

    #9 - A Tale of Melodies 

     

     

    #8 - Radioactive 

     

     

    #7 - Nowhere Land 

     

     

    #6 - God is a Girl 

     

    #5 - Nightmagi Cometh 

     

     

    #4 - Devil's Game 

     

    J'avoue que j'ai un gros coup de coeur pour la musique de celui-là, c'est aussi sans doute un peu grâce à ça qu'il a réussi à être un de mes AMV préférés toutes catégories confondues ! Il est un peu long mais il est bien, donc ça va. 

     

    #3 - Requiem 

     

    J'aime beaucoup celui-là, la musique, les images choisies et leur enchaînement sont juste géniaux. Il a d'ailleurs de nombreux prix, vous pouvez voir leur liste ainsi que d'autres informations utiles comme le nom de la chanson ou bien encore un lien de téléchargement dans les informations de la vidéo, sur Youtube. Il n'est que troisième mais... Tous ceux que j'ai mis sur ce podium, je les aurais bien mis premiers, en fait. 

     

    #2 - Music Illusion 

    Encore un qui est pas mal du tout ! /o/ Les passages un peu electro-dubstep-imprimante-chaipakoi-chelous de la musique sont très bien exploités. 

     

    #1 - End of Innocence 

     

    Ok, j'avoue, ce choix est tout à fait personnel et pas trop objectif. Mais bon, je suis comme ça je suppose ? C'est un des premiers AMV que j'ai jamais regarder et c'est sans doute ça qui lui a valut sa première place plus qu'un autre : puis comme je l'ai déjà dit, je voyais bien tous les AMV de mon podium en première place, ce fût très dur de faire un choix ! En tous cas, il est très bon lui aussi, je vous conseille d'y jeter un petit coup d'oeil ! 

    Bon bha... On dirait bien que j'en ai fini.

    Je connaissais certaines de ces vidéos depuis très longtemps (quasiment à leur sortie) et j'en ai découvert d'autres exprès pour l'occasion. En tous cas ce fût bien amusant ! J'espère vous retrouver bientôt pour une nouvelle sélection pour un autre anime.... Si j'en ai le courage. Et vous, quel est votre AMV préféré de tous les temps ? 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Noragami ou un miracle coûte 5 yens.

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Ça faisait un moment que je n’avais pas fait d’article ayant pour thème les animes et, même s’il n’est pas le grand vainqueur du sondage qui était dans mon menu de droite, j’ai décidé de parler de Noragami. Travaillant dans la team qui les traduit en français j’ai principalement lu le manga, même si je suis en train de rattraper les épisodes de l’anime et les OAV qui sont sortis~

     

    Mais Noragami, c’est quoi ? N’étant pas sorti dans nos contrées et n’ayant pas vraiment été représenté ne serait-ce que dans les goodies à la Japan Expo, beaucoup ne le connaissent peut-être pas... La série est écrite par deux mangakas, Adachi Toka et est prépubliée depuis 2010 au Japon. Nous y suivons les aventures de Yato, un Dieu errant qui a pour but de réunir suffisamment de fidèles pour pouvoir avoir un temple. Pour cela, il exauce des vœux (ce qui se résume en général à faire des petits boulots) en échange d’une pièce de 5 yens qu’il garde précieusement dans un bocal; son numéro de téléphone est d’ailleurs tagué un peu partout. Mais un jour, Hiyori Iki, collégienne on ne peut plus banale, tente de le sauver d’un accident de la route et en se faisant heurte un camion : elle survit, mais se retrouve transformée en semi-apparition et peut donc sortir de sont corps. Notre nouvelle amie (ou pas) décide donc d’accompagner Yato jusqu’à ce qu’il lui rende sa forme normale. Plus tard une jeune âme transformé en Shinki (sorte d’arme magique) du nom de Yukine les rejoindra dans leurs aventures.

     

    Cet anime mêle assez bien la comédie, le fantastique et l’action, surtout grâce à Yato. On rigole pas mal, on pleure aussi, et les combats sont pas mal du tout ! Un conseil : foncez les amis ! o/ Tout comme xXxHolic (à prononcer “Cross Holic” s’il vous plaît) il permet de découvrir une partie du folklore Japonais tout en se divertissant. Car vous vous en douterez, avec un Dieu errant comme personnage principal, nombre de divinitées vont êtres rencontrées... L’histoire se base principalement sur les Ayakashis dans les premiers tomes (sortes de fantômes ou d’esprit qui traînent sur Terre et qui cause souvent des malheurs aux humains). Il faut savoir que cette idée est très rependue dans les superstitions japonaises ! Évidemment les dieux ne portent pas de survêtement dans les estampes mais bon, il faut bien un part de fun...

     

    Minute pub : N'hésitez pas à vous rendre ici pour lire le manga en ligne et a aimer la page facebook ! :D

     

    Allez, mata ne ! :)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    9 commentaires
  • Pendant ces vacances j'ai... lu !! *musique dramatique*

    Bonjour à tous !

    L’ennui des vacances oblige, c’est encore avec un article plutôt long que je reviens cette fois-ci... Enfin quand je dis plutôt long (comme ma bite),  je veux dire plus long qu’à mon habitude quoi... Un peu comme mon article sur portal, que je mourrais d’envie de faire depuis bien longtemps ! Bref. Trêve de bavardages, passons à l’article en lui-même qui ne sera ni plus ni moins qu’un compte rendu de mes lectures et visionnages de ces vacances et... ma foi, il y’en a pas des masses.  Il faut dire que je ne fais pas vraiment partie de ces gens qui arrivent à visionner tous les animes de l’été, mais que je visionne plutôt un truc quand j’ai pas trop la flemme... Par contre quand j’ai commencé, c’est dur d’arrêter après... Et malgré toutes mes résolutions, je même pas encore vu Guilty Crown et Steins ; Gate. Honte à moi. Mais cette fois ci cet article ne sera pas sur mes visionnages mais sur mes lectures : les visionnages, ce sera pour le prochain épisode (à venir demain ou après-demain, en fonction de si je suis occupée ou pas) histoire de faire un peu d’activité sur le blog au lieu de pondre un beau gros pavé tout d’un coup sur le blog (bien que j’ai l’impression que ce soit malgré tout bien parti pour)

    Du côté des lectures...

    Bakuman

    Pendant ces vacances j'ai... lu !! *musique dramatique*

    Depuis le temps que je me promettais de commencer ce manga, je peux dire que c’est chose faite, car j’ai lu les 11 premiers volumes en une semaine ! (merci la bibliothèque, c’est avec plaisir que  j’ai acheté le volume 11 et si ils avaient eu les suivants, je pense que je les aurais tous achetés !). Alors pour ceux qui ne connaissent pas, Bakuman est une série des mêmes auteurs que Death Note... Cette fois-ci pas question de dieux de la mort, puisque le manga nous emmène tout droit dans les coulisses du jump : nous suivons Saiko et Junjin (pour les intimes), deux collégiens qui rêvent de devenir mangakas. Mashiro (alias Saiko pour les intimes) est d’ailleurs le neveu d’un ancien mangaka réputé, mort dans l’indifférence totale.
    Bref. Pour résumer un peu mieux l’histoire (merci Wikipédia, parce que vraiment, je suis trop nulle pour faire un résumé toute seule d’un manga que j’ai lu, j’en dis toujours trop !), alors que Mashiro est en troisième année de collège, Takagi, ayant repéré le talent que celui-ci avait pour le dessin, lui propose de s’allier  avec lui afin de créer un manga. Mashiro refusera, mais plus tard, Azuki, la fille dont il est secrètement amoureux (et dont la mère entretenait une correspondance avec son oncle, car il en était amoureux mais n’a jamais osé lui dévoilé ses sentiments) lui annonce qu’elle veut devenir seiyu – une doubleuse d’animes, pour ceux qui ne savent pas ! ^^- ! C’est alors, que tel son oncle, (vous comprendrez en lisant le manga ou en allant vous spoiler sur Wikipédia, muahaha) il lui demandera que s’ils parviennent à réaliser leurs rêves respectifs (devenir mangaka et devenir doubleuse), il voudrait qu’elle l’épouse. Et Azuki va accepter ! Mashiro va donc reconsidérer la proposition de Takagi et l’accepter cette fois ci, avec comme objectif qu’Azuki puisse avoir le rôle de l’héroine dans l’adaptation en anime de leur futur manga à succès... Et voici nos deux collégiens partis pour le Jump !

    Alors personnellement, Bakuman est un manga que je voulais lire depuis très longtemps car le premier volume m’avait beaucoup intéressé ! Pour tout avouer, je ne l’avais même pas acheté (vous aussi vous en avez eu un ? Je crois qu’ils l’offraient à la fnac pour deux mangas kana achetés), et comme dit plus haut, j’ai emprunté la série à la bibliothèque. Mais même si j’ai lu les 10 premiers volumes gratuitement, je pense même à les acheter au fur et à mesure, ce qui est quand même assez rare de ma part (budget limité, tout ça tout ça). Il y’a pas à dire, c’est assez différent de Death Note mais sans l’être tant que ça : la tension, la rivalité et le fait de toujours vouloir pouvoir lire le volume suivant leur sont commun ! Je pense même que je le classerais dans mes mangas préférés de tous les temps. Non mais ! Longue vie à Bakuman !

     

    La mélancolie d’Haruhi Suzumiya

    Pendant ces vacances j'ai... lu !! *musique dramatique*


    Dans la catégorie des mangas que je dois lire depuis un moment, je vous présente le cultissime La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya, qu’on ne présente plus ! Et je suis plutôt fière de moi parce que non seulement j’ai lu le manga (merci la médiathèque) mais j’ai aussi réussi  à me procurer les Light Novels (les trois premiers volumes pour l’instant, mais la suite ne saurait tarder, cette fois-ci je remercierais Amazon – oui je fais de la pub- ainsi que ma compréhension de l’anglais ! –même si j’avoue que certains truc m’échappent encore hein, mais bon, j’ai encore de la marge de progrès...).

    Alors pour le manga, il est assez sympa, bien que  je n’accroche pas vraiment aux dessins. Après je dois avouer que je n’ai pas tout lu pour pas me spoiler les light novels, mais bon.  Tiens, d’ailleurs, les light novels, parlons-en.

    Ayant beaucoup aimé cet anime, c’est donc avec joie que j’ai lu les light novels (qui font un parfait complément de série animé, normal vu que c’est de là que ça a été adapté... Mais si vous pouvez, lisez-les ! Sérieusement !). En plus ça me donne l’impression d’avoir lu un vrai bouquin et je suis heureuse. Bref, je raconte de la merde, mais vu l’heure, c’est un peu normal, désolé (j’ai mal dormi cette nuit, et oui je raconte toujours de la merde). Revenons à nos moutons. Le bouquin est vraiment très agréable à lire (je les ai lu d’une seule traite !). C’est Haruhi, c’est marrant, un peu sérieux des fois, et on retrouve même des illustrations des personnages tout le long de l’histoire. Sans parler de celles en couleur à la fin ! ♥ A condition de parler suffisamment anglais (il me semble que le premier tome a été publié en France mais pas la suite, et encore je ne suis pas sûre, faudrait que je vérifie...) c’est vraiment LE complément qui s’impose à tout fan de la saga. Non mais !

    Et pour ceux qui ne connaitraient pas encore la série, je vous fais un petit résumé en espérant que vous la visionnerez prochainement, car il ne faut pas la rater !

    Pour commencer, La mélancolie de Haruhi Suzumiya (Haruhi Suzumiya no yûutsu) est en réalité le titre du premier roman de la série d’Haruhi Suzumiya. Et oui, la série compte 10 light novels, publiés entre 2003 et 2010 et écrites par Nagaru Tanigawa. Elle nous raconte l’histoire d’Haruhi Suzumiya (vous n’auriez pas deviné, avouez !), une lycéenne assez excentrique qui ne s’intéresse qu’aux aliens, voyageurs temporels, espers, médiums et autres phénomènes surnaturels... Elle, les lycéens normaux, ça ne l’intéresse pas ! Le narrateur de l’histoire, Kyon, est quant à lui un lycéen qui ne croit nullement aux phénomènes surnaturels... Notre ami commence tout de même à s’intéresser à Suzumiya, tant bien qu’il sera remarqué par celle-ci et l’accompagnera dans ses plans... La création de la brigade sos, un club qui a pour but d’enquêter sur les phénomènes surnaturels et de repérer les espers, aliens, voyageurs temporels... Pour s’amuser avec eux ! Pour se faire, ils réquisitionneront la salle du club de littérature, après avoir eu l’accord de l’unique membre, Nagato.  D’autres personnes se feront embarquer plus ou moins contre leur gré, et c’est parti pour de folles (ou non) aventures ! Pour les besoins du club, Haruhi n’hésitera pas à se procurer du matériel par des procédés plus ou moins douteux, et les membres de la brigade sos (toujours pas reconnue par le lycée, d’ailleurs), se vont suivre la lycéenne dans toutes ses fantaisies... Mais Kyon découvrira que toutes ces personnes ne sont pas dans ce club uniquement par hasard... Et si les phénomènes surnaturels existaient, finalement ?

     

    Le visiteur du futur – L’élu des Dieux.

    Pendant ces vacances j'ai... lu !! *musique dramatique*

    Quand j’ai vu que le Visiteur du Futur avait été adaptée en bd, j’étais vraiment curieuse de voir ça – je dois avouer que j’ai toujours été méfiante des adaptations en bd des séries... Contrairement à ce qu’annoncent les premières lignes, il vaut quand mieux avoir vu la série pour pouvoir comprendre pleinement la bande dessinée. Pour ceux qui douteraient encore de combien cette série peut-être géniale (10 000 vues sur Dailymotion quand même, c’est pas mal !) je vous invite à lire mon article (très incomplet, honte à moi, j’en ferais un plus long avec les spoils et tout ce qui faut mes chéris, comme pour Portal – parce que si j’ai aucun article à réchauffer tel un bon petit Pokémon donjon mystère pendant les vacances je m’ennuie)  en cliquant ici.

    Alors avant de parler de la Bd, je vais la résumer... Enfin je. Afin d’éviter tout risque de spoil (ce qui est habituel avec moi), je vous propose très généreusement (et gratuitement !) le résumé qui se trouve derrière l’album ! Avouez, vous m’adorez déjà. Avant de commencer, sachez que cette histoire se situe entre la première et la seconde saison.

    En 2550, la Terre sera ravagée. Enfin, pour les survivants de 2550, elle est déjà ravagée. Sauf si on remonte le temps et qu’on annule les catastrophes qui l’ont menée à sa perte ! Mais quand on veut sauver l’humanité, il faut savoir bien s’entourer... Et l’avantage de voyager à travers l’Histoire, c’est de pouvoir recruter son équipe parmi les plus grands. Et il n’y a pas plus grand... qu’Alexandre le Grand !

    Déjà, le style de dessin de Gosh s’accorde vraiment bien avec l’univers du visiteur du futur ! Je dois avouer que cet artiste avait l’air assez connu sur la toile, mais je ne le connaissais pas, honte à moi. Tout comme un épisode du Visiteur du Futur, ça passe vite, trop vite, et au final on est un peu frustré, mais ce n’est pas grave. Pour toute personne ayant vu la série, les résumés imagés de la saison 1 et 2 sont assez sympa, bien que je dois avouer que j’ai un peu galéré pour les comprendre. Même si la BD a été dessinée après, je ne peux m’empêcher de voir une référence à une phrase de Raph dans le premier épisode de la saison 2, quand il dit qu’il espérait rencontrait des personnes célèbres et tout et que le visiteur lui disait qu’ils étaient souvent décevants. Mais il y’a une autre chose à laquelle j’ai de suite pensé : on apprend dans les différentes interviews de François Descraques le concept du visiteur du futur est né du fait qu’ils voulaient faire un série de sf mais qu’ils ne disposaient pas de beaucoup de moyens – hors dans un bande dessinée, le problème ne se pose pas. Vous voyez ce que je veux dire ? On peut s’attendre à voir la bande dessinée décoller véritablement à partir des prochains volumes, et ça, c’est cool. Surtout que vu la dernière page, on peut s’attendre à revoir Raph, Matteo et Judith... Comme quoi, les grands hommes de l’Histoire ne font pas forcément une bonne équipe pour sauver la terre des cataclysmes !

    Sinon dans l’ensemble c’est assez drôle, même si on voit le gag du nécrophile arriver à 3 000 kilomètres, c’est quand même amusant, si si. Dans la même catégorie, le traducteur instantané mis au point par le Docteur Castafolte pour Alexandre le grand est pas mal non plus (oui je suis bon public, j’assume). L’esprit de la web série est assez respecté à mon sens, ce qui me semble assez important. Je serais de ceux qui seront au rendez-vous pour le tome 2. Et vous ?

    Voilà, sur ce, je termine cet article, mais vous n’en avez pas encore fini avec moi puisque pour le prochain épisode, je parlerais du manga de Madoka Magica (si, celui qui est fini depuis un moment et publié chez doki doki... Je lirais d’ailleurs l’autre qui sortira prochainement), et autres ! J’essairais de faire un article un peu moins long où de faire ça séparément la prochaine fois par contre, parce que sinon je me vois mal publier un gros pavé comme ça à chaque fois, surtout que vu les retours que j’ai eu, mes articles paraissent un peu trop long... Comme ma bite. Si jamais vous voulez vous prononcer là-dessus d’ailleurs (sur la longueur des articles hein, pas sur ma bite, de toute façon je suis une fille : j’ai pas de pénis) n’hésitez pas à  le faire dans les commentaires s’il vous plait !

    Allez, à bientôt mes fennecs !

    Akari.

    PS : Vous aviez remarqué que j'avais renommé la rubrique : Bazar : Mangas ! :D en mangas et animes ? Ça fait quand même plus sérieux ! xD

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    7 commentaires
  • BTOOOM !

    Bonjour mes petits fennecs des neiges !

    Suite aux conseils d'amis IRL ou virtuels (ou va dire ça comme ça, hein), je me suis lancé dans le visionnage de BTOOOM !, un anime dans le genre Survival Game (comme Mirai Nikki) de 12 épisodes. Bien que la plupart des avis que j'ai lu sur internet soient positifs, le mien est comment dire... Mitigé. Bien que n'étant pas une fan du genre Survival Game, j'avais beaucoup aimé Mirai Nikki... Puis étant une amatrice d'animes un peu gore, je me suis laissé tenter...

    Commençons par le commencement. BTOOOM ! nous raconte l'histoire de Ryouta, qui se retrouve du jour au lendemain armé, sur une île déserte, n'ayant aucun souvenir de pourquoi et comment il aurait pu se retrouver là... Surtout que l'île déserte n'est pas si déserte, étant donné que d'autres personnes, armées comme lui de bombes y sont comme lui pris au piège... Il s'agit en fait d'un jeu ou les différents "candidats" ont pour mission de s'entre-tuer sur le modèle d'un jeu en ligne très populaire, afin de récolter 7 sortes de cristaux qui se trouvent sur la main du candidat. Ceux-ci ne peuvent se retirer que par une opération chirurgicale complexe ou bien la mort du candidat : pas question de tricher, donc... 

    Bref. Si vous n'avez pas vu l'anime, n'allez pas le juger sur ce résumé assez grossier... *évite les briques de personnes ayant apprécié l'anime passant dans le coin*. Déjà, pour commencer par le positif, j'ai trouvé le chara design assez agréable. De plus, l'ost correspond bien à l'anime et permet de mieux rentrer dans l'ambiance ! L'opening lui aussi correspond très bien à l'animé en général, et c'est grâce à lui que je l'ai regardé, étant assez fan de nano ! ^_^ Je vous invite d'ailleurs à aller voir le clip original si vous ne l'avez pas vu, sous le nom de No pain, no game ! Alors après, pour les personnage, je pensais au début à du "classique" : Ryouta, le personnage principal, est assez réticent à jouer le jeu, la fille aux gros seins qui hésite pas à buter pour se défendre, le psychopathe du coin, celui qui à rien demandé et qui est mort de trouille, la gros salopard du coin... (Si si, cherchez bien : vous allez tous les retrouver ! :p) Mais bon, au final j'au eu d'assez bonnes surprises, comme le développement du passé de nos deux protagonistes qui permet de les rendre plus attachants ! Je crois qu'au final, ces flash-back sont la partie que j'ai préféré de l'anime, et de loin. Après l'intrigue est assez classique mais bon, elle réserve quand même deux trois surprises (bien qu'assez prévisible, en fin de compte), et la romance entre les deux personnages principaux est assez mignonne ! La chose qui m'a le plus surprise, comme la plupart des gens, reste la fin.  Non mais sérieusement mes mecs, c'était quoi ça ? 

    Oh, vous entendez ? C'est mon alerte spoil qui vient de retentir ! Mes amis, si vous n'avez pas vu l'anime mais que vous comptez le visionner prochainement, je vous déconseille de lire ce qui va suivre. Sauf si vous êtes comme moi et que vous n'allez pas pouvoir vous empêcher de lire, pour ensuite vous insulter vous même pendant tout le visionnage de cette série (bien que pour les spoils, Wikipédia soit bien plus efficace, mais bon !) 

    Alors pour ceux qui ont décidé de rester, le dernier épisode laisse penser qu'il sera bien le dernier épisode... Après tout, à quoi sert un dernier épisode si ce n'est pas le dernier épisode ? (vous avez une heure ! :3) Et bien... Non. Horrible déception. Alors, pour les amnésiques ou ceux qui auraient envie de se spoiler l'anime, le dernier épisode aurait très bien pu être le dernier : nos deux héros se retrouvent tout seuls, étant donné que le vieux monsieur qui était trop fan de Ryouta est mort en essayant le tuer lui et sa copine pour récupérer les deux derniers cristaux et donc pouvoir enfin se casser de cette foutue île. Tout va bien entre Ryouta et Himiko, puisqu'on a enfin une vraie histoire d'amour... Ils ne sont plus qu'a deux doigts de sortir de ce trou, mais pourtant...  Non. L'émission fait trop d'audiences (c'est bien connu, regarder des vrais gens s'entre-tuer à la télé, y'a pas plus sain pour faire du fric) : il ne faut surtout pas la supprimer ! Ryouta ne doit donc pas gagner le jeu tout de suite, surtout que comme il est un fin stratège (sûrement grâce aux nombreuses heures qu'il à passé à jouer à BTOOOM ! dans le noir), il est assez populaire... Donc allez, hop, hélicos et nouvelles règles, puis... Fin. 

    BTOOOM !

    Non mais sérieusement, je HAIS cette image, cette dernière image ! Je veux dire, quelques indices m'ont fait trouver après coup qu'une saison 2 était belle et bien prévue dès le départ (remarquer : on entends jamais le vrai prénom de Himiko, c'est forcément un signe ! Comment ça, non ?), mais le fait de l'annoncer comme ça, c'est vraiment frustrant. Cet anime est as mauvais dans l'ensemble et même plutôt bon, bien qu'il m'ai assez saoulé par moment, mais bon, rien que cette fin m'a laissé une dernière impression plutôt mauvaise et c'est dommage. Si j'attend une saison 2, ce n'est sûrement pas pour replonger dans cet anime avec bonheur comme certains mais plutôt pour voir si ils vont arriver à faire mieux (ou tout du moins aussi bon) que pour la première saison (bien que je n'ai pas trop apprécié), et pour voir si il n'y aurait pas, par hasard, un éventuel développement des personnages secondaires qui pourrait être assez pas mal : se retrouver sur une île parce que les gens vous détestaient, ce n'est pas rien quand même, il y'a forcément une raison et ce serait plutôt cool de pouvoir la découvrir. 

    Pour finir, je pensais plutôt saquer cet anime juste pour ce dernier épisode qui m'a sérieusement pourri tout mon visionnage, mais bon hein ! Je voudrais pas être de trop mauvaise foi non plus. Pour ceux qui n'ont pas encore regardé cet anime mais qui comptent le faire, un seul conseil à vous donner : mettez les écouteurs pour regarder l'épisode 3, il risque d'y avoir des malentendu avec les gens qui sont dans la même pièce sinon ! :D Sur ce, ja nee~

    Akari.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique